ACTUALITé - ÉDUCATION

POINTE-À-PITRE - Massabielle : des lycéens vont discuter environnement en Belgique

France-Antilles Guadeloupe 16.03.2017
Harry MAPOLIN

1RÉAGIR

Massabielle : des lycéens vont discuter environnement en Belgique
Les élèves partiront avec leur professeur échanger avec d'autres jeunes en Belgique

Du 17 au 26 mars, des élèves du lycée Massabielle vont rencontrer d'autres élèves de trois pays européens autour d'un projet Erasmus, « Green my school » , pour sensibiliser au réchauffement climatique.

Un arbre dans la cour du lycée porte des messages incitant à des comportements écologiques.
« Green my school » , c'est plus qu'un système de fonctionnement de projets Erasmus fondés sur les échanges entre des élèves de différents pays européens. C'est aussi la motivation des élèves de deux classes de seconde du lycée privé de Massabielle qui mérite de l'attention.
La motivation est peut-être plus forte parce que les élèves savent que leur projet est mené par d'autres élèves également en Espagne, en Italie et en Belgique.
En les voyant à l'oeuvre dans l'enceinte de leur établissement pour décorer, planter et informer, afin de sensibiliser sur les dangers du réchauffement climatique de la planète, on sent qu'ils ont une grande motivation.
UN COMPORTEMENT ÉCOLOGIQUE
Si cette mobilisation est aussi forte chez les élèves des trois autres pays européens qui partagent ce projet, et surtout si elle demeure intacte jusqu'à l'âge adulte, on pourrait alors dire que ce combat pour sauvegarder l'environnement est loin d'être une utopie. Et ce serait tant mieux pour la planète. La volonté affichée est de diminuer, voire de supprimer les empreintes du gaz carbonique dans l'environnement. Pour cela, les élèves agissent sur quatre domaines : l'énergie, les déchets alimentaires, l'agriculture durable, le greening ou l'art de planter des arbres afin de permettre aux feuilles d'absorber le gaz carbonique répandu dans l'atmosphère.
Ces jeunes ont choisi de montrer l'exemple en prenant soin d'économiser l'électricité dans le lycée et aussi à leurs domiciles, grâce à un comportement écologique. Ils conseillent à leurs parents de faire du covoiturage et se disent prêts à en faire plus tard. Ils ont réalisé un jardin de plantes médicinales dans la cour du lycée. Ils ont également planté des fleurs dans des bouteilles en plastique et à partir de ces plantes, ils ont créé un mur végétal.
Sur un arbre dans la cour, des affiches portant des messages de sensibilisation aux actions de sauvegarde de l'environnement sont présentes.
Et même dans le choix de l'alimentation, des recommandations sont faites pour inciter à consommer des produits locaux. Des opérations seront menées en collaboration avec le Syvade qui va former les jeunes au tri sélectif.
Une délégation en Belgique du 17 au 26 mars
L'opération a débuté en septembre 2015. En novembre 2016, six élèves impliqués dans l'opération ont été choisis en fonction de leur motivation et de leur facilité à s'exprimer dans la langue officielle d'échange à Erasmus, pour participer à un meeting avec les autres partenaires européens à Séville, en Espagne. Du 17 au 26 mars, six autres élèves partiront en Belgique avec leur professeur afin de présenter leurs productions et échanger avec les autres élèves européens qui partagent le projet. Les résultats des travaux seront ensuite diffusés sur une plateforme en ligne et sur le site de l'académie de Guadeloupe. Outre l'action écologique, cette opération incite les jeunes à faire des efforts pour maîtriser l'anglais, langue d'échange. Elle leur permet de découvrir d'autres cultures et de partager leur culture avec les autres.
1
VOS COMMENTAIRES
  • rose - 17.03.2017
    Encore du gwo ka en Belgique? j’espère que vous ne leur vendrez pas la Guadeloupe avec cette pensée unique car il y a d'autres folklores dans ce département .
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION