ACTUALITé - POLITIQUE

BAIE-MAHAULT - Aménagement de la Nationale 2 : les riverains ne seront pas déplacés

France-Antilles Guadeloupe 12.09.2017
Claudia BELTON

0RÉAGIR

Aménagement de la Nationale 2 : les riverains ne seront pas déplacés
En pleine discussion avec Jean-Bardail, conseiller régional, et Michel Gène, ingénieur des routes et travaux, Hubert Quiaba, représentant le comité de défense mobile, s'est dit satisfait des améliorations apportées au projet d'aménagement.

Les familles ne seront pas déplacées, le foncier ne sera pas touché, ni les clôtures. Les habitants sont rassurés, après les modifications apportées par la Région, à l'aménagement de la RN2 à hauteur de Dupuy.

Au bord de la route nationale 2, en direction de Lamentin, des riverains discutent de la mise en place de la 2 x 2 voies qui ira du rond-point de Beau Soleil au rond-point de Wonche. Michel Gène, ingénieur chargé des travaux et des routes à la Région, a déplié le plan pour montrer les modifications qui ont été apportées au projet. Accompagné du conseiller régional, Jean Bardail, il explique les changements qui améliorent la circulation sur la route, soulignant au passage que toutes les personnes resteront sur place. « C'est bon » , déclare Hubert Quiaba, membre actif du Comité de défense mobile, satisfait à quelques détails près des modifications.
RENDRE LA CIRCULATION PLUS FLUIDE
« Au départ, ils voulaient que tous les gens qui vivent ici quittent les lieux, souligne le militant. Aujourd'hui, tout le monde est maintenu sur place ; le foncier ne sera pas touché, ni même les clôtures. » Ce sont les bureaux d'études ACSES et ETEC qui ont trouvé des solutions aux demandes des riverains.
Henri Latchman, mécanicien est soulagé. On lui avait parlé de déménager. « Je suis installé là depuis 37 ans. Je fais vivre 31 personnes, dit-il avant d'ajouter, j'ai demandé une sortie sur la voie express et je l'ai. Cela me convient. » Pour le reste, c'est l'affaire des techniciens, son travail est préservé. Le boucher, lui non plus, ne bougera pas comme la cinquantaine de personnes qui vit à proximité de la Nationale 2. « Nous avons aménagé des entrées pour les familles » , souligne Michel Gène, se voulant rassurant. À travers différents aménagements ou tracés, la Région veut rendre la circulation plus fluide dans le département et ainsi décongestionner certains axes. C'est le cas à Lauricisque, à Pointe-à-Pitre côté front de mer, de Destreland, à La Jaille, bretelle pour se rendre sur la Basse-Terrre ou encore de la bretelle à Chauvel, aux Abymes. « Il y va de l'économie du pays et du tourisme » , conclut M. Bardail.
Une cinquantaine de familles a craint de devoir partir. Finalement aucune ne bougera.
Les techniciens ont présenté les modifications qui ont été apportées.
« Ce sera pire »
Si plusieurs riverains voient dans cette 2 x 2 voies une opportunité de fluidifier la circulation, Bernard Anoumantou, qui vend des pastèques sur la RN2 à côté de la boucherie, ne partage pas ce point de vue. « Il y aura encore plus d'embouteillages, lâche le Moulien, récemment venu, se référant aux divers points où des 2*2 voies sont en service.
« Je suis assis là, et je regarde, ce sera pire. » Il craint que les jeunes ne prennent ces deux voies pour un circuit moto. Vendeur ambulant, il devra quitter les lieux mais il a déjà averti sa clientèle : si elle ne le voit pas c'est qu'il est au rond-point de la Région. Mais avant de s'installer, il devra, il le sait, demander la permission.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION