ACTUALITé - FAITS DIVERS

Ils s'en sont allés

franceantilles.fr 03.12.2017

1RÉAGIR

Ils s'en sont allés
Reynoir Casimir. -(Photo : Laurent de Bompuis)

Ce week-end, trois personnalités de la Guadeloupe sont décédées.

L'accordéoniste Reynoir Casimir est décédé samedi. Plus connu sous le pseudonyme de Négoce, il est parti à l'âge de 68 ans. « Il a participé à une émission radio la veille. Il a fait un malaise à ce moment-là, mais a pu rentrer chez lui sans problème. Malheureusement, samedi matin, il ne s'est pas réveillé », a précisé Marie-Line Dahomay, chanteuse de gwoka et collectrice de musiques traditionnelles pour la médiathèque Caraïbe, qui a bien connu l'artiste.
Le père des jardins créoles Lucien Degras n'est plus. Agronome, généticien et ethno-botaniste, il a co-fondé l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) des Antilles et de la Guyane. Chercheur, il s'était rapidement passionné — avec cette conviction qui n'a jamais cessé — pour les produits de la terre de chez nous. Et a tout fait pour que l'on retrouve, ici, dans nos jardins, non seulement la vingtaine de variétés d'ignames qui sont une richesse de la Guadeloupe, mais encore les pois, les légumes, les fruits.
Lucien Degras a surtout été un « passeur », ce qu'ont souligné les hommages rendus, samedi et ce dimanche.
Lucien Degras.
L'ancien chef d'établissement Robert Pentier nous a quittés. L'ancien proviseur du lycée Gerville-Réache et conseiller général de Basse-Terre est décédé, vendredi, à l'âge de 97 ans. C'est en Martinique, où il a terminé sa carrière en tant qu'inspecteur d'académie, que Robert Pentier nous a quittés. C'est là, qu'il vivait une retraite paisible, après une longue carrière dans l'Éducation nationale.
Robert Pentier.
Plus de détails dans notre édition de ce lundi.
1
VOS COMMENTAIRES
  • lenaif1 - 04.12.2017
    PANTALON CAVALIERS AUX DAMES
    j'ai écouté l'émission de jeudi soir et j'ai été très heureux d'entendre des musiciens guadeloupéens parler de la musique qu'ils aiment le quadrille de façon paisible et qui fait partie de la "culture" guadeloupéenne loin de ces tartarins , ces professionnels de l'esbroufe pisses vinaigre à prétention intellectuelle qu'on entend parler du gwo-ka comme arme ,et outil d’enfermement intellectuel . je rappelle que le pdt de l’association « nasyon neg marron » a démissionné pour « divergence musicale » mais aussi
    (commentaire modéré)
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION