ACTUALITé - CULTURE

Des qualifications pour les Trophées du bar

France-Antilles Guadeloupe 16.03.2017
E.V.

0RÉAGIR

Des qualifications pour les Trophées du bar
Les six candidats guadeloupéens, entourés de Rainer Boucard et Fernando Castellon. (D.R.)

Six candidats ont participé aux épreuves qualificatives pour les Trophées du bar, mardi, au Gosier. Le lauréat, qui sera connu le 14 avril, représentera la Guadeloupe à la finale nationale, à Paris, le 15 mai.

Il faudra patienter jusqu'au 14 avril pour connaître le nom du lauréat guadeloupéen du concours Les Trophées du bar 2017. Un vainqueur qui représentera le département au concours national, prévu le 15 mai, à Paris.
Pour y prétendre, Marine Arets, Klaud Laville, Xavier Demoya, Kenny Boisdur, Nicolas Athanase et Mickaël Ponsard ont participé aux épreuves qualificatives, mardi, au bar La Rhumerie de la Créole Beach & Spa, au Gosier.
Après une première partie, sous forme d'un questionnaire à choix multiples (QCM), les candidats avaient 10 minutes maximum pour créer un cocktail sous les yeux de Fernando Castellon, fondateur des Trophées du bar. Les six candidats ont rivalisé d'originalité pour sublimer les papilles - mais pas que - de ce juré, qui fait figure de référence en la matière.
Formateur dans plusieurs écoles hôtelières, auteur des ouvrages Larousse des cocktails et Grand livre du bar et des cocktails, Fernando Castellon leur a dispensé une journée de formation, lundi, avant de juger leur savoir-faire, mardi.
TECHNIQUE, PRÉSENTATION, ETC
« Cette formation portait sur la manière d'accorder les ingrédients pour équilibrer le cocktail, la présentation dans la vaisselle adéquate, la décoration, la gestuelle, etc. » , a précisé Rainer Boucard, organisateur, au plan local, des Trophées du bar, et par ailleurs fondateur du concours du Meilleur barman des Îles de Guadeloupe, The Bartender Contest.
Piments végétariens, groseilles-pays séchées, sirop de vanille produit localement, etc., ont été utilisés par les candidats pour accompagner les différents alcools.
« La technique, la thématique - savoir-faire -, les ingrédients, la présentation, mais aussi l'ambiance créée par le candidat pendant la création de son cocktail font partie des critères jugés au niveau local comme au niveau national. Il faudra faire rêver le jury » , ajoute Rainer Boucard.
À ce stade de la compétition, des qualifications ont déjà eu lieu à Lille, Strasbourg, Rennes et Bordeaux. Après la Guadeloupe, Fernando Castellon poursuivra la sélection à Nice, Montpellier, Paris et Lyon. Au final, 12 candidats seront convoqués à l'épreuve ultime, à Paris.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION