ACTUALITé - ÉCONOMIE

Victorin Lurel s'insurge contre un éventuel monopole de Carrefour

France-Antilles Guadeloupe 09.09.2018
M.A

9RÉAGIR

Victorin Lurel s'insurge contre un éventuel monopole de Carrefour
Victorin Lurel craint pour le pouvoir d'achat des ménages. (DR)

L'autorisation donnée à GBH (Groupe Bernard Hayot) d'acquérir un nouvel hypermarché en Martinique inquiète Victorin Lurel. Le sénateur craint un rachat par le même groupe de Géant Casino en Guadeloupe et l'instauration d'un monopole de fait de Carrefour.

Le 23 août dernier, l'Autorité de la concurrence autorisait l'acquisition, en Martinique, de l'hypermarché Géant Casino du Robert, par le groupe Bernard Hayot (GBH). « C'est un coup de tonnerre brutal dans le petit monde de la distribution alimentaire, affirme le sénateur Victorin Lurel. L'Autorité, qui s'est jusqu'ici illustrée par une indépendance sourcilleuse et une pratique d'instruction insoupçonnable, vient d'écorner sérieusement cette tradition en confiant à GBH un véritable monopole à l'enseigne Carrefour dans le secteur aval de la distribution et un pouvoir de contrainte considérable dans le secteur amont de l'importation. »
L'autorité, pourtant, a identifié des risques d'atteinte à la concurrence. Mais elle estime que les engagements pris, à cet égard, par le groupe Hayot, les résolvent. « C'est une erreur majeure qui vient d'être commise » , affirme M. Lurel, qui souligne la « confondante naïveté » de l'Autorité. « Cette erreur aura de graves conséquences sur le fonctionnement du marché et sur le pouvoir d'achat des ménages » .
UNE CONCENTRATION
La crainte du sénateur, c'est qu'une décision du même type soit appliquée en Guadeloupe dans la vente du Géant casino du Bas-du-Fort, exploité jusqu'ici par le groupe Ho Hio Hen. « Avec les mêmes analyses et les mêmes engagements, GBH pourra se voir attribuer l'exploitation du Géant Casino du Gosier, en Guadeloupe, renforçant ainsi considérablement la concentration dans ce secteur. » On rappelle que la vente de Géant Casino, en sommeil depuis un an, a été brutalement réactivée pendant les grandes vacances.
Un spécialiste des fusions-acquisitions, mandaté par le groupe Ho Hio Hen, a fait savoir à l'ensemble des candidats à la reprise que le dossier de la vente de l'hypermarché de Bas-du-Fort était relancé et qu'ils avaient jusqu'au 31 août pour proposer leurs offres. On ignore encore qui s'est positionné pour cette reprise.
Quoi qu'il en soit, Victorin Lurel est attentif. « En tant que parlementaire, je reste soucieux d'un fonctionnement clair, transparent, efficace et équitable du marché des produits à dominante alimentaire dans nos régions » .
9
VOS COMMENTAIRES
  • lenaif1 - 11.09.2018
    paradoxe et incantations
    n'est pas entrepreneur qui veut en gpe on gueule contre ceux et celles qui osent et qui parfois réussissent mais en même temps tout le monde veut être FONCTIONNAIRE car il y a les congés ( fête des morts , vendredi saint etc plus catho que moi tu meurs ,,l'estime!!!! la honte n'étouffe pas alors on en profite
  • malanga - 10.09.2018
    Vous êtes hors sujet, il y a une règle qui dit qu'on ne doit pas dépasser un quota en superficie. Si on dépasse, on est hors la loi.
    La question serait s'il n'y a pas de repreneur qu'est ce qu'on fait? On appelle Leclerc et Auchan?
    Pour le moment GBH est hors la loi en Martinique et bientôt en Guadeloupe.
  • lenaif1 - 12.09.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • lenaif1 - 12.09.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • lenaif1 - 09.09.2018
    euros ,la floride et saint domingue
    été 2008 l'euro vaut 1,6$ us depuis des années des 4*3 partout en gpe vantent les placements immobiliers en floride ou à st domingue les pignoufs , nouistes fonctionnaires professions libérales se sont précipiter pour placer leur pognon dans ces pays et au retour ils gueulent pour que les autres puissent investir en gwadadadada afin que leur enfants puissent trouver un jog nous sommes bien aux pays des don quichotte , des tartarins , des cocagneurs des lâches , des cocofiolos etc ...
  • yoda - 09.09.2018
    Men fou an nou Guadeloupéens, si nous té pli solidè sé bitin là sa pa té ké jinmé rivé . Mé tou sa sé ayin pa raport à Bastè ou tou patou dlo là polyé . Moune pé minm pa fè manjé avè dlo robiné là ! Et les politiciens se moquent : une bouteille à deux bouteilles d'eau par foyer.
  • lenaif1 - 09.09.2018
    l'UTOPIE OU LA MORT
    où sont les 50 000 zozos qui accusaient la grande distribution de tout voilà l'occasion de prendre pied dans le secteur de pratiquer des prix "baisser bas" de casser les monopoles , les têtes pensantes du LKP auraient pu lancer un fond d'investissement avec un actionnariat populaire (20 euros)pour casser le monopole c'est ça le réalisme ces zozos iront au PMU ou au loto c'est ça la gpe des grandes gueules et des trouillards
  • tiGWI - 09.09.2018
    "moi mon ventre me commande si je comptais sur mes pêcheur mes agriculteurs... je serai déjà mort" très belle parole et j'ajouterai ma touche personnelle mes "fanm" Guadeloupe aussi je serai réduit à la dépression hi hi hiiiiiiii !!
  • Monte-cristo - 09.09.2018
    VL
    Fait attention ils vont avoir ta peau avrc l'aide de l'état

    Cette caste mérite qu'une seule chose....
  • iMandarinGriot - 09.09.2018
    Ma chaîne alimentaire plébiscitée !
    Je suis un usager qui partager l'opinion de Danton et de Victor Hugo : après le pain, l'éducation est le second besoin du peuple. Le pain, la bouffe, la boustifaille, le
    nanan, ya que ça de vrai. Je suis bien obligé de donner dans le trivial quelque peu vulgaire devant la tirade de ce cher Lurel. Il me rappelle Lemaire face à Trump, Lemaire et aussi Dalida, vous savez, leur fameux duo : Paroles, paroles. Et c'est tout. Si ce tube a perduré, il est évident que cette tirade de ce cher Victorien ne fera pas le poids contre la réalité que ce soit en Martinique, ou en Guadeloupe.
    Monsieur Lurel comme tous les politiciens vit dans son monde. Dans la vraie vie, face aux menaces de ce cher Donald, toutes les entreprises européennes ont quitté l'Iran. Et voilà deux jours , l'UE a accepté l'importation de bœuf aux hormones pour amadouer Trump pour qu'il n'augmente pas trop ses taxes !
    Face à GBH, qui ? C'est le vide, le néant ! GBH peut faire des promesses et ne pas les tenir car il n'existe personne en face.
    Moi, mon ventre me commande et si je comptais sur mes pêcheurs, mes éleveurs, mes agriculteurs, mes horticulteurs, je serais déjà mort, réduit à un squelette, ayant dépéri par une carence alimentaire. Ils ne font pas leur travail, occupés qu'ils sont à ralentir le circulation, bloquer les ronds-points, occuper les locaux administratifs et a remplir des demandes d'aides.
    Ma chaîne alimentaire efficace : conteneurs, centres commerciaux, caddy.
  • placébo - 09.09.2018
    Et nos chefs nationalistes (avec la complicité de leur gourou bokaye polydocteur en tout) qui recommandent de manger que local ont réglé le problème: ils envoient soit madame soit un autre membre de la famille écumer les super marchés...Pas vu, pas pris.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION