ACTUALITé - ENVIRONNEMENT

Les tortues pondent, soyez attentifs

France-Antilles Guadeloupe 05.08.2018
M.A

0RÉAGIR

Les tortues pondent, soyez attentifs
La tortue imbriquée pond la nuit, pour repartir à la mer parfois au petit matin, pour le bonheur des usagers matinaux. (M.A)

La saison de ponte des tortues marines bat son plein, y compris sur des plages très fréquentées. Attention où vous mettez les pieds.

La saison de ponte des tortues marines a commencé depuis plusieurs semaines. Après les tortues Luth, ce sont désormais les tortues imbriquées et les tortues vertes qui viennent enfouir leurs oeufs. Et elles le font parfois sur des plages très fréquentées, comme La Perle, Grande-Anse, ou encore Malendure.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, une tortue imbriquée - ses traces sur le sable étaient bien reconnaissables - a pondu à Malendure. Ce n'est pas le meilleur endroit, surtout à cette époque de l'année où cette plage est particulièrement fréquentée, et où certains commerçants ambulants n'hésitent pas à rouler sur le sable. « Néanmoins, c'est intéressant, affirme Caroline Rinaldi de Évasion tropicale (1), toujours à l'affût d'une occasion de sensibiliser. Les traces de la ponte sont bien visibles et vont interpeller beaucoup de monde » .
La ponte va être sécurisée, afin d'éviter des piétinements intempestifs, voire des actes de braconnage. Il reste encore, hélas, des amateurs d'oeufs de tortues.
Si tout se passe bien, d'ici quelques semaines, les plagistes pourront assister à l'émergence des bébés.
La trace de la ponte est bien visible. (Évasion tropicale)
À CAUSE DE CERTAINS ÉCLAIRAGES PUBLICS
Les efforts de sensibilisation ont porté leurs fruits et les populations de tortues se portent mieux depuis l'arrêté de protection.
Il reste encore des problèmes à résoudre, notamment celui des éclairages publics mal positionnés, que les tortues confondent, de nuit, avec le reflet de la lune sur la mer : elles partent alors à contresens. « Il y a des solutions simples et peu coûteuses pour éviter ce problème, explique Caroline Rinaldi. Par exemple, on peut planter des rangées de catalpa en fond de plage. Mais rien n'est fait, et on continue à voir des bébés tortues écrasés sur les routes... »
(1) L'association Évasion tropicale cherche des volontaires du secteur de Bouillante pour participer au suivi des pontes et émergences. Contact au 06 90 57 19 4
Respectez les tortues en ponte
Une tortue marine en activité de ponte est particulièrement sensible. Tout acte de dérangement peut remettre en cause le succès de la ponte et, donc, la pérennisation de l'espèce. Si une femelle de tortue est dérangée à plusieurs reprises sans avoir la possibilité de pondre, elle ne donnera pas de descendance car elle larguera ses oeufs en mer.
La réglementation sanctionne toute perturbation. La prise de photo avec flash et l'éclairage d'une tortue sur une plage avec une lumière - autre qu'une lumière rouge - sont des sources de dérangement pour les femelles en ponte.
En cas de rencontre fortuite avec une tortue sur une plage, il est donc impératif de respecter la quiétude de l'animal et de l'observer tranquillement à distance.
Même consigne pour les nouveau-nés. En août, de nombreuses émergences de bébés de tortues, dont les femelles sont venues pondre plus tôt dans la saison, vont être observées sur les plages. Ces nouveaux-nés sont fragiles et les quelques mètres qu'ils vont parcourir sur le sable sont cruciaux. Ils s'imprègnent en effet des caractères physico-chimiques de la plage, ce qui conduira les femelles à revenir pondre à ce même endroit.
Par ailleurs, c'est en se déplaçant sur le sable qu'ils apprennent à coordonner leurs nageoires, ce qui leur permettra de nager une fois dans la mer. Il faut donc éviter impérativement de porter les bébés tortues vers la mer.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION