ACTUALITé - ÉCONOMIE

Après Irma, un bilan positif pour les cartes préfinancées

France-Antilles Guadeloupe 05.10.2018

0RÉAGIR

Après Irma, un bilan positif pour les cartes préfinancées
Les jours qui ont suivi le passage de l'ouragan Irma sur les Îles du Nord, il y a un an, certains commerçants, à l'image de ce boulanger de Marigot, s'étaient efforcés de rouvrir au plus tôt afin de satifaire la population qui manquait alors de tout. (Photo d'archives Boris Colombet)

4 300 cartes préfinancées ont permis de distribuer près de 2 millions d'euros aux populations des Îles du Nord après le passage d'Irma. L'aide a été dépensée en 3 mois.

Au lendemain d'Irma, le déploiement de l'aide financière d'urgence aux populations sinistrées a été effectué par un biais original, des cartes préfinancées. Le groupe Up, qui a émis dans ce cadre plusieurs milliers de ses cartes Cohésia, dresse un bilan de cette expérience.
« La solution Cohésia a permis le déploiement rapide de l'aide d'urgence, indique le groupe dans un communiqué. En moins de trois semaines, 4 379 cartes ont été produites, acheminées et distribuées à autant de foyers. »
Chaque carte, on le rappelle, était dotée d'un montant différent selon la situation familiale : 300 euros par adulte et 100 euros par enfant dans une limite de 900 euros par foyer. En tout, ce sont 1,8 million d'euros qui ont été distribués à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin. Ce système ont bien fonctionné. « Trois mois après le passage de l'ouragan, 97% de l'aide allouée a été dépensés et le reliquat a été remis aux collectivités territoriales. »
35 500 TRANSACTIONS COMPTABILISÉES
Sans recours à l'argent liquide, limitant les dépenses aux commerces des territoires français, ce dispositif a non seulement permis de venir en aide aux populations, mais a aussi amorcé le processus de reconstruction matérielle et économique. Concrètement, ce sont 35 500 transactions qui ont été comptabilisées. Elles ont couvert les dépenses de première nécessité tout en soutenant les commerces de proximité, favorisant ainsi la reprise d'activité de 382 commerçants locaux.
Un quart de ces transactions correspond à des sommes comprises entre 20 et 50 euros, 15% à des sommes comprises entre 50 et 100 euros. Par ailleurs, le dispositif Cohésia, qui offre la possibilité d'analyser la ventilation des dépenses, a permis d'identifier précisément les besoins les plus urgents et leur évolution dans le temps, améliorant ainsi leur prise en charge.
IL A DIT Jacques-Yves Harscouët, directeur général France du groupe Up : « Une excellence opérationnelle »
« L'utilisation de Cohésia pour la distribution de l'aide d'urgence à la suite du passage de l'ouragan Irma en 2017 illustre l'innovation et les valeurs du groupe Up au service de la cohésion sociale et de la solidarité. Cela a également démontré l'excellence opérationnelle de notre solution et prouvé sa capacité d'adaptation rapide à tout type de situation tout en conservant une maîtrise exemplaire de l'utilisation des fonds publics. »
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION