ACTUALITé - FAITS DIVERS

MÉTÉO - Tempête tropicale Béryl : des possibles rafales de 120 km/h

franceantilles.fr 07.07.2018
B.C.

1RÉAGIR

Tempête tropicale Béryl : des possibles rafales de 120 km/h

Comme prévu, Béryl perd en intensité en approchant des Petites-Antilles. Encore ouragan vendredi, le phénomène est redevenue tempête tropicale de forte intensité. Prudence malgré tout : le temps doit continuer à se dégrader, avec des vents moyens pouvant atteindre 100 km/h dans la soirée de dimanche.

Forte affluence, ce samedi matin encore, dans les grandes surfaces de l'archipel où la population semble parfaire ses stocks d'eau et de nourriture à l'approche de Béryl. Un réflexe prudent, même si le phénomène, selon les dernières prévisions relayées par la préfecture de Région, semble perdre en intensité. Encore classé ouragan de catégorie 1 vendredi, Béryl, qui se déplace actuellement à 22 km/h en suivant un cap ouest-nord-ouest qui pourrait le faire passer sur la Dominique, arrivera « sur les Petites Antilles vraisemblablement au stade de tempête tropicale forte. »
Attention toutefois : malgré cette rétrogradation, « le temps va continuer à se dégrader dimanche », avec présence « d'un ciel nuageux marqué par des averses plus fréquentes », projettent les prévisionnistes de Météo-France. Le gros de la dégradation doit logiquement intervenir en fin de week-end, « dès la soirée mais aussi durant la nuit de dimanche à lundi, selon la position de Béryl lors de sa traversée de l'arc antillais. » Quelques incertitudes demeurent toujours sa route. Pour autant « la dernière pévision actualisée samedi à 11 heures, envisage un passage de cette tempête sur la Dominique ainsi que le sud de la Guadeloupe », estime Météo-France en indiquant que « cette trajectoire est encore susceptible de changer durant les prochaines 36 heures. »

FORTES RAFALES ET RISQUES D'INONDATIONS
Dans tous les cas, si Béryl venait à conserver son cap actuel, les vents prévus dès dimanche soir et durant une bonne partie de la journée de lundi, « pourront atteindre 80 à 100 km/h sur la Guadeloupe, « avec des rafales possibles de 120 km/h. Côté précipitations, l'eau pourrait monter dans les zones habituellement inondables.
Enfin, en mer, Météo-France table sur « une mer forte durant le passage de Béryl, avec des creux moyens de 3 m environ. »
Face à cette situation, les pouvoirs publics qui maintiennent pour l'heure l'archipel ainsi que les îles du nord et la Martinique en niveau de vigilance « jaune cyclonique », exhortent l'ensemble des populations à « rester vigilant en se tenant régulièrement informé de l'évolution du phénomène. » Il est enfin conseillé de continuer à « vérifier ses réserves en alimentation, eau, bougies, piles et médicaments, de vérifier le bon fonctionnement de son poste radio, d'éviter d'entreprendre de longues randonnées en montagne ou à proximité de cours d'eau et ne pas prendre la mer pour une longue période sans obligation particulière. »

1
VOS COMMENTAIRES
  • moranus - 08.07.2018
    Le Béryl jaune
    Pour l'heure c'est la vigilance jaune cyclone mais nous devons nous méfier de ces cyclones prenant naissance dans le bassin de la Caraïbe.
    Il n'y a pas de modèle mathématique. On ne sait donc pas ce que Béryl fera. Prenez garde à l'avant garde.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION