ACTUALITé - ENVIRONNEMENT

En avril, la Soufrière a battu des records

France-Antilles Guadeloupe 09.06.2018

1RÉAGIR

En avril, la Soufrière a battu des records
L'essentiel de l'énergie sismique du mois d'avril a été relâchée lors du séisme du 27 avril du fait de sa forte magnitude. C'est le plus fort séisme volcanique enregistré depuis 42 ans. (P. G.)

Depuis 40 ans, la Soufrière n'avait pas enregistré une activité sismique aussi importante que celle survenue au mois d'avril dernier.

En avril l'observatoire a enregistré 545 séismes d'origine volcanique, localisés sous et autour du dôme de la Soufrière entre 0,5 et 7, 2 km de profondeur, indique le dernier bulletin publié par l'Observatoire volcanologique et sismologique de la Guadeloupe. L'essentiel dee l'activité est caractérisé par des micro-séismes de magnitude faible, inférieure à 1. Cependant, l'activité sismique se concentre en deux essaims : 16 au 17 avril, avec plus de 14 0 séismes identifiés, et 27 au 28 avril (plus de 180 séismes identifiés). Ces deux essaims contiennent plusieurs séismes de magnitude supérieure à 1. Parmi ceux-là, trois séismes ont été ressentis par la population, dont le séisme du 27 avril (20h15, magnitude 4.1) qui a été largement ressenti en Basse- Terre. Ces essaims et séismes ressentis ont fait l'objet de quatre communiqués.
L'ACTIVITÉ LA PLUS FORTE
Ces deux essaims ont relâché une énergie totale de l'ordre de 90,000 MJ, ce qui constitue l'activité sismique la plus forte enregistrée depuis 40 ans sur la Soufrière. L'essentiel de l'énergie sismique du mois d'avril a été relâchée lors du séisme du 27 avril du fait de sa forte magnitude. C'est le plus fort séisme volcanique enregistré depuis 42 ans. L'énergie libérée par l'activité sismique du mois d'avril représente 99,8% de l'énergie sismique libérée lors des derniers 12 mois. « L'ensemble de ces séismes témoigne de la dynamique d'un système hydrothermal très développé, dont l'activité est marquée par l'interaction entre les gaz qui remontent de la profondeur et l'eau dans les fractures superficielles, indique le bulletin. Ils illustrent aussi la relâche des contraintes tensionnelles qui affectent les racines plus profondes du système hydrothermal et magmatique de La Soufrière et qui sont liées à la complexité des nombreuses failles, d'origine tectonique, qui recoupent le dôme et le complexe vol
149 séismes tectoniques
L'Observatoire a enregistré, par ailleurs, un total de 149 séismes d'origine tectonique, de magnitude maximale 4.8. La répartition géographique de l'activité sismique est comparable à celle des mois précédents. Le 5 avril à 7h26, un séisme mineur, de magnitude 4.8, a été enregistré à 59 km au nord de La Désirade, à 16 km de profondeur. Ce séisme a été légèrement ressenti en Guadeloupe, où il a atteint une intensité III. Le 17 (16 h 26), un séisme mineur, de magnitude 4.8, a été enregistré à 69 km au nord-nord-ouest d'Anse-Bertrand, sous l'île d'Antigua, à 26 km de profondeur. Ce séisme a été légèrement ressenti en Guadeloupe, où il a atteint une intensité II-III. 76 séismes ont été enregistrés entre Les Saintes et la Dominique, de magnitude maximale 1.8. Aucun séisme n'a été signalé ressenti. Enfin, un séisme léger de magnitude 4.6 a été enregistré le vendredi 27, à 23h 30, et identifié d'origine tectonique. L'épicentre a été localisé à 88 km à l'est-sud-est du Vauclin, à 17 km de profondeur.
1
VOS COMMENTAIRES
  • Soyons sérieux - 09.06.2018
    Et donc ?
    Est-on censé comprendre ce charabia scientifique lorsqu'on est un lecteur lambda ? Recopier un rapport de science n'est pas un bon boulot de journaliste. J'aurais aimé savoir si nous sommes en danger ou pas, ce que cela signifie exactement. Pas que "L'ensemble de ces séismes témoigne de la dynamique d'un système hydrothermal très développé, dont l'activité est marquée par l'interaction entre les gaz qui remontent de la profondeur et l'eau dans les fractures superficielles, indique le bulletin. Ils illustrent aussi la relâche des contraintes tensionnelles qui affectent les racines plus profondes du système hydrothermal et magmatique de La Soufrière et qui sont liées à la complexité des nombreuses failles, d'origine tectonique, qui recoupent le dôme et le complexe volcanique". Parce que, soyons sérieux, ... concrètement, ça veut dire quoi ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION