ACTUALITé - FAITS DIVERS

Un voilier fait naufrage au large de Petite-Terre

France-Antilles Guadeloupe 10.04.2018

1RÉAGIR

C'est une erreur de navigation qui a conduit un voilier Pogo 40 et ses deux passagers à heurter la caye de Petite-Terre, dans la nuit de dimanche à lundi. Parti du Marin en Martinique, pour rejoindre Saint-Martin, le voilier s'est signalé en train de couler à 3 h 20 du matin, lundi, à 200 mètres de Petite-Terre, et a déclenché sa balise de détresse quelques minutes plus tard. Le Crossag a reçu l'appel et activé l'équipe SNSM de Pointe-à-Pitre.
« Le temps de réunir l'équipage et préparer le bateau, nous sommes partis à 4 h 11, note Fabrice Lemesnager, patron de la vedette SNS 263 Fotis G Polides. La mer était formée, avec des creux de 3 mètres et un vent de force 4 à 5. »
Arrivés sur la zone à 5 h 53, les cinq sauveteurs de la SNSM n'ont pu approcher du voilier en détresse sans prendre le risque de s'échouer à leur tour sur la caye. « Il était impossible d'aborder le navire par l'est » , poursuit Fabrice Lemesnager. La navette a donc dû entrer dans le lagon de Petite-Terre et c'est avec l'annexe que les sauveteurs sont allés au plus près du voilier. De là, un plongeur s'est mis à l'eau pour aller secourir les deux personnes en détresse.
Ces dernières ont ainsi pu être récupérées aux alentours de 7 heures lundi matin et ont été ramenées saines et sauves à 8 h 30 à Pointe-à-Pitre. « Le déclenchement de la balise de détresse nous a permis de partir rapidement, en sachant exactement où se trouvait le voilier » , note le patron de la vedette Fotis G Polides. Quant à l'erreur de navigation qui a conduit le voilier à heurter la caye autour de Petite-Terre, c'est en fait un problème d'échelle de la carte utilisée, tandis que le voilier faisait route vers Saint-Martin. Celle-ci était trop grande, si bien que Petite-Terre n'apparaissait pas.
1
VOS COMMENTAIRES
  • elsa - 12.04.2018
    Qui paie !
    Qui paie les frais de sauvetage ? Les contribuables ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION