ACTUALITé - ÉCONOMIE

L'économie sera au coeur des assises de l'Outre-mer à la fin du mois

France-Antilles Guadeloupe 12.09.2017
F.-X.G., à Paris

1RÉAGIR

L'économie sera au coeur des assises de l'Outre-mer à la fin du mois
Jean-Pierre Philibert, le président de la Fedom, a demandé du temps à la ministre pour « identifier clairement les chiffres du CICE » .

La Fedom a rencontré la ministre des Outre-mer pour évoquer le calendrier des assises de l'Outre-mer et les conditions de supression du CICE en Outre-mer.

Après le Medef, c'était au tour de la Fedom (Fédération des entreprises d'Outre-mer) d'être reçue au ministère des Outre-mer. Jean-Pierre Philibert a pu s'entretenir pendant une heure et demie, avec Annick Girardin (avant son départ pour la Guadeloupe). Celle-ci a déroulé à son hôte le calendrier des assises de l'Outre-mer qu'elle devrait lancer la dernière semaine de septembre.
« C'est un calendrier que je trouve un peu long, a regretté Jean-Pierre Philibert, car je considère que le diagnostic est connu, mais le gouvernement estime nécessaire de redonner la parole à la société civile et qu'il est bon aussi, de temps en temps, de se poser... J'attends de voir. C'est arbitré et on aura le résultat des courses à la fin de l'été prochain. »
MAINTIEN DU CICE OUTRE-MER EN 2018
Le gros de leur échange a porté sur les conditions de sortie du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) qui, rappelons-le, est majoré en Outre-mer. Le gouvernement souhaite annoncer dans la loi de finances de la Sécurité sociale la sortie du CICE effective au 1er janvier 2019. « Nous avons dit à la ministre, qui partage ce sentiment je crois, que nous avons besoin de temps pour identifier clairement les chiffres du CICE, car un certain nombre de très petites entreprises n'en bénéficient pas, alors qu'elles bénéficieront des exonérations. »
Pas question donc pour la Fedom de se faire d'ores et déjà imposer un chiffre par Bercy. « Nous avons besoin du bon montant à mettre en exonérations car, ironise le patron de la Fedom, à cette période de l'année, le gouvernement est généralement saisi par la fièvre du rabot! À force d'être raboté alors que l'on parle de niche, on finit par tondre le chien! » La ministre et les socio-professionnels se sont apparemment donné un peu de temps pour trouver « un outil performant » .
L'urgence vis-à-vis de la loi de finances de la Sécurité sociale, c'est le maintien du CICE majoré de 3% pendant l'année 2018 avant sa suppression en 2019... « Le remplacement du CICE, explique M. Philibert, ne figurera pas dans ce projet de loi de finances de la Sécu, ce ne sera pas non plus un sujet territorial pour les assises, mais un sujet national et nous pensons que la ministre voudra dissocier ce débat que nous aurons avec elle, des assises de l'Outremer. »
PORTS, BTP, OFFRE DE SOINS...
Jean-Pierre Philibert a demandé un régime dérogatoire pour les grands ports maritimes, suite à l'injonction européenne de supprimer l'impôt sur les sociétés. Et s'il a évoqué la situation du BTP ou l'hospitalisation privée et l'offre de soins dans l'océan Indien, il n'a pas jugé utile de ressortir tout le catalogue des propositions de la Fedom, telles les zones franches globales d'activité, dès lors qu'il a bien entendu la ministre lui dire : « L'économie sera au coeur des discussions des assises de l'Outre-mer. » Pour l'heure, le patron de la Fedom souhaite qu'une bonne collaboration s'instaure entre le ministère et les milieux économiques.
Prochaine étape pour la Fedom : rencontrer rapidement Thierry Bert, le coordinateur des assises de l'Outre-mer.
1
VOS COMMENTAIRES
  • lenaif1 - 13.09.2017
    ENFIN ENFIN L' ECONOMIE
    tout un chacun est un agent économique c'est l'activité qui permet d'être digne et libre ,la population doit faire l'effort de s'informer se mefier des prophètes bonimenteurs fainéants profiteurs
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION