ACTUALITé - FAITS DIVERS

MÉTÉO - La tempête tropicale Béryl continue à se désorganiser

franceantilles.fr 08.07.2018
B.C.

0RÉAGIR

La tempête tropicale Béryl continue à se désorganiser
Retrogradé d'ouragan de catégorie 1 à simple tempête tropicale, Béryl poursuivait ce samedi soir sa lente désorganisation, selon le dernier communiqué réactulisé émis par la préfecture de Région. Le phénomène qui suit un cap ouest-nord-ouest, se déplace désormais à une vistesse de 28 km/h, avec une pression en son centre qui dépasse dormais les 1 000 hectoPascal. Deux éléments montrant que Béryl s'affaiblit et perd en intensité en s'approchant des Petites Antilles.
Pour autant, dans l'éventualité où cette tempête poursuivrait une trajectoire identique — les modèles le font toujours passer par la Dominique —, le temps devrait encore se dégrader dès dimanche, avec un ciel de plus en plus nuageux marqué par des averses fréquentes. Cette dégradation des conditions athmosphérique sera, d'après les prévisions de Météo-France, « plus marquée en soirée et durant la nuit de dimanche à lundi , lors du passage de Béryl juste au sud de l'archipel. » Un passage qui pourrait occasionner, durant cette période, des vents moyens soufflant entre 60 et 80 km/h, marqués par des pointes de 100 km/h sur les hauteurs. Logiquement, ces bourrasques sont appelées à faiblir à une quarantaine de km/h dès la matinée de lundi, malgré la persistance de quelques rafales.
Assez naturellement, la tempête tropicale amènera dans son sillage de fortes averses qui, elles, devraient persister tout au long de la journée de lundi, avant une nette amélioration mardi. Ces rincées, dont les cumuls sont estimés par endroits à 80 voire 100 mm en quelques heures, peuvent générer quelques inondations dans les zones à risque.
Enfin, du côté de la mer, des creux de 3 m sont attendus dès dimanche et même de 3,50 m durant la nuit de dimanche à lundi. Avec un amortissement progressif à compter de lundi matin.
Dans ce contexte, alors que le niveau de vigilance « jaune cyclonique » est maintenu, la population est exhortée à « ne pas entreprendre de longues randonnées en montagne ou à proximité des cours d'eau ». Mais aussi « de ne pas prendre la mer pour une longue période sans obligation particulière. »
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION