ACTUALITé - FAITS DIVERS

Le calme avant la tempête

franceantilles.fr 14.09.2018

2RÉAGIR

Le calme avant la tempête
Les parkings des grandes surfaces sont déserts. Détail insolite, à Jardiland, la musique d'ambiance est toujours en action. -Marc Armor

Jarry est désert, ou presque. Les forces de l'ordre patrouillent. L'alerte rouge, globalement, est bien respectée.

Pour un peu, on se prendrait pour Charlton Heston, dans Le Survivant, ou pour Will Smith, dans Je suis une légende. Question de génération. Mais ce matin, Jarry et ses abords ont des aspects d'après apocalypse.

Ce n'est pas qu'il y ait des dégâts. S'il y en a, ce ne sera que dans quelques heures, après que les effets d'Isaac se seront fait sentir. C'est que c'est mort, vide, gris, désert… Les voitures qui passent se comptent sur les doigts des mains. Parmi elles, des véhicules de patrouille de la police municipale.

À pied, seul un sdf déambule, chargé d'un cabas bien rempli. Pas un chat, quoi, mais en revanche, un chien, genre bâtard de loup, qui profite du calme avant la tempête pour bien marquer son territoire. À l'évidence, c'est un mâle.

Dans ce secteur, on ne trouvera pas de pain frais aujourd'hui. Ici, toutes les boulangeries sont fermées. C'est pareil pour l'ensemble des commerces. Quelques exceptions, pourtant (lire ci-contre), dont une à Convenance, où un buraliste — tabac, presse, jeux… — connu pour ne jamais fermer, ou presque. Il ne s'octroie que le dimanche après-midi. Avis à ceux qui sont en manque de cigarettes, ou qui veulent se faire un petit Keno.

L'ALERTE EST RESPECTÉE

Les chantiers aussi sont à l'arrêt. On ne peut pas vraiment dire qu'ils ont été mis en sécurité, loin s'en faut. Ici, un engin de levage est encore dressé. Là, des tôles et palettes ne demandent qu'à s'envoler dans un vent un peu soutenu. Mais globalement, on doit reconnaître que l'alerte rouge est bien respectée. Mais pour combien de temps encore ?

Le préfet doit sentir que les conditions actuelles sont trompeuses. Attentif, il publie ce matin un communiqué d'appel à la prudence (lire ci-dessous). Les forces de l'ordre sont en alerte et sur le terrain : à Jarry, c'est la gendarmerie qui patrouille et dresse ses constats (lire par ailleurs).

Il est 9 h 30. Il reste encore deux petites heures avant la tempête. Ce soir ou demain, on comptera les bouses. Et il sera toujours temps de polémiquer sur les effets juridiques de l'alerte rouge sur le contrat de travail…

Marc ARMOR

Les chantiers sont à l'arrêt. Mais leur mise en sécurité est en rapport avec la force attendue du phénomène…
Pas un chat dans les stations services, dont les pompes ont été protégées.
2
VOS COMMENTAIRES
  • placébo - 13.09.2018
    Quelle est la réalité à 11 heures ce matin?
    Les coordonnées d'Isaac selon le NHC sont à 11h(13/09/18):14°9 Nord et 61°8 Ouest.
    Celles de la Guadeloupe:16° N et 61° Ouest.
    A moins que cette tempête fasse marche arrière en remontant vers le nord...Son "centre" a déjà dépassé (par le sud) la Guadeloupe à 11 heures ce matin....
  • moranus - 13.09.2018
    Restez tranquilles
    Méfiez vous, restez tranquilles.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION