4RÉAGIR

ACTUALITé - CULTURE - CARNAVAL 2017

Le déboulé d'Akiyo à Lakasa

Marie-Christelle BREDON franceantilles.fr 24.02.2017

Saint-Jean, kaladja, woulé… Le groupe à peau Akiyo a dévalé la scène de Lakasa et fait sonner les tambours, jeudi soir. Les promesses pour Mas é labitid ont été tenues. Ce rendez-vous que propose le groupe depuis 5 ans durant la période du carnaval, devient maintenant incontournable.
Cette année, les groupes à peau portent une attention particulière aux 50 ans des événements de Mai 67. L'histoire retiendra plusieurs morts à la suite d'affrontements entre gendarmes et manifestants à Pointe-à-Pitre. A ce jour, le nombre de victimes reste encore inconnu. Le concert d'Akiyo à Lakasa avait donc des allures d'hommes debouts, conscients, réclamant la vérité sur ces événements.
Fanswa Ladrezeau, Jean-Pierre Coquerel et leurs invités, René et Zagalo Geoffroy, E.Sy Kennenga et Sénaya ont montré l'étendue de leur talent et de leur engagement. Durant près de trois heures, le son caratéristique des tambours d'Akiyo a pénétré les entrailles des centaines de spectateurs en communion avec les musiciens. Ki yo vlé, ki yo vé pa Akiyo la !



4
VOS COMMENTAIRES
  • sassie - 27.02.2017
    toujours la même soupe ....
    avec les mêmes ingrédients servis avec la même "" rengaine ""
    et il paraît que l'on avance ???
  • rose - 26.02.2017
    Ce n'est pas du carnaval , c'est de l'endoctrinement .
  • Péquéitinidleau Karukera - 26.02.2017
    Akiyo Lakasa
    On connaît le nom d'Akiyo, c'est Lakasa. Ils défilent avec des matraques bien huilées.
  • siam - 25.02.2017
    cap canaveral ou cap carnaval
    Il va laver le cosmos...Jah Rastafaraï.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION