ACTUALITé - CULTURE

Une Femme aux beaux seins vous accueille au MACTe

France-Antilles Guadeloupe 03.05.2017
Laurence BAPTISTE-SALOMON

4RÉAGIR

Une Femme aux beaux seins vous accueille au MACTe
La statuette et le diplôme seront visibles à l'entrée du MACTe jusqu'au 15 avril 2018. (Roberto BIRHUS)

La statuette, symbolisant le Prix européen du Musée décerné au Mémorial ACTe, a été présentée mardi. L'occasion pour Jacques Martial, président de l'institution, de dresser un bilan « satisfaisant » des deux ans d'activité.

Elle mesure 41 centimètres pour 13 de largeur et 10 de profondeur. Elle est en bronze sur une base de marbre noir. Sur une plaque argentée, on peut lire : « Conseil de l'Europe - Council of Europe, J-Miró-Femme aux beaux seins (1969)- » . La statuette et le diplôme, symboles du Prix du Musée 2017 de l'institution européenne décerné au Mémorial ACTe en décembre et remis la semaine dernière à Strasbourg, trônent désormais à l'entrée de l'exposition permanente.
Ce prix, c'est « beaucoup de joie, d'émotion et de fierté » , a reconnu Jaques Martial, président du Centre caribéen d'expressions et de mémoire de la traite et de l'esclavage. Ce dernier gardera la statuette bien au chaud, sous les yeux du public, jusqu'au 15 avril 2018, quand elle rejoindra les bras du nouveau récipiendaire.
105 000 VISITEURS L'ANNÉE DERNIÈRE
Ce prix couronne une série de distinctions déjà reçues par le MACTe, comme le montre son nouveau film de présentation projeté à la presse hier matin (et à retrouver sur notre site www.franceantilles.fr), qui retrace l'un des moments forts de ces deux ans d'activité : la visite du révérend Jesse Jackson. En juillet 2015, il avait dit du MACTe qu'il était le « musée le plus complet et le plus abouti au monde » . Le MACTe avait été inauguré quelques mois plus tôt, le 10 mai, jour national de la commémoration de l'abolition de l'esclavage. En 2015, il a accueilli 75 000 visiteurs, en 2016, 105 000 (1) et depuis le début de l'année, 30 000 personnes. Jacques Martial tient à les remercier, tout comme « les publics des spectacles, des concerts » mais aussi les mariés qui immortalisent le MACTe sur les photos de ce jour unique, ainsi « que les enfants qui ont fait du tricycle » et « les joueurs de dames » .
Le bâtiment fait désormais partie du quotidien des Guadeloupéens et attire nombre de visiteurs. « C'est un lieu populaire et convivial, c'est un lieu de vie. [...] C'est un encouragement à poursuivre le travail et l'action au service de la culture, des Guadeloupéens et du monde entier » , conclut Jacques Martial.
La statuette, La femme aux beaux seins de Joan Miró, a été installée à l'entrée de l'exposition permanente du MACTe. Symbole du Prix du Musée décerné par le Conseil de l'Europe, à la grande satisfaction du président Jacques Martial. (Roberto BIRHUS)
(1) L'objectif du MACTe est d'atteindre 110 000 visiteurs par an.
(2) European Museum of the Year Award.


Crédits vidéo : Passerel Prod & MACTe
Le président répond aux critiques
Lundi, lors du défilé du 1er mai, le secrétaire général de l'UGTG, Élie Domota, a réitéré sa diatribe contre le MACTe, allant jusqu'à réclamer sa démolition. Ce qui, pour une majorité, peut paraître comme un non-sens. Il n'empêche que deux ans après son ouverture, malgré les succès enregistrés et plus de 90% de taux de satisfaction post-visite, le MACTe fait face à des critiques. « Ces gens sont les mêmes que ceux qui n'étaient pas satisfaits alors que le Mémorial n'existait pas. Ils restent sur leur opinion et ce n'est pas plus mal, finalement » , argue Thierry Létang, directeur scientifique et culturel.
S'attendait-il à faire face à pareilles attaques ?
Jacques Martial : « Je m'attends à faire face au travail qu'il reste à faire, au travail d'évolution de la collection, aux prochaines expositions permanentes, aux prochains spectacles. Je m'attends à faire face aux prochains élèves que nous allons accueillir. Je m'attends à faire face à toute la Caraïbe qui vient ici. Je m'attends à faire face à tout cela. C'est cela qui m'intéresse. C'est cet avenir-là, pour la Guadeloupe, auquel nous travaillons ici au Mémorial ACTe. »
Sur le contenu
« Il est évident que le Mémorial Acte va continuer d'évoluer. Cela a un coût donc cela ne peut pas se faire toutes les semaines. De plus, toute la Guadeloupe n'a pas déjà vu le Mémorial ACTe tant de fois qu'elle puisse dire : « Je veux voir autre chose » . Bien évidemment, des espaces sont repensés, des améliorations sont en réflexion pour, dans 2-3 ans, pouvoir modifier des choses qui ne nous satisfont pas et doivent évoluer de toutes les façons. »
Pour Jacques Martial, « il est évident que le Mémorial ACTe va continuer à évoluer » (Roberto BIRHUS)
Les autres distinctions du MACTe
- Prix « Outstanding Heritage Site » (site patrimonial remarquable) décerné en août 2016 lors des Trophées du tourisme mondial de la diaspora africaine.
- Prix spécial « catégorie monde - hautement recommandé » , attribué en novembre 2015 par la Guilde (association) britannique des écrivains de voyage.
- Finaliste en mars 2016 du prix de l'étonnement touristique par l'Association des journalistes français du tourisme.
- 2e de la catégorie « Meilleure destination de l'année » , aux Seatrade cruise awards, en Allemagne, en septembre 2015.
À VENIR - Une expo sur Édouard Glissant et Gabriel García Márquez
Avec la fin de l'exposition temporaire, Échos imprévus, le 30 avril dernier, l'exposition Darboussier au coeur des migrations fera son retour en juillet/août, avant la prochaine exposition temporaire consacrée au Martiniquais Édouard Glissant et au Colombien Gabriel García Márquez, en coopération avec le Musée de la Caraïbe, à Baranquilla dans le cadre de l'année de la France/Colombie. Le MACTe noue des partenariats au fur et à mesure avec d'autres institutions culturelles à travers le monde.
LE CHIFFRE 1,3 million d'euros
En 2016, l'activité du MACTe a rapporté 1,3 million d'euros. Ce qui ne couvre pas le coût de fonctionnement global du lieu mais seulement l'activité culturelle, selon Jacques Martial.
IL A DIT Thierry Létang, directeur scientifique et culturel du MACTe : « Un prix de professionnels »
(Roberto BIRHUS)
« C'est un succès de plus, car cela doit être le 5e prix international que nous recevons. C'est une grande satisfaction par rapport au travail réalisé depuis 11 années au service du Mémorial ACTe et de la Guadeloupe.
Ce prix est intéressant car délivré par des professionnels. Il y a une organisation transnationale, européenne de tous les conservateurs, les spécialistes, qui s'appelle l'EMYA (2). Cette dernière propose au Conseil de l'Europe l'institution à élever, avant que celui-ci ne statue in fine. »
Jacques Martial, président du MACTe.
Je suis en train de travailler avec les Guadeloupéens et pas contre eux. Chacun fait ce qu'il a à faire et moi, je continue avec la confiance qui m'est faite de porter le Mémorial ACTe, avec tous les collaborateurs.
4
VOS COMMENTAIRES
  • today - 04.05.2017
    Détruire un musée !! Aïe
    Dans quel monde sommes-nous ? On peut supposer que ces personnes ne vont pas visiter les musées dans les pays ou elles voyagent ! Pourquoi la Guadeloupe n'aurait-elle pas ce musée ? D'accord ou pas avec le thème, c'est un symbole culturel comme tous les musées ! De plus, depuis quand la culture engrange-t-elle des bénéfices ? Je suis estomaquée par cette fermeture d'esprit inquiétante ! L'Etranger nous félicité pour ce musée, l'Europe nous récompense et des Guadeloupéens le rejettent et pire semblent le mépriser ! Cela ne vous rappelle rien ?
  • lucide971 - 03.05.2017
    Comme le centre Jean-Marie Tjibaou en Calédonie ce musée sera déficitaire mais est - ce une raison pour jeter le bébé avec l'eau du bain ? Non, je préfère financer la culture de mes impôts que les soins d'immigrés sans papiers ou des fainéants.
  • Martin B - 03.05.2017
    Quand l'Europe s'auto félicite
    En même temps il faut se souvenir que le FEDER, organisme européen, a très largement financé ce gouffre pharaonique inutile.
    Il est donc assez naturel que l'Europe se félicite de son travail, elle n'est pour rien dans l'idéologie perverse qui a sous-tendue ce projet dans une île où les dossiers vitaux s'accumulent.
    Mais comme tout financement européen, il serait sans doute bon que l'on s’intéresse de très prés aux comptes de ce bidules et à qui ou à quoi servent les fonds qui lui sont alloués ...
  • elsa - 03.05.2017
    Mémorial ACTe gros déficit financier
    Mr MARTIAL, pouvez-vous nous dire de combien de milliers d'euros le Mémorial ACTe est déficitaire chaque année ? 1,3 € million c'est la recette 2016 mais quel est le déficit financier que les contribuables devront payer ?
    Vous remerciant par avance pour votre réponse. (que j'imagine vous n'oserez pas nous communiquer)....


1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION