ACTUALITé - POLITIQUE

FACE À LA PRESSE - ARY CHALUS : « Il faut être sur le terrain pour bien travailler »

France-Antilles Guadeloupe 14.02.2017
André-Jean VIDAL

21RÉAGIR

ARY CHALUS : « Il faut être sur le terrain pour bien travailler »
(Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Ary Chalus, président du conseil régional de Guadeloupe, député de la troisième circonscription, mandataire régional Antilles-Guyane d'Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle pour le parti en Marche!, était l'invité de Face à la presse, l'émission d'ETV (1) , avec France-Antilles et Nouvelles Semaine.

FACTURES ET EXCÉDENT
.Un an après votre arrivée à la Région, dites-nous ce qui vous a le plus surpris ?
Sans vouloir attaquer qui que ce soit, il est clair que, si je n'en parle pas, je suis responsable. Nous avons trouvé 3,5 millions de factures impayées de petites entreprises. 50 000, 120 000, 150 000 euros. Nous avons payé la plupart des entreprises. Il y a des factures sans bon de commande, des factures sans service rendu. Le volume m'a étonné. Il n'y a pas eu de grosses dépenses. Rien que des petites factures. Une dizaine de fleuristes...
Je dois l'expliquer aux Guadeloupéens. Quand l'ancien président dit qu'il a laissé 52 millions dans les caisses, oui. Je le reconnais. Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait rien dans les caisses. Mais quand vous laissez 52 millions et que vous avez 54 millions de factures, vous n'êtes pas excédentaire. J'en ai assez : demandez à MM. Erlong, Gadarkhan ou Pirbakas, la Région leur devait près de 15 millions d'euros! Et les subventions notifiées non versées! Et je ne veux pas parler d'autres choses. Non, je ne veux pas parler de cela!
LA RÉGION AU TRAVAIL
Quelle est votre méthode de travail ?
Il faut être sur le terrain pour bien travailler. Il y a des choses que vous voyez plus facilement. Quand je vois qu'à Basse-Terre, le deuxième gymnase de Guadeloupe, 3 000 places à Rivière-des-Pères, est fermé pour des querelles de personnes. Je l'ai fait rouvrir, en mettant 300 000 euros. Nous allons l'inaugurer. J'en suis fier. C'est ma méthode. Il faut faire bouger les choses. Arrêter avec des travaux qui démarrent et traînent parce qu'il n'y a pas de crédits.
La déviation de la Boucan, où en est-on ?
C'est à l'étude. Nous avons été sur le terrain. Le problème est au giratoire.
Nous faisons une deux fois une voie, avec un pont prévu à deux fois deux voies, au cas où, quand il y aurait plus de passage, dans quelques années. Nous avons ceci pour 40 millions au lieu des 80 millions dont on nous parlait. Il faut le mettre en autorisation de programme. Il faut y travailler pour que sur la mandature ce soit fait.
Les terrains ont été achetés ?
Non, rien n'avait été fait. Nous y travaillons actuellement. Il y a des terrains depuis Beausoleil jusqu'à La Boucan qui appartiennent à la Région. Nous devrions pouvoir nous entendre avec les agriculteurs. Sur la route qui existe déjà, il y a de la place pour deux fois deux voies, allons! Pas besoin d'un grand projet!
Quelles solutions pour dépasser le problème des finances, avec pas beaucoup de sous et beaucoup de factures ?
Il faut économiser sur le fonctionnement. Il faut diminuer le nombre de voitures, de chauffeurs, redéployer le personnel plutôt que d'embaucher. Les fonds européens sont mieux consommés. J'ai rencontré le président Junker pour que les dossiers puissent recevoir une validation plus rapide. De même, nous avons mieux perçu l'octroi de mer, versé des millions aux communes. À toutes les communes. J'accompagne ainsi la population. Nous montons des dossiers pour recevoir des fonds. De vrais dossiers. Nous faisons ceci en région-stratège. Les élus travaillent, ont des idées, parlent. Les chefs de service parlent, travaillent ensemble. Ils ne le faisaient jamais!
LA GESTION DES C2DT
Comment avez-vous négocié avec les communes les fameux C2DT, les contrats de développement durable territoriaux ?
Cela a été signé parce qu'il y avait des élections. Je ne m'en suis pas occupé. Je n'ai pas besoin de cela pour négocier des aides aux communes. Regardez l'Étoile de Morne-à-l'Eau. La Région lui a octroyé 1,6 million pour un gymnase. Mais l'Étoile ne peut pas avoir cet équipement puisqu'elle n'a pas d'argent pour compléter la somme due pour les travaux. Pareil pour la plupart des communes! Nous avons vu cela avec les maires et nous accompagnons les maires sur des projets importants. pas seulement les maires, mais aussi le Département. Nous donnons 13 millions pour le barrage de Moreau.
Toute l'année qui a précédé les Régionales, le président Lurel et les maires ont signé les C2DT.
Bien sûr, ils savaient que c'était du bluff. Il y avait beaucoup de maires qui appartenaient au parti de l'ancien président. Moi, je n'ai pas signé. Il y a des gens qui ont signé et qui n'étaient pas du parti, me direz-vous. Ceux-là ont accepté parce que la Région finançait l'essentiel des travaux. Là, certaines communes qui ont été abandonnées pendant des années, comme Capesterre-Belle-Eau, Morne-à-l'Eau, Petit-Canal, vont être aidées.
Les chutes du Carbet, la Soufrière sont fermées. Nous allons y aller, voir, décider. Le tourisme est important pour nous. Ce secteur fonctionne bien, mais il faut l'alimenter! L'Arawak va redémarrer, le Kalenda aussi. Il faut relancer ces structures. Il y a un projet de marina sur Baie-Mahault, que nous allons accompagner, c'est monté par un privé (2), sur son terrain. Ce privé va créer des emplois! Je soutiens!
LA CENTRALE THERMIQUE DE MARIE-GALANTE
Ma position, c'est l'intérêt de Marie-Galante. Là, il faut s'entendre. Voir ce qui est le mieux. Mais surtout démarrer la récolte! Tout de suite! Je vous le dis : je ne permettrai pas l'extinction de la culture de la canne à Marie-Galante!
LES PRÉSIDENTIELLES
François Fillon et le Pénélopegate ?
Il y a peut-être eu des choses pas légales. La pratique est légale et n'est pas moralement contestable puisque l'Assemblée le permet. Je ne veux pas m'en mêler. En tout cas, que ça sorte maintenant, ce n'est pas par hasard!
Vous soutenez Emmanuel Macron!
Pour la première fois, je vais me mouiller pour quelqu'un! Imaginez-vous que, sur les médias, quand il est venu ici, Emmanuel Macron a clairement dit qu'il s'inspire de la méthode Chalus! Nous nous sommes rencontrés souvent, nous sommes tombés d'accord sur le fait que l'on peut s'entendre en étant de gauche, de droite, du centre. Il y a une solidarité des hommes de bonne volonté. Je le soutiens aux Antilles-Guyane. Je lui ai suggéré des propositions, qu'il a prises dans son programme, comme d'autres candidats l'ont fait. Huit de mes textes sont dans les projets des candidats!
(1) Diffusion lundi soir à 20 h 30, puis rediffusion le mardi, à 6 heures et 22 h 30, puis toute la semaine (après-midi ou soir). Ultime rediffusion le week-end.
(2) Il s'agit du projet de marina de Michel Brizard, à Jarry.
21
VOS COMMENTAIRES
  • rose - 14.02.2017
    J aimerais bien qu'il devienne ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer car issu d'un département avec beaucoup de potentiel énergétique.
  • mécréant - 14.02.2017
    Il accompagne beaucoup les maires en général,en fin de mandat il aura tout fait pour la Gpe,j'espère que le renouvellement des canalisations pour une meilleure distribution de l'eau en Gpe,sera une réalité,l'eau coulera dans tous les robinets,car l'eau c la vie,en finalité son second mandat lui sera acquis comme tout politicien juste après une élection,le second mandat est en préparation pour une réélection,c comme ça.
  • rose - 14.02.2017
    Ce qui faut en ce moment c'est changer l'image de ce département sur le plan des médias . Certains médias nationaux ne parlent du département que quand il y de la délinquance , des intempéries , des problèmes de chômages, ou du tourisme comme si ce département n'a rien d'autre que tu tourisme et des cas sociaux . Pourtant certains endroit en métropole vivent aussi du tourisme ( côte d'Azur, Station balnéaire de Nice, station balnéaire de Biarritz etc....) . Mais notre tourisme est vu comme un tourisme dans un pays du tiers monde alors que nous sommes un département français et avons les mêmes lois .
  • rose - 14.02.2017
    Il faut que notre département ait plus de visibilité dans l'hexagone sur le plan économique , sur le plan innovation . Oui la Guadeloupe peut aussi donner l'exemple comme elle a déja fait quand elle a été la marraine de guerre de Neuville en Argonne et a aidé pour la reconstruction d'une église , d'une école et bien d'autres choses . Non, la Guadeloupe n'est pas Saint-Domingue qui reçoit des touristes pour survivre , mais un département français avec une jeunesse très intelligente , instruite et qui veut que les choses bougent sur le plan de la technologie, de l'énergie propre, de l'agriculture , de l'économie régionale, de la pêche, de la mer ,etc.... Donc important de rejoindre les médias de l'hexagone pour donner une bonne visibilité à la Guadeloupe . Les mauvaises nouvelles ciblées spécifiquement pour la Guadeloupe doivent remplacer les bonnes .
  • rose - 14.02.2017
    Correction : Les mauvaises nouvelles ciblées spécifiquement pour la Guadeloupe doivent être remplacées par les bonnes .
  • lenaif1 - 14.02.2017
    EN AVANT POUR LA GPE
    il semble que le pdt de region ait enfin revêtu son uniforme de pdt et de travailler à partir de la realité je pense qu’ il travaille pour l'avenir de ce pays contrairement à ceux qui occupent le cerveaux de gpés avec l'esclavage, le peuple kalina les mêmes qui roulent en berline allemande ou coréenne ,avec des vitres teintées vous êtes un faiseur et tant mieux pour la gpe qui a besoin de personne qui s'engage après reflexion pour realiser, la solution pour la boucan me semble être un bon compromis compte tenue de la situation économique actuelle ,cette region verra son developpement accélérer si cette realisation ne tarde pas trop un pays où on ne peut pas se déplacer n’est pas un pays libre
  • tigri - 14.02.2017
    chalus fo konsa mè alo ka ki anpéché'y apwann lékol ??
    kes ki me prouve qu'il y avait plus de facture à payer qu le capital laissé en caisse ?...et encore et encore !
    Si je comprend bien nous avons un Dieu béni donc nous nos problèmes seront réglé...avè ti cancan
  • mécréant - 15.02.2017
    @tigri
    Au cours d'une de ses interviews il avait déclaré qu'il avait un parcours universitaire(Baie-Mahault sur Seine),et même dans dernier entretien sur ETV il a déclaré que lorsqu'il a voulu faire de la politique un sage lui avait conseillé de lire le quotidien FA,il a sans doute trouvé son bonheur,dans le domaine économique dans la rubrique France/Monde,je le cite !
  • veve2gwada - 14.02.2017
    il faut ouvrir les yeux
    C'est vrai qu'il est important 'd'aller sur le terrain' afin de mieux comprendre les attentes des citoyens. Mais encore, faut il écouter pour prendre les bonnes décisions.
    Depuis très longtemps, le problème du réseaux d'eau soulève énormément de questions.
    Alors pourquoi injecter 6 millions d'euros dans la rénovation de l'hippodrome d'Anse Bertrand (où les gens vont leur argent plus vite qu'ils ne le gagnent)?
    Pourquoi ne pas utiliser cet argent pour améliorer le quotidien des citoyens au lieu d'améliorer les intérêts financiers de certaines personnes?
  • gerard - 14.02.2017
    Quel grand homme , heureusement qu il a démasqué le petit Toto ,et quelle magnanimité
12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION