ACTUALITé - POLITIQUE

LE GOSIER - Améliorer la sécurité du littoral

France-Antilles Guadeloupe 16.03.2017
Sophie BACONIN

0RÉAGIR

Améliorer la sécurité du littoral
Les usagers étaient nombreux à assister à cette première réunion d'échanges.

La réunion d'information qui s'est tenue mardi, à la mairie, a permis aux usagers de faire connaître leurs demandes quant à la sécurité du littoral. Le maire et le sous-préfet ont pris bonnes notes des remarques.

Afin d'assurer la sécurité de tous sur le littoral et d'échanger sur cette thématique, le maire du Gosier Jean-Pierre Dupont, accompagné du sous-préfet de Pointe-à-Pitre Jean-Michel Jumez, avait convié les marins-pêcheurs, plaisanciers et baigneurs a une réunion d'information en mairie, mardi soir. « C'est une première qui donnera suite à d'autres réunions. Nous allons mettre un balisage en place sur l'ensemble du littoral. Nous avions déjà commencé à le faire mais nous allons le reprendre, notamment au niveau de l'îlet du Gosier qui est une zone protégée » , a expliqué le maire. En effet, en 2014, 45 bouées avaient été posées le long du littoral. Aujourd'hui, 15 d'entre elles ont déjà disparu.
PLAN D'ACTION À VENIR
« Les premiers balisages qui ont été installés avaient été réalisés avec du matériel peu coûteux et à la première intempérie, les chaînes ont cassé. Presque la moitié des bouées a été perdue, a confié Louis-Guy Paquet, président de la société Cap Ilet, venu assister à la réunion. Ils prétendent que ce sont des actes de vandalisme mais en fait, c'est seulement la mer qui saccage tout sur son passage. En tenant compte de la mer, on peut faire des balisages qui tiennent et qui sont peu coûteux. »
Gérante d'un club d'aqua-gym, Florence Maeva trouve aussi que ce manque de bouées engendre quelques problèmes, notamment sur la plage de Bas-du-Fort, où elle enseigne : « Ce n'est pas adapté à la fréquentation des baigneurs. Nous fonctionnons dans un espace réduit.
Cela devient compliqué pour tout le monde. »
Même sentence du côté des marins-pêcheurs, représenté par leur président, Nicolas Jean, qui s'inquiète pour les baigneurs : « Il y a beaucoup de problèmes. Rien de très grave, mais la sécurité pour les touristes et les habitants laisse à désirer. On se rend compte qu'il manque plein de choses. Le Gosier est une grande ville touristique et il n'y a pas de maître-nageur sur les plages. C'est incroyable! » Conscients de ces problématiques, Jean-Michel Jumez et Jean-Pierre Dupont ont rappelé que la priorité s'orienterait vers la mise en place d'un nouveau balisage, qui permettrait ainsi de sanctionner plus facilement les infractions - aujourd'hui trop nombreuses. « Cette réunion a été riche et instructive, a conclut le maire. La pertinence des questions nous donne quelques pistes de réflexions. Il faudra aussi beaucoup communiquer car nous allons mener des actions et il faut que la population fasse preuve de civisme. » Des réunions thématiques s'inscrivant sur plusieurs mois devraient se mettre en place prochainement.
La mairie a rappelé que sur les 45 bouées installées en 2014 sur le littoral, 15 ont déjà disparu.
IL A DIT Jean-Michel Jumez, sous-préfet de Pointe-à-Pitre : « Un état d'esprit positif »
« J'ai trouvé cette réunion extrêmement utile. J'étais venu il y a un mois faire des contrôles sur l'îlet Gosier avec la gendarmerie nationale et la protection de la mer. J'avais vu, à cette occasion, toute la difficulté qu'il y avait à faire cohabiter les activités nautiques diverses. Le fait de travailler avec la mairie et de réfléchir à comment mieux répartir l'espace maritime me semble une bonne chose. Chacun a pu s'exprimer. C'est bien engagé parce qu'on a vu que l'état d'esprit est positif. »
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION