ACTUALITé - FAITS DIVERS

Les éleveurs du Nord Grande-Terre menacent de bloquer la Guadeloupe

franceantilles.fr 20.03.2017
l

3RÉAGIR

Une opération escargot des éleveurs du Nord Grande-Terre a très fortement perturbé la circulation, sur la Nationale 1, en direction de Destrellan, à Baie-Mahault. Après un arrêt sur le pont de la Gabarre, ils ont repris la route vers Jarry, notamment par la voie verte, pour se rendre à la Chambre d'agriculture. Ils réclament que soient prises en compte leurs doléances en matière de versement des primes d'élevage, mais aussi de chiens errants et de traitement contre les tiques. Si les autorités compétentes ne les reçoivent pas ce lundi, ils menacent de bloquer la Guadeloupe, ce mardi.
3
VOS COMMENTAIRES
  • derision - 23.03.2017
    QUESTION.........!
    D'un âne :MOI
    C'est qui les autorités compétentes ?
    Les minorités cons pétantes :oui
    Les compétents faut pas exagérer !
  • miriz - 20.03.2017
    Ben, voyons!
    chaque chapelle a sa petite revendication mais l'unité se fait au niveau du pouvoir de nuisance; on ne s'intéresse pas à mon petit problème? je sais comment faire pour emmerder un maximum de monde et faire parler de moi; comment, dans ces conditions, s'étonner de l'ambiance d'agressivité générale; et puis, pourquoi se gêner, puisque malgré tout ça certains on pu faire classer pointe à pitre comme une des meilleures villes où il fait bon vivre; dommage que les habitants ne s'en soient rendu compte!
  • iMandarinGriot - 20.03.2017
    Conteneurs et hypermarchés !
    Je m’esclaffe en éructant chaque fois qu’un de mes nombreux leaders élus, autoproclamés, reconnus, bref toute cette ribambelle des parleurs et parleuses de tout acabit, clamer, susurrer, pérorer, sur les plateaux des chaînes locales qui, à partir de 12 h me les passent, repassent jusqu’à plus soif. Je m’esclaffe, ai-je dit, mais je reconnais que mes pêcheurs, mes éleveurs, mes agriculteurs et mes syndicalistes sont sont ceux qui provoquent les plus fortes réactions. Je reconnais aussi que les agriculteurs bios me font m’esclaffer encore plus fort. Mais ceux qui tiennent la Coupe des vainqueurs dans ce concours de déclarations aberrantes sont ceux qui me parlent de l’autosuffisance alimentaire.
    Aie ! Aie ! que de cris d’indignés ! Du calme ! Calmos ! Faisons appel aux constats, à la logique, à la raison. Avoir des bêtes pour les abattoirs, des légumes et des racines sur les marchés, du poisson sur les étals impliquent, nécessitent, obligent à avoir des éleveurs des agriculteurs, des pêcheurs aux prés, aux champs, en mer.
    Comment ? Qu’avez-vous dit ? Je n’ai pas bien entendu. Veuillez reprendre s’il vous plaît !
    Et j’entends : -Mais MandarinGriot, tu racontes des bêtises ! Tu sais très bien que ces messieurs ne peuvent faire ce que tu dis car ils sont trop occupés à parcourir les belles routes de la G et découvrir les beaux paysages de noter département.
    Une voix ajouta : - Seules les mauvaises langues disent qu’ils empêchent les autres d’aller travailler !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION