ACTUALITé - POLITIQUE

EMPLOI - L'État et Pôle emploi s'engagent pour l'insertion des jeunes

France-Antilles Guadeloupe 05.01.2019
Y.J.L.

0RÉAGIR

L'État et Pôle emploi s'engagent pour l'insertion des jeunes
La convention signée, vendredi, entre le préfet et le directeur régional de Pôle emploi devrait permettre de renforcer la synergie de tous les acteurs.

Le préfet Philippe Gustin et le directeur régional de Pôle emploi, Olivier Pelmoisin, veulent permettre aux jeunes de se projeter et de rebondir après le service civique.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi du 10 mars 2010 instituant le service civique, ce sont plus de 5 700 jeunes qui se sont engagés dans ce dispositif qui, rappelons-le, est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans. Le service civique peut être effectué auprès d'associations, de collectivités territoriales ou d'établissements publics, sur une période de 6 à 12 mois, pour une mission d'au moins 24 heures par semaine. Ce service est indemnisé entre 580 et 688 euros nets par mois, en fonction de la situation du jeune.
Mais Pôle emploi Guadeloupe et Îles du Nord, qui a fait du service civique un élément positif d'un parcours d'insertion sociale et professionnelle, a décidé d'aller plus loin en apportant, en concertation avec les tuteurs, son soutien pour favoriser un accompagnement individualisé de 350 jeunes en service civique via la mobilisation du dispositif Activ'Projet. Ainsi, vendredi en préfecture, le directeur régional, Olivier Pelmoisin, et le préfet Philippe Gustin, ont procédé à la signature d'une convention permettant de renforcer la synergie de tous les acteurs, tout en impulsant une dynamique partenariale prenant en compte les particularités locales, notamment.
UNE EXPÉRIMENTATION
Le dispositif Activ'Projet est une expérimentation qui ne concerne que la Guadeloupe. Donc une première nationale. Il devrait permettre à des jeunes, pendant leur service civique, de progresser dans l'acquisition des compétences à s'orienter et ainsi élaborer, ou confirmer, un ou plusieurs projets professionnels.
« Cette initiative a comme objectif de permettre aux jeunes de se projeter et de rebondir après le service civique tout en développant leur autonomie et leur responsabilité dans la conduite de leur parcours d'insertion » , souligne le préfet.
Cette prestation est proposée au jeune concerné à la fin du deuxième mois de mission, sous réserve de son entière adhésion à la démarche. Elle a pris effet dès le 4 janvier pour une période allant jusqu'au 30 septembre, éventuellement renouvelable après évaluation et accord des parties.
Dans une logique de parcours et dans la limite des budgets disponibles en 2019, Pôle emploi Guadeloupe et Îles du Nord s'engage aussi à financer des actions de formation pour permettre la réalisation du projet défini avec le jeune au cours de la prestation Activ'Projet.
Cet accompagnement individualisé permettra ainsi de prendre en compte les compétences mises en oeuvre pendant le service civique pour les jeunes les plus en difficulté dans l'élaboration de leur projet professionnel et de vie.
(Lire aussi en page 10)
Un double objectif
Activ'Projet vise un double objectif : élaborer ou confirmer un ou plusieurs projets professionnels et le construire à partir d'un accompagnement personnalisé ; permettre au bénéficiaire de progresser dans l'acquisition, le développement et l'intégration des compétences pour s'orienter. Le demandeur d'emploi pourra ainsi acquérir de l'autonomie qui lui servira tout au long de son parcours professionnel.
L'accompagnement se réalise sur une période de deux mois et selon une alternance de quatre regroupements portant sur des thématiques clés, trois entretiens de face à face individuels, et des phases de travail en autonomie.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION