ACTUALITé - ÉDUCATION

LES ABYMES - Des lycéens de terminale pro maintenance nautique en immersion à Saint-Malo

France-Antilles Guadeloupe 03.11.2018
Nicolas LANCASTRE

2RÉAGIR

Des lycéens de terminale pro maintenance nautique en immersion à Saint-Malo
Les lycéens en compagnie de leur proviseur Chantal Cusset Gaydu et de leur marraine, la comédienne Firmine Richard.

Les plus méritants des élèves en bac pro, maintenance nautique du lycée Chevalier Saint-Georges, sont à Saint-Malo pour vivre les préparatifs du départ de la Route du Rhum. Une belle récompense pour ces jeunes, qui malgré leur difficulté, s'accrochent.

Un petit groupe d'élèves de terminale pro maintenance nautique du lycée chevalier Saint-George, à Baimbridge aux Abymes, a quitté le département en début de semaine pour vivre en direct les préparatifs du départ de la Route du Rhum. Ce sont les plus méritants qui ont été sélectionnés après examens de leur travaux pédagogiques qui avaient pour thème « Les 40 ans de la Route du Rhum » . Ils sont accompagnés de deux professeurs volontaires. Au programme de cette aventure de rêve, de nombreuses surprises de taille qui ont un lien avec leur formation. À Saint-Malo, ils ont été accueillis par Firmine Richard, la marraine de la terminale, et par le skipper Rodolphe Sépho, également filleul de la comédienne.
UN BLOG POUR SUIVRE LEUR AVENTURE
Dès leur arrivée, les jeunes ont visité un Imoca soixante pieds (voilier monocoque de 18,28 mètres, NDLR). Ce bateau d'exception est équipé d'une quille basculante manoeuvrée à l'aide de deux vérins. Mardi, ils ont fait un grand plongeon au coeur du village de la Route du Rhum. Un moment magique pour ces lycéens qui espèrent plus tard, exercer dans le milieu nautique. Pour la proviseure, Chantal Cusset Gaydu, cette aventure est un magnifique cadeau pour ces lycéens qui ont fait preuve de mérite et d'implication. « Ils ont fait preuve d'une détermination qui fait leur fierté et celle de l'établissement. Ils sont pour beaucoup d'entre eux socialement en difficulté. Mais sur le plan scolaire, ils s'accrochent. Nous n'avions pas assez d'argent pour faire voyager toute la classe, mais je tiens à remercier les heureux donateurs qui nous ont permis d'assurer financièrement le voyage, ce qui a pu aider les parents à prendre en charge seulement les vêtements. Je voudrais aussi remercier les deux profs qui ont sacrifié leurs vacances pour bosser jour et nuit. Tout le monde sait qu'un jeune, ça ne dort pas la nuit. Donc, la vigilance est mère de sûreté. » En attendant leur retour, programmé en cours de semaine prochaine, les lycéens font vivre leur expérience sur le blog (1). Un site qu'ils ont conçu spécialement pour l'événement.
Les deux professeurs accompagnateurs, MM. Viardot (au centre) et Genty (à gauche) accompagnés du jeune skipper Rodolphe Sépho.
(1) Adresse du blog : caperoutedurhum.canalblog.com
2
VOS COMMENTAIRES
  • iMandarinGriot - 04.11.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • iMandarinGriot - 04.11.2018
    Initiative très valable !
    J’avoue que je donne presque toujours dans la négative, ce qui me vaut une remarquable suite depuis quelques temps de “ commentaire supprimé par la rédaction “ bien que je ne fais pas d’appel à tout ce qui est interdit par la loi. Si j’ajoute que je ne donne pas dans la pleurnicherie devenue obligatoire, ni dans la victimisation obligatoire, ni dans le “kultuel “ et qu’en plus je sais que mon île n’est seule sur le Globe et qu’elle n’est pas non plus le centre du monde, je cumule tout ce qui non politiquement correct et ceci explique cela.
    Aujourd’hui, je vais être positif car pour une fois, je trouve un sujet sérieux. J’ai lu l’article et relevé ce qui fait que mon commentaire est négatif (très souvent) ou positif (très rarement).
    J’ai relevé que ce sont les élèves les plus méritants qui sont partis à Saint-Malo : donc positif pour moi ! Je relève que les surprises ont un lien avec leur formation : positif aussi ! Et cerise sur le gâteau, ils visitent un Imoca , le dernier cri en matière de voilier de course ! Je ne peux qu’applaudir qu’ils n’ont été obliger de visiter un canot saintois !
    Je ne peux que saluer cette initiative qui permettrait que le construction marine, maintenance, entretien des voiliers modernes, des bateaux de plaisance motorisés deviennent un point fort de cette île qui doit comprendre qu’elle doit cesser d’attendre des subventions , aides et autre prolongations de dérogations à la loi commune !
  • réflexion - 03.11.2018
    et la proviseure
    elle a payé son voyage ou elle s'est fait payer le voyage ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION