ACTUALITé - CULTURE

BASSE-TERRE - Le salon des créateurs d'art, c'est ce samedi

France-Antilles Guadeloupe 01.12.2017
Y.J.L.

0RÉAGIR

La 11e édition de Chèz an nou bèl attend le public, ce samedi, sur l'esplanade du port. « Ouvrez les frontières de l'art » est le thème de cette année.

Le coup d'envoi de cette 11e édition de Chèz an nou bèl, ce salon des créateurs de l'art a été donné à 10 heures, ce samedi. Et jusqu'à 23 heures, le public est attendu en nombre sur l'esplanade du port de Basse-Terre. Exposition, jeux traditionnels, démonstration de drift, tournoi de jeux vidéo, escales sur le son, steel-band, défilé de mode, prestation de groupes (Bagad karukéra, Esprits libres, Kaloukéra K'danse, Espace Temps'danse), musiques cubaines, etc., sont au programme de cette animation placée cette année sous le parrainage de Françoise Marianne et d'Émile Antile. Le thème : « Ouvrez les frontières de l'art » .
Autant dire que c'est une belle journée de surprises, de nouveautés, de découvertes et de folies qui est offerte à une population sensibilisée à la créativité artistique. Les organisateurs invitent le public (scolaires, touristes, etc.) à entrer dans le passage à ciel ouvert à travers les oeuvres des artistes qui sont présentées sur des chaises « quatre pieds en guise de chevalet » .
Chèz an nou bèl a su créer au fil des ans, une ambiance unique en centre-ville, agrémentée d'animations culturelles et musicales, et aura réussi à susciter l'envie de collectionner. L'originalité de ce salon en plein air est de réunir sur un même site, des plasticiens et artistes venus de tous les horizons. Une façon d'aider les jeunes à évoluer artistiquement et ainsi les pousser vers l'autonomie et l'ouverture ; offrir une clarté optimale à l'art plastique, l'artisanat, la musique, la poésie, la danse... C'est aussi permettre aux touristes de découvrir l'art antillais sous toutes ses formes. Réuni autour de l'art tous les publics et toutes les tendances et innovations pendant toutes ces années, nous avons suscité l'envie de collectionner.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION