ACTUALITé - POLITIQUE

Les vœux du préfet aux Guadeloupéens - Eric Maire : « Ma porte est ouverte à tous »

franceantilles.fr 02.01.2018

6RÉAGIR

Eric Maire : « Ma porte est ouverte à tous »
Eric Maire, préfet de Guadeloupe.

L'eau potable, la délinquance, la sécurité routière, l'emploi, le dialogue social sont autant de questions évoquées par le préfet dans son allocution de présentation des vœux aux Guadeloupéens.


Dans une vidéo, traduite en langue des signes pour les sourds et malentendants, Eric Maire, préfet de la Guadeloupe, adresse ses vœux les plus sincères à la population de Guadeloupe et des Iles du Nord. Il adresse une pensée aux victimes des ouragans et à leurs proches et revient succinctement sur l'incendie qui a entraîné l'évacuation totale du CHU de Pointe-à-Pitre.
« Face à ses crises, l'Etat s'est mobilisé pour protéger la population. Des moyens d'une ampleur inédite ont été mises en oeuvre pour secourir les habitants et rétablir les services à la population », assure-t-il non sans préciser que « L'Etat a pu compter sur la mobilisation des élus et de nombreux acteurs privés » et sur la solidarité des Guadeloupéens.
Le préfet de Guadeloupe évoque également les questions de l'eau potable, de la délinquance, de la sécurité routière, de l'emploi et du dialogue social. Il invite enfin les Guadeloupéens à profiter pleinement des Assises de l'Outremer pour prendre la parole afin de construire la Guadeloupe de demain.
6
VOS COMMENTAIRES
  • elsa - 03.01.2018
    Pani d 'LO
    Mr Le Préfet Eric Maire, nous allons devoir informer directement Mr MACRON le président de la République pour qu'il puisse gérer le problème de l'eau en Guadeloupe. Les élus Guadeloupéens étant incapable de gérer le problème depuis des années, seul Mr MACRON et son équipe pourront trouver une solution au problème. S'il faut virer les élus en place, nous le feront !!!
  • iMandarinGriot - 03.01.2018
    Comme Taubira ?
    Cette chère Taubira éclaboussa les compatriotes de l'Hexagone et en particulier les représentants de la Nation par sa vaste culture et son érudition lors de ses réponses dans l'Hémicycle. Ensuite,elle écrivit un livre et des censeurs, pas des lecteurs, le décortiquèrent, finirent par trouver une faute. Ce fut une tollé,l'hallali sonna, puis la vague se calma.
    Je vais vous étonner, Lucide971 et He be bon djié, je suis content. Je vais expliciter comme d'habitude. Vous me suivez très régulièrement et vous avez remarqué que lorsque mon commentaire est publié, je corrige de moi-même les fautes que j'ai commises. Donc; si vous m'aviez laissé le temps de voir mon commentaire, ce misérable " S" que j'ai ajouté dans mon futur simple, il est évident que je l'aurais enlevé.
    Je suis content car je viens de trouver deux correcteurs qui me prouvent que je devrais faire encore plus attention à mon orthographe. Ai-je besoin de vous le dire, je compte sur vous aussi.
    Je suis content car les autres internautes en prendront exemple, sachant que deux internautes les surveillent pour tenter d'ironiser sur leur faute.
    Enfin je suis content mais alors là, extrêmement content car vous n'avez mis causes les évidences que j'ai avancées et cela , c'est l'important, pas ce misérable " S " échappé à ma proverbiale vigilance !
    Je demande si je ne vais pas me reposer sur vous pour les fautes car cela m’enlèverait une charge de travail supplémentaire !





  • lucide971 - 03.01.2018
    Allez, soyez bon joueur il ne s'agit pas d'ironie de ma part simplement de tenter de vous rendre un peu plus modeste, vous avez une telle tendance à l'autosatisfaction !
  • iMandarinGriot - 02.01.2018
    L'Orthographe agonise, se meurt ? Absolument !
    Je viens de lire " élocution" à la place de "allocution " et dans le Figaro, l'article " Dix citations à méditer pour bien commencer 2018 " me confond " hospices " et auspices ".
    Le MandarinGriot constate sans surprise l'augmentation constante des fautes dans les articles de journaux et remet absolument en cause l'enseignement de l'orthographe à l'Ecole primaire.
    Les sergents-instructeurs, hurleurs et quelques peu sadiques ne formaient pas des militaires mais des soldats et même des guerriers car la guerre en dentelle n'a jamais existé. L'acquisition des règles d'orthographes s'apparente dans les faits au parcours du combattant, pas celui du combattant lambda, mais de celui des commandos du SAS, du CRAP devenu depuis GCP, des Navy Seals.
    Cette formation, totalement abandonnée, est remplacée par du gardienne orthographique depuis plus de 40 ans.
    J'ai suivi la lente déchéance de la maîtrise de l'orthographe, la disparition du Subjonctif, et en 2017, du Passé Simple que cette chère Nadia trouvait trop élitiste ! L'ayant déjà dit, je constate, mais je ne ferai aucun effort pour empêcher cela. En revanche, personnellement, je persisterais dans mes efforts pour imiter Chateaubriand, Proust et même ce cher Mélanchon qui a qualifié le discours de Macron,d'un adjectif qualificatif épithète qui a fait tout le monde, y compris moi, chercher, rechercher, fouiller la signification du mot " amphigourique ".
  • lucide971 - 02.01.2018
    Je persisterai alors et pas je persisterais, le futur pas le conditionnel. Il faut faire très attention quand on se lance sur de tels commentaires sur l'orthographe, l'arroseur peut devenir très vite l'arrosé.
  • He be bon djie - 02.01.2018
    Totalement d'accord
    Tellement d'accord que Prout je l'imite plusieurs fois par jour.
    Ah mais !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION