ACTUALITé - ENVIRONNEMENT

Chlordécone : de nouvelles révélations

franceantilles.fr 08.03.2018

19RÉAGIR

Chlordécone : de nouvelles révélations
Les résultats de l'étude ChlEauTerre, lancée en 2014 dans le cadre du plan chlordécone III, sont disponibles depuis mercredi sur le site internet de la direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF) : http://daaf.guadeloupe.agriculture.gouv.fr Cette étude a pour objectif d'étudier la contamination par les pesticides de la Basse-Terre et de la Grande-Terre, et plus particulièrement par la chlordécone. La nouveauté, c'est la carte actualisée des risques de contamination des sols. Elle révèle que les surfaces contaminées sont de l'ordre du double de ce qu'on imaginait.
Plus d'informations et la carte des zones contaminées dans notre édition de demain vendredi.
19
VOS COMMENTAIRES
  • petit poucet - 13.03.2018
    En attendant le test portatif de chlordéconage AOP " moranus"
    Vous avez parcouru, dites-vous, le document du BRGM dont j'ai donné la référence. Connaissez-vous une autre méthode d'analyse de la chlordécone en dehors de celle que vous proposez ? Autre chose : le document que vous sembler dénigrer au motif qu'il est approuvé par le COFRAC a pour titre exact: "Validation d'une méthode d’analyse de la chlordécone pour l’application au suivi des procédés de dépollution des sols Antillais". Si vous avez des références de ce qui se fait à l'étranger, donnez-les au lieu de rouvrir un débat où vous vous êtes ridiculisé sur les AOP, AOC et IGP et qui ne sont nullement, comme vous l'affirmiez notamment pour les AOP des appellations franco-françaises mais un label de qualité propriété de la Communauté européenne ... (commentaire modéré)
  • petit poucet - 14.03.2018
    lire "vous semblez"
  • saindou - 14.03.2018
    Envoyé spécial AOP des fromages, rira bien qui rira le dernier
    Essayez de visionner sous youtube.com "envoyé spécial AOP : des fromages à la chaîne du 12/10/2017", vos AOP sont édifiants. Rira bien qui rira le dernier! J'étais en Savoie l'an passé, même le chauffeur du bus savait que ce sont des groupes industriels internationaux qui y fabriquent le fromage et le jambon. Bon on vous fait sortir par la porte et vous revenez par la fenêtre car vous êtes rosse. Quand un organisme en charge d'éditer des normes en rédige une, par prudence il met la date et le numéro de version. D'ailleurs ce sont des sociétés très spécialisées qui rédigent les normes. J'ai dans l'idée en vous disant cela la rédaction des normes applicables à l'aviation qui doivent être approuvées par des commissions internationales mandatées par des états, c'est très politique. Posez vous la question du financement de la COFRAC avant de tomber en pamoison sur ce qu'il écrit. Certains financements peuvent être très occultes.
  • petit poucet - 14.03.2018
    Visiblement, Il ne sait même pas ce qu'est LE COFRAC
    Visiblement vous ne savez même pas que le (et non la) COFRAC est Le Comité français d’accréditation et que c' est l' association chargée de délivrer les accréditations aux organismes intervenant dans l'évaluation de la conformité en France. Plus précisément, il s'agit d'une association loi de 1901 à but non lucratif, fondée en 1994 à Paris par les pouvoirs publics. Alors arrêtez de répandre vos faux renseignements.
  • saindou - 14.03.2018
    Et alors?
    C'est vous qui savez?
    Si vous saviez comment tout cela se passe!
    J'ai participé à la rédaction de normes françaises puis internationales pour l'aviation, je sais combien cela coûte.
    Vous êtes décidément très mal tombé.
  • saindou - 14.03.2018
    Halte là
    Jeune présomptueux j'ai travaillé pour le BNAE qui se trouvait à Issy-les-Moulineaux, je peux vous conter un bon bout sur la normalisation.
  • moranus - 15.03.2018
    Reconnaître un troll sur un forum
    On sait parfaitement reconnaître un troll. Le troll répond n'importe quoi, il ne s'occupe pas du sujet de la discussion, il change de sujet, il fait des allers retours sur ses marottes. Le troll use de plusieurs avatars, c'est la description parfaite de celui que même l'ogre n'a pas voulu manger. (commentaire modéré)
  • moranus - 14.03.2018
    le ministre de la santé
    Sur Francetvinfo du 7/02/2018 il est dit que la ministre de la santé Agnes Buzin et le gouvernement avaient sollicité la Commission Européenne afin de clarifier la directive sur les seuils de chlordécone tolérables dans nos aliments. Vous voyez bien que la note du BRGM et de la COFRAC est appelée à évoluer et que rien n'est frappé dans le marbre. C'est d'ailleurs à cause de ces seuils que nos députés et sénateurs avaient interpellé la ministre.
    Je vous laisse réviser vos classiques et faire encore la grammaire.
  • petit poucet - 14.03.2018
    Mais vous avez raison voyons...
    La preuve que ce n'est pas gravé dans le marbre c'est qu'il y a un sur ce forum qui a déjà mis au point une norme de détection des seuils de chlordécone pour un appareillage portatif et individuel en tenant compte : des avis d'obsèques, de l'éruption de la Soufrière de 1976 et des mouvements d'avions à Pôle Caraïbe.
  • saindou - 14.03.2018
    Le ministre de la santé en Guadeloupe
    Aux dernières nouvelles, elle doit se rendre à la Guadeloupe, vous aurez tout loisir de lui expliquer votre cas.
    On s'achemine vers l'arrivée de nouveaux nouveaux experts moins un, vous êtes ce un indéfini.
    C'est une bonne chose qu'elle revienne car il y a trop de maldonnes dans le travail. (commentaire modéré)
  • petit poucet - 15.03.2018
    Bonne nouvelle !
    Ah bon, elle revient ? Profitez, saindomorano pour lui présenter votre projet génial de test personnel portatif de chlordéconage...Elle sera ravie!
12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION