ACTUALITé - FAITS DIVERS

Une balade en Harley pour les malvoyants

France-Antilles Guadeloupe 13.03.2018
Sarah BALAY

0RÉAGIR

Une balade en Harley pour les malvoyants
Patrice va profiter de sa balade en Harley et retrouver des sensations perdues. Il est sur la moto de Bernard et aux côtés de Sébastien Grenier, président de Caribbean Eagles Guadeloupe, Didier Toce, Président du Lions Club Guadeloupe Marina et de Jacqueline Le breton présidente l'UDAG, union départementale des aveugles de la Guadeloupe. (S.B.)
Il est 9 heures, dimanche matin, à Petit-Pérou aux Abymes. L'excitation est à son comble pour la vingtaine de mal-voyants et non-voyants, tous membres de l'union départementale des aveugles de la Guadeloupe (Udag). Regroupés devant le siège de leur association, ils entendent au loin le vrombissement unique d'un convoi d'Harley Davidson. Vingt-six motards de la Caribbean Eagles Guadeloupe sont là spécialement pour eux. Au programme : une balade de 120 km, entre les Abymes, Sainte-Anne, Le Moule et les Grands-Fonds. En fin de matinée, un déjeuner au restaurant Ankann'la (Abymes) était prévu.
« UN RETOUR AUX SOURCES »
Cet élan de solidarité, inédit en Guadeloupe, (plusieurs opérations de ce type ont déjà été organisées avec succès en Guyane) a été concocté par trois partenaires de choc : le Lions Club Guadeloupe Marina, l'Udag et la Caribbean Eagles de Guadeloupe. « Les malvoyants et les non voyants ne voient pas, mais sentent et ressentent, précise Jacqueline Le breton, présidente l'Udag. Il est important de les aider à rompre leur isolement. Notre thème en 2018, c'est : pourquoi pas nous ? En février, nous avons participé au carnaval des seniors à Pointe-à-Pitre et ce dimanche, nous profitons d'une expérience extraordinaire à moto et en fin d'année, nous avons programmé une croisière. Des moments magiques pour ces personnes trop souvent privées d'un tas de choses en raison de leur handicap » . Pour Patrice, 55 ans, cette virée à moto est « un retour aux sources. » Ancien motard, il va pouvoir jouir de sensations fortes trop longtemps oubliées. « Je ne suis pas monté sur une moto depuis mon accident en 1999, confie-t-il. C'est donc un rêve qui se réalise pour moi, d'autant plus magique qu'il s'agit de monter sur la mythique Harley Davidson... » .





0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION