ACTUALITé - CULTURE

SAINTE-ANNE - La relève prend le pouvoir au Festival de Gwoka

France-Antilles Guadeloupe 15.07.2017
Jean RENNÉLA

4RÉAGIR

La relève prend le pouvoir au Festival de Gwoka
À l'association Fos é tradisyon, le talent s'exprime à tout âge. -(Photos : J.R.)

La soirée musique et danse traditionnelle consacrée à la jeunesse, mercredi soir, plage de la Galbas, a permis de découvrir de nombreux talents en devenir.

Les écoles de musique et danse traditionnelle qui travaillent sans relâche depuis de nombreuses années récoltent le fruit de leur travail. Les nombreux spectateurs sur la plage des Galbas, mercredi soir, ont pu le constater.
Les jeunes pousses, à qui la scène était réservée, ont montré leur envie, et ont transmis leur passion, leur amour du gwoka. Les écoles des associations Akadémiduka, Sakitaw, Kalbaska, Marcel Lolia et Lakou Véranda ont enthousiasmé le public, séduit par la qualité des prestations, la spontanéité et la subtilité des gestes.
Les petits bouts de choux de l'atelier Marcel Lolia, toujours aussi pétillants.
La nouvelle école de musique et danse traditionnelle, Lakou Véranda, présidée par Jimmy Bassien, a fait sensation.
Qu'on se le dise, nos jeunes ont du talent.
Ce petit garçon, savoure le r ythme du gwoka.
L'Akadémiduka a dévoilé la beauté de ses princesses.
Les valeurs montantes de Kalbaska, en symbiose parfaite, au ka comme à l'écoute, ont été remarquables de précision. Ils sont épaulés par le jeune grand frère, Jordan.
Les élèves de l'association Sakitaw, de Mario Coco, toujours aussi radieuses.
Le programme
Samedi 15 juillet, plage des Galbas
- 17 heures : Bokantaj asi 30 lanné a Fèstival Gwoka : Ka noufè, Kijan é poukibiten, avec Félix Cotellon, vice-président du Casc.
- 20 heures : soirée musicale, avec Kimbol, Kannida, Tambuyé (Porto Rico) et K'Koustik.
 
Dimanche 16 juillet : jouné patrimwan anfanmi.
- À partir de 10 heures, à Cavanière, chez la famille Geoffroy.
Inscriptions : 05 90 89 08 49 ou 06 90 33 16 51.
- 20 heures, plage de Galbas : 8 tè-d-swa : soirée musicale avec Voukoum, Ausuba é Tambuyé (Porto Rico), Soft et Indestwas Ka.
4
VOS COMMENTAIRES
  • guadallo - 16.07.2017
    ancien et nouveau
    bravo pour conserver des traditions pas de problème
    en espérant que ça n'enferme pas les esprits dans le passé et qu'il y est autant d'énergie dans le futur sinon toute ces jeunes génération partiront pour vivre le monde d'aujourd'hui ailleurs avec ces défauts et qualité et la Guadeloupe deviendra une île entière mémorial act. toujours a coté d'un monde qui bouge pour rester entre soi a subir l’extérieur au lieu de le vivre
  • rose - 16.07.2017
    À quand le festival du quadrille ?
  • tigri - 17.07.2017
    mwen toujou vwè sé vyé pépé é vyé mémé tka'y an bal a kadry lè an té ti boug et mwen pa on jenn gason sé pousa gwo ka la paka jenné mwen rose kon vou y jenné'w é poutan anka kouté gwoka mè an pa malad a'y kon dé ou twa ka di y ka mèt yo an twans tout kalité biten , non pou mwen sé mizik a péyi-la pwen final é mwen enmé'y kon mwen enmé anlo dot mizik pwen final sa ka wété la.
  • sindibad - 15.07.2017
    KA AN NOU
    WAI !!! pa pli mo.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION