ACTUALITé - CULTURE - PORTRAIT D'ARTISTES AVEC UKA

RAS ISHI BUTCHER

France-Antilles Guadeloupe 30.01.2017

0RÉAGIR

RAS ISHI BUTCHER

Ras Ishi Butcher est un artiste international Barbadien. Exposé dans toutes les grandes capitales du monde et dans de nombreuses collections privées, il est l'un des peintres le plus titré de son pays. Nous l'avons rencontré à Saint John, dans son atelier habité par plus de 25 ans de création.

Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?
Mon nom est RAS ISHI, je suis né à Barbade il y a bien des lunes, j'y vis et y travaille. Je travaille sur l'art depuis 1977 et j'ai expérimenté différentes approches.
Quelles sont vos techniques de travail ?
J'ai de nombreuses techniques. J'ai besoin de m'exprimer sur différents supports. J'aime travailler le canevas, le bois. Je n'aime pas me limiter. J'utilise aussi les médias digitaux.
Vos sources d'inspiration ?
La vie et la mort sont mes sources d'inspiration. J'ai souvent besoin de me concentrer sur la vie, de méditer dessus et j'en arrive toujours à la mortalité. La mort devient alors une part de mon inspiration.


Qu'est ce qu'être un artiste caribéen aujourd'hui ?
Je n'aime pas trop le terme car je ne sais pas vraiment ce que c'est d'être caribéen. Il faudrait définir d'abord qui est un caribéen. Je suis un artiste, un homme « miracle » , je crée des choses.
Commentez, nous l'oeuvre choisie pour illustrer cet article ?
Cette peinture parle de résurrection. L'homme sort de la cendre, se lève. C'est mon expérience, ressusciter, devenir une autre personne, plus consciente. Essayer d'eviter la peur de vivre. La femme est une déesse de la mythologie grecque. J'essayer d'utiliser beaucoup de l'histoire de l'art, de tous les endroits. L'autre image vient de la mythologie africaine, des peintures sur roche. Le conflit entre le Blanc et le Noir de mon existence. Ma difficulté à expliquer ce qu'est être un caribéen vient de cette dichotomie qui touche habituellement les habitants de nos îles, allant d'un côté à l'autre car étant des êtres hybrides. C'est cette influence, ce métissage que j'ai voulu illustrer ici.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION