ACTUALITé - ÉCONOMIE

Les produits guadeloupéens à l'assaut du Grand Ouest

France-Antilles Guadeloupe 10.10.2018
M.A.

1RÉAGIR

Les produits guadeloupéens à l'assaut du Grand Ouest

La Route du Rhum représente une opportunité économique majeure. La Région et la Chambre de commerce entendent bien la rentabiliser.

Un peu plus de 6 millions d'euros, c'est ce que la Région a investi dans cette 11e édition de la Route du Rhum. Ary Chalus, président de Région, ne l'a pas caché lors de la présentation officielle, vendredi dernier, de l'événement, il entend, au minimum, rentrer dans ses frais. Patrick Vial-Collet, le président de la Chambre de commerce (CCI IG) l'a parfaitement entendu et est sur la même longueur d'ondes : « Nous allons donner à cet événement une dimension économique incroyable. »
La Route, on le sait, c'est une aubaine pour les hôteliers, surtout pour ceux qui ne sont pas trop éloignés du mouillage des bateaux, et un élément majeur de promotion de l'archipel, du moins sur le court terme. Mais Région et CCI veulent dépasser cet effet et profiter de l'événement pour faire rayonner (c'est le cas de le dire) les produits guadeloupéens, a minima dans l'Hexagone.
370 MAGASINS AUCHAN PARTENAIRES
Ary Chalus, comme Patrick Vial-Collet, s'inscrivent dans l'esprit des créateurs de la Route du Rhum, Michel Étèvenon et Michel Clavery, tous deux entrepreneurs.
Un tel travail ne s'improvise pas. Les missions préparatoires de démarchage commercial ont commencé en décembre dernier en Bretagne, pour négocier le référencement des produits agro-industriels guadeloupéens (lire ci-contre) auprès de grandes enseignes : des cavistes renommés (Cavavin, V & B, Nicolas), mais aussi des grands distributeurs, comme Auchan, Leclerc, Cash & Carry et Ouest Boissons. Rien qu'au niveau d'Auchan, ce sont 370 établissements, dont 250 supermarchés (des Simply Market) sur l'ensemble du territoire, qui vont être approvisionnés en produits guadeloupéens. Un coup de projecteur sera lancé sur cette collaboration via une campagne promotionnelle qui se déroulera du 31octobre au 6 novembre dans ces établissements. « L'argent de la Région est bien investi » , résume Patrick Vial-Collet. Les retombées devraient être intéressantes. Et l'on ne compte pas celles qui tomberont, en Guadeloupe, dans l'escarcelle des entrepreneurs qui participeront aux divers Villages.
Rien qu'au Memorial ACTe, 124 stands attendront la population.
Un panel des meilleurs produits
L'offre de produits agro-industriels a été constituée en partenariat avec l'association des MPI. Outre les rhums et punchs, incontournables, elle comprend des condiments, confitures, jus de fruits, cafés, sucre et bananes.
Un kit promotionnel pour les établissements bretons.
Vendre aux restaurateurs et bars bretons les produits, c'est bien, mais encore faut-il les aider à les mettre en valeur. Aussi la CCI a-t-elle conçu un kit de promotion à cet effet, qui comprend chapeaux, fanions, totems, tonneaux, tapis de bar et autres oriflammes pour bien distinguer les établissements partenaires.
Une soirée de séduction.
Plusieurs opérations préparatoires ont été organisées. Parmi elles, une soirée organisée à Saint-Malo en mars, intitulée « séduction produits péyi Guadeloupe » , en collaboration avec Région, Comité de tourisme et CCI d'Île-et-Vilaine.
Une boutique pour les petits producteurs.
Certains de nos producteurs n'ont pas les moyens de traiter avec les grandes surfaces, même s'ils proposent des produits très intéressants, qui peuvent constituer des produits de niche. La Région a pensé à eux et réservé, dans le pavillon de 1000m2 qui lui est réservé à Saint-Malo, une boutique dédiée, où ils pourront se faire connaître.
1
VOS COMMENTAIRES
  • petit poucet - 11.10.2018
    Le Grand Ouest? Ah .. Mais "l'Hexagone" est plutôt à l'Est de la Guadeloupe!!!..A moins de faire faire trajet en passant par le Pacifique.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION