ACTUALITé - POLITIQUE

BAIE-MAHAULT - La marina n'accueillera pas de bateaux jusqu'à nouvel ordre

France-Antilles Guadeloupe 10.10.2017
Franck BRELAND

0RÉAGIR

La marina n'accueillera pas de bateaux jusqu'à nouvel ordre
Un des appontements qui a tenu, où on voit la passerelle et la porte d'accès au quai. (F.B.)

Les fortes houles générées par l'ouragan Maria ont laissé des traces au bord de mer. Plusieurs appontements de la marina ont souffert, l'un s'étant même disloqué, il faudra attendre plusieurs semaines avant de revoir la totalité des bateaux à quai.

En temps normal, ça grouille d'embarcations de toutes tailles et les places disponibles sont rares. Depuis Maria, le bord de mer de Baie-Mahault a des allures de morne plaine. Quelques bateaux éparpillés rappelaient l'usage habituel du lieu. Peu protégée, la marina a subi de plein fouet les effets de la houle. Plusieurs appontements sont endommagés et l'un s'est même disloqué sous la pression de la mer forte. Du coup, l'équipement n'est plus en mesure de recevoir des bateaux.
C'est la raison pour laquelle la Ville a publié un communiqué dans lequel elle demande « aux usagers et particulièrement aux plaisanciers de ne pas amarrer leurs bateaux à leurs places respectives jusqu'à nouvel ordre ... » . En voyant l'état des appontements, ce nouvel ordre risque de durer longtemps. Et vu les dommages, heureusement que la majorité des plaisanciers avaient mis leur bien maritime à l'abri depuis l'alerte cyclonique pour Irma. Une grande partie s'était repliée vers Pointe-à-Pitre et sa marina encaissée de Bas-du-Fort. D'autres avaient sorti leurs bateaux de l'eau. Avec notamment un appontement qui s'est disloqué, la casse aurait été importante.
ENCORE DEUX À TROIS SEMAINES D'ÉVALUATION
Pour l'heure, le pôle littoral des services techniques est encore dans la phase de constatation et d'évaluation des dégâts. Des entreprises spécialisées ont déjà été sollicitées et doivent soumettre des devis à la collectivité. « Le temps que ça se fasse, il faut compter deux à trois semaines, explique M. Combes, représentant le service technique de la Ville. Après on pourra entrevoir ce qu'il y a lieu de faire. » En attendant, la municipalité n'a pas d'autres emplacements à proposer aux résidents habituels de la marina. « Dans l'intervalle, nous leur conseillons de garder leurs bateaux là où ils les ont placés à l'abri, ajoute le cadre territorial. Nous faisons le maximum pour que la gène dure le moins de temps possible pour les usagers et les plaisanciers. Pour le moment, nous devons attendre le travail d'évaluation des sociétés et surtout voir l'estimation de ce que ça va coûter car les dégâts sont assez importants. »
Les usagers et les plaisanciers de la marina devront prendre leur mal en patience. Avec l'importance des travaux à entreprendre, notamment avec un quai à revoir totalement, ce ne sera certainement pas l'affaire de quelques jours. Un chantier se déroulant sur l'eau n'est jamais très simple. Pas sûr que la marina puisse accueillir les bateaux d'ici la fin de l'année. De quoi inciter certains à changer de lieu d'ancrage ? L'avenir le dira.
Cet appontement s'est disloqué. Au premier plan, la passerelle tombée dans l'eau et le ponton au loin, avec la porte d'entrée faisant face à un autre appontement. (F.B.)
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION