ACTUALITé - CULTURE

Le chanteur Daniel Dimbas s'en est allé

France-Antilles Guadeloupe 12.08.2017
Harry MAPOLIN

1RÉAGIR

Le chanteur Daniel Dimbas s'en est allé
Daniel Dimbas a d'abord joué avec plusieurs groupes avant de poursuivre en solo.

Le chanteur Daniel Dimbas nous a quittés, vendredi, des suites d'une longue maladie. II était hospitalisé à la clinique Pitat, à Basse-Terre. Originaire de la Basse-Terre, il habitait à Saint-Felix, au Gosier. Il sera enterré la semaine prochaine, à une date qui n'est pas encore fixée.

Daniel Dimbas, surnommé Dany a débuté à l'orchestre Typical Combo, au début des années 1960, se souvient Harry Simonet, qui l'avait fait entrer dans le groupe pour remplacer le guitariste Léo Pommier, parti après à la fin d'une tournée à Paris. Il avait des aptitudes au chant et c'est tout naturellement qu'il a remplacé le chanteur Georges Plonquitte, quand ce dernier est parti créer son groupe JP Orchestra. « C'était un musicien talentueux. Il mettait de l'ambiance » , se souvient Harry Simonet. Avec le Typical Combo, il a composé de grands titres, dont Boulouloum Balala, Chéché Rat la, Estéphano, etc.
Au bout d'une dizaine d'années, Daniel Dimbas a quitté le Typical Combo pour voler de ses propres ailes. Il a créé son groupe, La Différencia, afin de bien se démarquer du Typical Combo.
En 1985, alors que les orchestres connaissent quelques difficultés, il décide de s'associer au bassiste Remy Cabarrus, pour créer le duo « Dany et Remy » . Il était encore à la guitare.
DE SES ORCHESTRES À UN PARCOURS EN SOLO
Puis il se met au piano et ensemble, ils vont tourner dans les hôtels et plus particulièrement au Calinago, au Gosier, durant 19 ans. Ils ont enregistré deux albums avec la chanteuse France-lyse Olivier, qui est la mère de ses deux enfants, Daniela et Davis.
Quand Remy Cabarrus décide de se retirer pour former un trio avec ses deux filles, Eunide et Gladys, Daniel Dimba poursuit seul sa route au chant et au piano, ce qui lui vaut le qualificatif d'homme-orchestre. Toujours jovial, malgré un caractère bien trempé, ce musicien autodidacte savait animer et créer de l'ambiance autour de lui. Il a également enregistré des compilations de standards de musique douce. Malheureusement, depuis environ deux ans, frappé par la maladie, il ne pouvait plus jouer. Ni les soins dans les hôpitaux de Paris, ni l'amour qu'il vouait à la musique n'ont pu vaincre la maladie. Ses amis musiciens lui rendront certainement un hommage en live, lui qui a su donner de la joie et de la bonne humeur à tant de Guadeloupéens et de touristes.
1
VOS COMMENTAIRES
  • mécréant - 12.08.2017
    Condoléances à sa famille et à ses amis !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION