ACTUALITé - JUSTICE

Jugé pour atteintes sexuelles, Cédric Cornet a été relaxé

franceantilles.fr 08.02.2018

6RÉAGIR

Jugé pour atteintes sexuelles, Cédric Cornet a été relaxé
Cédric Cornet. (Photo d'archives : Dominique Chomereau-Lamotte)
Le verdict est tombé peu après 13 h 30 ce jeudi. Les juges du tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre ont prononcé la relaxe au bénéfice du doute pour l'ancien élu du conseil régional et conseiller municipal d'opposition au Gosier, Cédric Cornet. Ce dernier était jugé pour atteintes sexuelles sur une adolescente alors âgée de 13 ans.
Après plus de 7 heures de débat, mardi, le parquet avait requis une peine de 2 ans avec sursis, un contrôle socio-judiciaire durant 5 ans (ce qui aurait pu entraîner son inéligibilité) et l'inscription au fichier des délinquants sexuels.
Plus d'informations dans notre édition de vendredi.
6
VOS COMMENTAIRES
  • elsa - 09.02.2018
    ???
    Effectivement, il ne peut pas être condamné, ce jeune est impuissant donc il n'a pas pu violer une jeune fille !
  • moranus - 09.02.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • Günter Berliner - 09.02.2018
    mégalomoranus
    Pour de ce qui est de "l’ego démesuré"...vous ne serez pas de trop lorsqu'ils seront jugés.
  • taïno - 09.02.2018
    On cherchait le dernier complexé encore en vie vis-à-vis des "Matignons"...On l'a enfin trouvé...
  • elsa - 08.02.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • elsa - 08.02.2018
    Chauds lapins !
    Bien dite donc, ce sont des chauds lapins au conseil régional de Guadeloupe !!! Ils les prennent bien jeune les poulettes... Belle publicité pour la Guadeloupe...
  • saindou - 09.02.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • lenaif1 - 08.02.2018
    terre de champions
    1è pour les IVG , 1è pour les crimes , 1è pour tués sur la route ,ste rose 1è , 25% d'illettrés etc ....
  • lorisix - 09.02.2018
    Vivre sur une telle terre doit être agréable et oui on y est toujours ou bien on se sent valoriser autour de tant d’incapables analphabètes.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION