ACTUALITé - ÉCONOMIE

La Guadeloupe devient irrésistible sur le net

France-Antilles Guadeloupe 20.03.2017
André-Jean VIDAL

7RÉAGIR

La Guadeloupe devient irrésistible sur le net

L'Ecosystème digital du Comité de tourisme des Îles de Guadeloupe va révolutionner la destination.

Une première expérience virtuelle est proposée à l'internaute, histoire de s'assurer que la Guadeloupe est faite pour lui.
Le 23 mars, le Comité du tourisme des Îles de Guadeloupe (CTIG) va dévoiler, à la presse nationale et internationale, sa plateforme numérique. Ce qui s'appelle un Écosystème digital sera leader par rapport à ce que proposent d'autres destinations, en fédérant tout ce qu'il est possible de faire sur une destination unique : la Guadeloupe. Utilité : guider le parcours du client potentiel, assurer un pouvoir d'attractivité pour la destination, faire qu'à chaque question que se pose le client potentiel, la plateforme donne une réponse et une seule : la Guadeloupe.
L'E-TOURISME : 28 MILLIARDS D'EUROS
Jusqu'à présent, les promoteurs d'une destination donnée, mettons la Guadeloupe, mettaient en place une stratégie marketing pour attirer des clients sur son sol. Elle utilisait les voyages de presse, les reportages télévisés et radiodiffusés, les espaces dans les médias, les salons, les brochures et catalogues. De la promotion très institutionnelle.
La force de cette stratégie était d'embrasser une multitude de relais excellents dans un temps donné. La faiblesse, c'est justement ce temps limité, le peu d'interraction, l'audience peu qualifiée et de plus en plus faible.
Pour résumer, en termes économiques : la dépense est importante et les retours peu évidents.
L'E-tourisme, c'est 28 milliards d'euros en France. D'où l'absolue nécessité, pour une destination, de privilégier un outil novateur, performant. Complet. C'est ce que propose le CTIG, soutenu très activement par la Région Guadeloupe, dont on sait l'intérêt de son président Ary Chalus pour les nouvelles technologies au service de l'archipel.
« UN BIJOU NUMÉRIQUE UNIQUE ET IRRÉSISTIBLE »
« Ce que nous proposons au monde, c'est un bijou numérique unique et irrésistible. Nous allons au-devant des besoins du consommateur, nous créons un pouvoir d'attraction » , résume Willy Rosier, directeur général du CTIG.
« Ce que nous donnerons aux clients potentiels de notre destination, poursuit M. Rosier, n'a jamais été fait par aucune destination au monde. Un film interractif, dont le client potentiel devient acteur, nous donnera des infos sur lui. Trois espaces dédiés au recrutement des professionnels du voyage leur permettront de constituer leur univers personnel au sein du système. Le Customer Relationship Management (CRM) permet, avec un ensemble d'outils et de techniques destinés à capter, traiter, analyser les informations relatives aux clients et aux prospects, de les fidéliser en leur offrant le meilleur service. »
Cet outil permet au CTIG d'être prescripteur pour les compagnies aériennes puisqu'elles ont la typologie d'une clientèle potentielle que personne n'est en mesure d'avoir à part elles.
« ANTICIPER LES TENDANCES »
« L'outil permet d'anticiper des tendances par des modèles prédictifs. Imaginez l'économie en coûts de l'information! Nous offrirons au monde, dit encore Willy Rosier, en plus de toutes les informations sur les possibilités d'hébergement, de location de voiture, de bateaux, sur les lieux de restauration, sur les sites, sur les activités sportives et de loisirs, culturelles, une encyclopédie universelle en ligne dédiée à tous les savoirs sur une destination unique : la Guadeloupe! Les archives, les documents, les connaissances sur la Guadeloupe peuvent être mises à la disposition du CTIG qui les intégrera au système. Tout ceci, enfin, sera mis gracieusement à la disposition des professionnels qui feront une économie que nous avons évaluée à 300000 euros. Avec une nette hausse du chiffre d'affaires réalisé grâce à l'outil. Déjà, plus de trois cents partenaires du CTIG se sont montrés intéressés pour intégrer l'Écosystème digital. »
Maquette d'une page du futur site du CTIG.
One To One
Un exemple du fonctionnement de l'Écosystème digital ? Quelqu'un, où qu'il soit dans le monde, va chercher une destination de vacances de rêve. Son choix sera fonction de ses centres d'intérêts propres. Quand il va faire sa recherche sur le net, il va laisser des indices. Quand il sera entré dans le système, automatiquement, il sera attiré vers son centre d'intérêt. C'est du One To One. L'architecture du système sert le client.
Et la destination!
50
L'E-tourisme en chiffres ? 70 à 75% des gens planifient leur voyage par internet. La planification d'un voyage se fait sur 9 mois. 50% de ce qui va influencer les consommateurs se trouve sur le net.
Une personne sur deux règle son voyage de bout en bout par internet.
ILS ONT DIT
Ary Chalus, député et président du conseil régional de Guadeloupe : « Réconcilier les Guadeloupéens avec le tourisme »
« Le tourisme, par les perspectives d'évolution économique qu'il nous offre, constitue pour la Guadeloupe une véritable opportunité d'accroître sa richesse intérieure. Nous n'en avons pas encore touché le vaste potentiel et mes ambitions pour notre pays sont considérables. Aujourd'hui, nous atteignons les 580 000 touristes de séjour pour une recette de 600 millions d'euros. Fin 2020, mon ambition est d'atteindre le million de touristes en franchissant la barre du milliard d'euros de recettes. L'objectif est audacieux mais l'important est ailleurs. L'essentiel est que le produit de l'activité touristique puisse irriguer toute l'économie et toute la société. Nous devons être les promoteurs d'un tourisme qui profite au plus grand nombre. Mais la concurrence en matière d'offre touristique est de plus en plus féroce. L'accueil et les services rendus aux touristes doivent être d'une qualité exceptionnelle. Aussi, nous souhaitons encourager les propositions d'une offre diversifiée, de qualité et qui porte notre identité. Nous souhaitons mobiliser les énergies des Guadeloupéens, qui sont chacun des créateurs d'entreprise en puissance. Avec l'Écosystème digital, nous aurons la possibilité d'aider chacun à structurer, à commercialiser, à améliorer le niveau de son offre. Et surtout, nous pourrons permettre cette irrigation des recettes touristiques qui profite au développement du tourisme, mais aussi au développement des autres secteurs économiques.
Cette nouvelle approche nous permettra notamment de réconcilier les Guadeloupéens avec le tourisme, car ils seront les premiers bénéficiaires des investissements engagés, tout en contribuant significativement au rayonnement de la destination Guadeloupe. »
Louis Molinié, président du Comité du tourisme des îles de Guadeloupe : « C'est un outil révolutionnaire »
« Nous devons voir le numérique comme un moyen d'améliorer le fonctionnement de l'industrie du tourisme. De nouveaux modèles ont fait leur apparition, comme les sites booking.com, Airbnb, et parallèlement aux stratégies traditionnelles, nous devons emboîter le pas de cette révolution numérique et nous adapter aux nouvelles pratiques du consommateur de voyage.
Le but de notre plateforme digitale pour la destination Guadeloupe est de toucher directement le client final. En effet, les voyageurs cherchent à accéder avec le numérique à une information touristique ciblée et instantanée à chaque étape de l'organisation et de la réservation d'un séjour. Grâce à la collaboration des partenaires privés et socioprofessionnels du territoire qui alimenteront et réactualiseront leurs informations, nous serons en mesure de fournir au visiteur préparant son voyage sur les îles de Guadeloupe une information fiable, des visuels et des séjours thématiques avec toute l'offre des îles de Guadeloupe. C'est un outil révolutionnaire, novateur et qui ouvre une nouvelle ère pour le tourisme dans l'archipel. »
7
VOS COMMENTAIRES
  • unmonde-defous - 24.03.2017
    Site internet nul et inachevé !
    Le site internet a 5 ans de retard dans sa conception et son ergonomie. La réservation des hébergements ne marche pas ! bref de l'argent jeté par les fenêtres. Un article de France Antilles élogieux pour une M...
    http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/economie/la-guadeloupe-devient-irresistible-sur-le-net-420717.php
    de la pub mensongère et dangereuse, que du blabla et du cirage de godasse ! ce n'est pas comme cela que l'on avance.
  • iMandarinGriot - 21.03.2017
    Château de carte ? Absolument !
    J’ai au moins 10 commentaires où j’ironise sur les jolis et surtout coûteux voyages d’étude de mon CTIG, les non moins coûteux publi-reportages et autres coûteux encarts, les salons et autres luxueux catalogues. Je répète “ coûteux “ car ce n’est pas le prix faramineux de 8500€ pour les 3 tables d’écaillage volées à Anse-Bertrand qui permettra de redorer leur blason !
    J’ironisais donc à bon escient puisque je lis que le CTIG clame désormais que ces méthodes sont obsolètes, et surtout coûtaient beaucoup et avaient peu de retour.
    Je le répète une fois de plus, je maîtrise absolument l’art que j’ai appris dans un CM2 d’antan : celui de décortiquer un texte.
    Willy Rosier n’emploie que des verbes au futur et déjà cela choque, mais passons. ce projet dépend totalement de bon vouloir, de décision prise par des tiers.
    Florilèges de “si “ : 1-Les archives, les documents, les connaissances sur la Guadeloupe peuvent être mises à la disposition du CTIG qui les intégrera au système.
    2-Plus de trois cents partenaires du CTIG se sont montrés intéressés pour intégrer l'Écosystème digital.
    3-Grâce à la collaboration des partenaires privés et socioprofessionnels du territoire qui alimenteront et réactualiseront leurs informations,
    Vous comptez le nombre de “ si “ pour que ce site fonctionne avec une efficacité égale à la moitié de Youtube,de Facebook et vous ironisez comme moi !
    Château de carte alors ? Absolument !






















  • gadazer - 21.03.2017
    Juger l'arbre à ses fruits
    Je vais attendre de voir les fruits avant de juger. Mais déjà, j'ai cru Luchette Michaux-Chevry et Frédéric Jalton puis Victorin Lurel. Comme d'autres avant moi ont cru en Hégésippe Ibéné ou en Henri Bangou. Que des déceptions. Alors Ary Chalus ? Oui il est inspirant, oui il parle bien, mais avant de lui donner un blanc seing, je vais attendre encore.
  • moranus - 22.03.2017
    Le plus beau fruit
    Le plus beau fruit peut cacher le plus beau ver!
  • lenaif1 - 21.03.2017
    MON PETIT DEDE
    que se passe t il à FA pour publier autant de fadaises sur PAP et la Guadeloupe .
    PAP est sans âme et en gpe il n'y a pas de lieu de rencontre comparons ce qui est comparable fort de France a eu à sa tête un urbaniste avez vous note les transformations ste thérese , le bord de mer , une partie du centre ville PAP MERITE d'être repensée complètement avec la population des urbaniste des écologistes des commerçants la jeunesse de l'université n'impacte pas cette ville comme RENNES OU montpellier ont pu en bénéficier
  • Azouren - 20.03.2017
    Ils causent, ils causent pour ne rien dire !..
    Dimanche soir 19 mars 2017, un bateau de croisière était au Quai Lefèvre de Pointe à Pitre vers 19H.

    Quid d'une animation locale ? Rien du tout.

    Comme d'habitude, PàP = Ville "Morte" pendant les discours incantatoire des Elus de tous bords.
  • siam - 21.03.2017
    La honte !!! au top 10 des villes les plus sale
    L'organisme qui a classé Pointe-à-Pitre dans le soit disant top 100 des villes où l'on vit le mieux est plutôt un organisme très mal renseigné… (Commentaire modéré)
  • lenaif1 - 21.03.2017

    Commentaire supprimé par la rédaction

1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION