ACTUALITé - FAITS DIVERS

DESHAIES - Malaise fatal d'un dentiste sur un court de tennis

franceantilles.fr 08.07.2018
B.C.

3RÉAGIR

La Côte-sous-le-Vent a perdu l'un de ces dentistes, samedi matin. L'homme qui se trouvait sur le court de tennis du club de la commune de Deshaies, a visiblement été terrassé par un malaise. Malgré l'arrivée des secours, le malheureux qui exerçait dans la commune, n'a pu être ranimé. Son décès a été prononcé sur place.
3
VOS COMMENTAIRES
  • Cinique - 08.07.2018
    Un de "ses" dentistes aurait été grammaticalement correct.
  • iMandarinGriot - 08.07.2018
    Campagnes absolument inutiles ? Absolument !
    Mon commentaire va soulever un point curieux, étrange serait plus convenable, j'en conviens. Ceux qui me lisent sur ce forum savent mon profond scepticisme pour les coûteuses, médiatiques campagnes concernant le diabète, les différents cancers, les accidents de la route, les maladies cardiaques, qui prouvent leur inutilité jour après jour. J'ajoute toujours que ces campagnes constituent des rentes de situations pour leurs auteurs, les associations et les sociétés commerciales qui organisent ces campagnes. Je suggère toujours de mettre ces énormes sommes d'argent dans l'entretien, la révision, le remplacement des pièces usées, la mise à niveau du personnel, l'accueil des patients et leur suivi.
    Je vais faire du populisme, facile de surcroît. C'est fou le nombre de personnes travaillant dans le domaine de la Santé qui sont victimes d'accidents cardiaques et très souvent alors qu'ils pratiquaient une activité physique, une activité que tous ils préconisent sans cesse, nous clamant que nous sommes trop sédentaires, que nous ne bougeons pas assez !
    Je sais, j'appuie là où cela fait mal, mais je trouve cela paradoxal et vous ? Hier, j'ai vu des médecins diabétologues, elles m'ont fait trembler d'effroi en décrivant les dégâts causés aux pieds par cette maladie et pourtant le nombre de malades augmentent sans cesse. Je me répète donc : gardons l'argent de ces campagnes pour les malades puisqu'ils seront toujours plus nombreux.


  • moranus - 09.07.2018
    Sous le cagnard
    On sait bien que les cordonniers sont toujours mal chaussés.
    J'abonde dans votre sens concernant les associations et les services sociaux.
    Je suis surpris de voir que FA n'a nullement fait mention dans un de ses articles de la critique concernant le suivi des jeunes majeurs au titre de l'aide sociale à l'enfance après les avoir maternés et pourris jusqu'à l'os.
    Les remarques du mandarin font sens.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION