ACTUALITé - POLITIQUE

Jean-Marc Mormeck, avocat des Assises des Outre-mer

France-Antilles Guadeloupe 09.11.2017
F.-X. G.

1RÉAGIR

Jean-Marc Mormeck, avocat des Assises des Outre-mer
Jean-Marc Mormeck incite les Ultramarins à s'exprimer sur le site des assises des Outre-mer. (MOM)

L'ancien champion de boxe milite afin que les Ultramarins s'emparent de l'occasion qui leur est donnée de s'exprimer dans le cadre des Assises des Outre-mer.

Jean-Marc Mormeck fait partie de l'équipe projet ultramarin qui, aux côtés du coordinateur Thierry Bert, est en charge de l'animation des Assises des Outre-mer.
Depuis le lancement officiel des Assises le 4 octobre, l'équipe projet a établi sa façon de travailler et distribué les rôles au sein des groupes où chacun voudrait s'investir. « Comme je suis délégué interministériel à l'égalité des chances des Français des Outre-mer, explique l'ancien champion de boxe, je me tourne davantage vers le 6e Dom... »
Ainsi, Jean-Marc Mormeck est-il déjà allé à la rencontre des Ultramarins de la région lyonnaise à Vaulx-en-Velin. Aujourd'hui, il reçoit les associations ultramarines d'Île-de-France en compagnie de la ministre Annick Girardin.
La semaine prochaine, il sera à Marseille et le 8 décembre, il sera en Nouvelle-Aquitaine.
« IL FAUT QU'ILS SE BOUGENT »
« Je viens écouter les compatriotes et je leur demande de s'investir, de participer, explique Jean-Marc Mormeck. Pour une fois, on leur donne la parole... C'est vrai qu'il y a toujours beaucoup de plaintes, mais moi je leur dis qu'ils arrêtent de tout attendre! Il faut qu'ils se bougent! Il n'y a pas rien, il y a un ministère, une délégation, il y a quand même des choses! » Et maintenant, il y a les assises... « Il faut qu'ils participent, insiste le délégué, et je leur dis que ces Assises sont l'occasion de revendiquer ce qu'ils veulent. Il y a un site et il faut y aller pour dire ce dont les gens ont besoin, comment ils voient les choses. »
Mormeck, de son côté, estime qu'il faut trouver des solutions pour enrayer cette délinquance qui mine les outre-mer. « Ça, c'est impératif. Avant de pouvoir construire quoi que ce soit, il faut régler les problèmes du présent. » L'ancien champion a entendu le président de la République proposer de faire venir les formations dans les territoires. « Le fait qu'il l'ait proposé, c'est une bonne démarche déjà. Ces jeunes ont besoin de se former dans les territoires et ensuite, je pense que ça coulera de source. » De ce côté-ci de l'océan, le délégué se place dans le sillage du premier titulaire de la délégation, Patrick Karam, quand il met en avant « le problème des billets d'avion » .
Voilà pourquoi, Jean-Marc Mormeck prie instamment les compatriotes à venir s'exprimer sur le site des Assises des Outre-mer. « Et nous verrons ce qui en ressort en priorité. »
« PAS LE DROIT DE SE PLAINDRE! »
Il sait bien que certains doutent de l'utilité de ces Assises, il va même plus loin en disant qu'il en faut, des gens dubitatifs.
« Moi-même, je ne suis convaincu de rien! Je dis simplement que la démarche est bonne, que l'envie de le faire, d'aller vers les autres, est là. Et puis, si toutes ces personnes viennent s'exprimer sur le site et qu'il ne se passe rien, alors il y aura des raisons de se plaindre, mais si on n'y va pas, si on n'y croit pas, on n'a pas le droit de se plaindre! »
Jean-Marc Mormeck devait rencontrer le Premier ministre cette semaine. Une visite protocolaire normale pour le délégué qui dépend directement de Matignon. Le rendez-vous a été retardé pour des questions d'agenda.
Jean-Marc Mormeck attendra encore un peu pour réitérer son idée d'élargir son périmètre d'action au-delà du périphérique. « Pourquoi se contenter de ce qu'on me donne, s'amuse-t-il, alors qu'on pourrait faire plus! C'est ce qu'on demande aussi à toutes ces personnes de l'Outre-mer dans ces assises, de s'engager. »
F.-X. G., à Paris
1
VOS COMMENTAIRES
  • lenaif1 - 10.11.2017
    diseurs et faiseurs
    des assises à droite à gauche ici et ailleurs pour dire quoi ? je constate surtout qu'on ne fait concrètement rien les gars de vieux bourg abymes et de la cour zamia vous allez encore attendre les jours heureux
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION