ACTUALITé - ENVIRONNEMENT

Pourquoi télécharger l'application Ully

France-Antilles Guadeloupe 04.10.2018
Laurence BAPTISTE-SALOMON

2RÉAGIR

Pourquoi télécharger l'application Ully
Karel Tarer, 32 ans, PDG de Web Expansion Agency a développé l'application Ully qui aide au tri et à la collecte des déchets. (Roberto BIRHUS)

Ully est une application, créée par le Guadeloupéen Karel Tarer, qui aide au tri et à la collecte des déchets.

1. UNE BONNE IDÉE
Certes, on veut tous bien faire pour sauver la planète, à commencer par trier. Mais que cela peut être fastidieux parfois. Ce pot de yaourt, il se recycle ou pas ? Cette assiette brisée, je peux la mettre avec le verre ? Et cette chaise cassée, où la déposer ?
« Je travaille sur le projet depuis plus d'un an. Cela m'est venu d'une expérience personnelle. J'ai commencé à expérimenter le tri sur le territoire de Cap Excellence. Et à chaque fois que je triais, il existait des imperfections » , confirme Karel Tarer, le créateur de l'application Ully, qui a ainsi conjugué sa « fibre écolo » et son métier de développeur informatique.
2. RICHE EN INFORMATIONS
L'application se décline en quatre volets. Le concepteur a été bien aidé par l'Ademe et la Deal (1) pour mener à bien son projet :
- TRIER
« On se trompe énormément quand on veut trier et ça finit par décourager » , reconnaît le Pdg de Web Expansion Agency. Sur son application, on retrouvera l'ensemble des informations pour mieux trier, savoir ce qui ce recycle ou non. Ensuite, grâce à la géolocalisation, Ully vous indique quels sont les points d'apport volontaire et les déchetteries qui sont à proximité.
« Les communautés d'agglomération sont très réceptives, mais tout n'est pas encore disponible car nous sommes en phase de déploiement » , précise le chef d'entreprise. « L'idée est aussi de créer des opportunités pour n'importe quelle association ou organisme. Ils pourront s'inscrire et ainsi créer un nouveau modèle d'économie circulaire. »
- PLANIFIER
« Recevez des notifications des prochaines collectes d'ordures et d'encombrants dans votre ville » , peut-on lire sur l'interface de l'application.
- COMPOSTER
« Il y a un tutoriel pour apprendre à composter, illustré et animé avec une possibilité de suivi et de rappels pour surveiller l'humidité et retourner le compost » , détaille le jeune homme. Et à terme, des organismes et collectivités pourraient bien être inspirés et mettre en place des systèmes de compostage collectif afin que les gens apportent leurs déchets organiques.
- SIGNALER
« On peut prendre une photo grâce à l'application, les choses que l'on voit au bord de la route et quand on marche » . On parle là évidemment de déchets ou d'encombrants qui pourrissent notre paysage et notre environnement. « L'information est automatiquement transmise par mail à la commune et aux communautés d'agglo. Il n'y a pas d'engagement pour l'instant de leur part (d'enlèvement) mais elles ont l'information » , explique Karel Tarer.
3. UN DESIGN ÉTUDIÉ
Dès qu'on ouvre l'application, on apprécie son design épuré et très coloré. « L'idée est que l'usager doit l'utiliser au quotidien, le design doit être attractif et fluide » , souligne Karel Tarer. Ully est aussi simple d'utilisation : « On ne demande ni nom, ni prénom. Il n'y a pas de publicité, tous les freins sont retirés. La seule donnée demandée est la géolocalisation afin de donner des informations précises. »
4. ELLE A DE L'AVENIR
« Mon étude de développement m'a prouvé que le problème de la Guadeloupe n'est pas isolé. On le retrouve en Martinique, en Guyane, dans l'Hexagone » , explique le jeune entrepreneur. Ses ambitions sont grandes et pourraient lui assurer des revenus intéressants. Des discussions seraient d'ailleurs déjà engagées avec Toulouse Métropole et Rennes Métropole, indique-t-il en ajoutant : « Des contacts sont en train d'être pris en région Île-de-France. Cela risque d'aller très vite » . Mettant en avant son esprit de coopération, il réfléchit « à emmener le projet dans les îles de la Caraïbe comme la Dominique, Haïti... »
L'application Ully est disponible uniquement sur iOS (environnement Apple). La version sur Androïd devrait arriver courant octobre.
(1) Ademe : Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, Deal : Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement.
Parcours
Karel Tarer a 32 ans. Après un bac économique et social option maths décroché au lycée de Baimbridge aux Abymes, il obtient un DUT gestion des entreprises à Saint-Claude et il poursuivra par une licence professionnelle à l'université de Caen-Normandie. « Dès l'âge de 17 ans, j'étais passionné d'informatique et par la programmation. Je savais que je voulais avoir une entreprise dans ce secteur. J'étais au départ autodidacte mais je tenais à avoir un diplôme » .
À son retour en Guadeloupe, en 2009, dans une ambiance post-LKP, il crée son entreprise Web Expansion Agency. « Aujourd'hui, je me spécialise dans l'application mobile. » Il a développé une autre application gratuite, téléchargeable depuis novembre 2017 sur le PlayStore et l'Apple Store, intitulée Onde.« Elle permet d'avoir des informations sur des catastrophes naturelles autour de vous » .
Karel Tarer est également un ancien président du club Rotaract Pointe-à- Pitre et est très présent, indique-t-il, dans le monde associatif.
55 000
Le coût de développement de l'application est de 55 000 euros. Il l'a autofinancée via son entreprise.
2
VOS COMMENTAIRES
  • elsa - 06.10.2018
    Malpropres
    Pourquoi télécharger l'application Ully ?
    Réponse: ça ne sert à rien, les Guadeloupéens jettent leurs ordures et encombrants aux abords des routes et ne font pas de tri sélectif… Il n'ont pas été éduqué pour cela !

  • Niquarl - 05.10.2018
    Pourquoi pas mettre un lien vers le téléchargement de l'application alors ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION