ACTUALITé - POLITIQUE

Louis-Georges Tin, Premier ministre de l'État de la Diaspora Africaine

France-Antilles Guadeloupe 09.07.2018
F-X.G.

14RÉAGIR

Louis-Georges Tin, Premier ministre de l'État de la Diaspora Africaine
« La diaspora africaine, c'est 350 millions d'habitants dans le monde » , a rappelé Louis-Georges Tin.

Louis-Georges Tin a troqué ses fonctions de président du Conseil représentatif des associations noires (CRAN) pour un poste ministériel.

Depuis le 29 juin, le Martiniquais Louis-Georges Tin a laissé ses fonctions de président du Conseil représentatif des associations noires (CRAN) à celui qui était jusqu'alors chargé des relations entre police et société civile, Ghyslain Vedeux.
Dans la foulée de cette succession, au cours du Sommet de l'Union Africaine, qui s'est tenu les 1er et 2 juillet à Nouakchott, l'État de la Diaspora Africaine a été porté sur les fonts baptismaux et présenté au public et à la presse. « La diaspora africaine, c'est 350 millions d'habitants dans le monde, a rappelé Louis-Georges Tin. C'est en population, le 3e pays, après la Chine et l'Inde. C'est un pouvoir politique, économique, culturel, considérable, mais il faut qu'il soit structuré : c'est l'objet même de notre mission » , a expliqué le nouveau Premier ministre.
En décembre 2014, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, qui présidait alors l'Union Africaine, avait mandaté Louis-Georges Tin, encore président du CRAN, pour mettre en place les institutions de la Diaspora africaine, et donner corps à cette réalité, qui existe dans les statuts de l'Union Africaine depuis 2003, mais qui n'avait jamais été créée de manière effective.
CONSTITUER UN GOUVERNEMENT
Sa Majesté Tchiffy Zié, secrétaire général du Forum des Rois et Leaders traditionnels d'Afrique, et Louis-Georges Tin, Premier ministre de cet État, ont constitué un gouvernement et mis en place des projets de développement. L'ensemble de la démarche a été présenté au Président Aziz, qui a validé le travail accompli, et invité Sa Majesté et Louis-Georges Tin, Premier Ministre de l'État de la Diaspora Africaine, à officialiser l'État nouveau dans le cadre du Sommet de l'Union Africaine, se déroulant dans son pays.
Sa Majesté Tchiffy Zié et le Premier ministre Tin ont pu échanger avec de nombreux chefs d'État comme Mahamadou Issoufou, le président du Niger, Macky Sall, le président du Sénégal, ou encore Ibrahim Boubacar Keïta, le président du Mali. Enfin, le président Aziz a présenté officiellement l'État de la Diaspora Africaine et ses dirigeants à Emmanuel Macron.
Autorité morale de l'État de la Diaspora Africaine, Sa Majesté Tchiffy Zie a affirmé : « C'est un grand jour pour l'Afrique. Nos enfants, qui avaient quitté le continent, ont désormais un instrument pour les relier entre eux, et les relier à la terre mère. C'est un vieux rêve qui prend forme aujourd'hui, et cela nous permettra de relever ensemble les défis de demain. » De son côté, le nouveau président du CRAN, Ghyslain Vedeux a exprimé sa fierté d'avoir été associé à cet événement : « Nous nous réjouissons d'avance des futures collaborations entre le CRAN et l'État de la Diaspora Africaine. »
F-X.G., à Paris
14
VOS COMMENTAIRES
  • lenaif1 - 12.07.2018
    BOKO HARAM & cie
    Il faudrait invité TINTIN à parler de BOKO HARAM DES jets privés et roll-royce de l’ancien pdt de la GAMBIE de l’appart de 1000m2 ave FOCH DU FILS d’’un pdt d’un petit pays africain , le fils de l’ancien pdt du senegal KARIM WADE (commentaire modéré)
  • lenaif1 - 11.07.2018
    les collabos
    Je reproche aux medias de la gpe de reprendre avec trop de légèrté les propos des ces neuneux de passage sans jamais présenter un point de vue critique sur des propos débiles aucun travail journalistique critique ces messieurs et dames préfèrent étaler leurs histoires de kokolo de kiki de quequette voilà ce dont est capable la fine fleur de l’intelligenstia de la gpe entre les fonctionnaires qui ont les yeux rivés sur le 21 du mois et les masses laborieuses biberonnées au riz « bouboute » la viande de cochon bien roussie et surtout la soupe bien consommée . un jour il faudra juger l’action de ces collabos
  • iMandarinGriot - 10.07.2018
    Il tourne les Africains en ridicule !
    Je l'aime bien ce cher Louis-Georges, inénarrable, impayable, il avance sans crainte ni frayeur, le ridicule est une maladie qui est sans danger, et qui bien entendu ne tue pas, n'a jamais tué.
    Il était président CRAN et j'imagine le tollé qu'un CRAB ( " Blanches " à la place de " Noires " ) soulèverait : émeutes des noirs indignés, tribunaux encombrés par les dépôts de plainte, télévisions squattées par des multitudes d'Associations noires
    Cela s'est décidé au Sommet de l'UA ? Ce n'est pas vrai ? N'est-ce pas ce continent dont une partie de la population se bat un peu partout ? Dont une partie se noie en tentant de le fuir ? Dont une partie est refusée dans les ports lorsque des européens au grand cœur les sauvent d'une noyade certaine ? Dont une partie est parquée dans dans des zones que l'on évacue de temps en temps ? C'est une blague n'est-ce pas ? Dites-moi que ce n'est à un sommet des chefs d'Etats africains que cette sinistre farce a été décidée ? Les mots sont durs mais quand je lis que cet Etat, je parle de l'Etat de la Diaspora Africaine, parle de projets de développements je ne trouve pas d'autres termes que "sinistre farce ".
    Certains passages de cet articles m'ont fait douter de ce que je lisais : Cet Etat de la Diaspora Africaine est le 3 ème pays. Il est aussi un pouvoir politique, économique, culturel paraît-il !
    J'ai la tenace sensation que mon FA cherche à me tourner en ridicule moi aussi !
  • thierry971 - 11.07.2018
    Il aurait pu demander au président mauritanien de libérer les 40000 esclaves qu'il y a toujours en Mauritanie (voir Amnesty International). Il aurait pu demander à Macky Sall s'il possédait toujours des esclaves. voir www.lemonde.fr/afrique/article/2015/03/20/chez-les-esclaves-de-la-famille-du-president-senegalais-macky-sall_4598251_3212.html
  • lenaif1 - 10.07.2018
    TIN SEBA AUTOMOBUE
    TOUS CES bonimenteurs savent qu'aux antilles il y a un vivier de cons pour écouter n'importe quelle connerie de n'importe qui c'est le soleil et la carte vitale qui dit mieux les fourbes des medias de gpe la 1è, RCI , ATV AVOCAT on a vu de quoi ils étaient capables la justice s'en occupe il faut bien continuer l'oeuvre des BOKASSA BONGO ET ZAIROIS AMIN DADA MUGABE ZUMA etc ...
  • lenaif1 - 10.07.2018
    affligeant , bouffonnerie
    e et la chine avaient des problèmes de population bien plus importants que ceux des pays africains faut il rappeler à ces bonimenteurs que l'Afrique est un continent est la même culture au mali ,nanibie et la RDC ou même la tanzanie AMADOU ET MYRIAM couple de chanteurs maliens incitent les africains à refléchir sur l'immigration sauvage très couteux pour les familles seuls les passeurs s'en tirent bien ( album à écouter :confusion) georges TIN sera reçu en grande pompe par les gazelles de gpe la 1ère qui sontde retour du maroc sans avoir rencontrer les migrants qui errent dans le désert au fait en GAMBIE les roll-royce et avions privés de l'ex pdt sont à vendre tous des bouffons
  • lenaif1 - 10.07.2018
    RDV porte de la chapelle
    j'aimerais que les auteurs de cette bouffonnerie puissent raconter leurs théories aux migrants abandonnés du nord de paris et d'ailleurs je note que certains états dont le MALI REFUSE d'accepter les refugiés économiques expulsés qui payent tous ces voyages et autres déplacement pendant ce temps là on ne parle pas de développement économique de création d'emplois pour redonner l'espoir aux égarés du troupeau c'est ça l'Afrique l'exploitation des plus pauvres est une forme de gestion c'est à vomir de voir de telles farces
  • Karibé - 10.07.2018
    ???
    quelles sont les motivations profondes de ce monsieur ? l'envie de laisser son nom dans l'histoire ? le suprémacisme noir ? à moins qu'il agisse par complexe d'infériorité ? je ne vois pas l'intérêt de ce communautarisme poussé à l'extrême.
  • rose - 09.07.2018
    N'Importe quoi. C'est financé par quel groupuscule ou parti politique? C'est quand l'Imam de la diaspora africaine musulmane?
  • petit poucet - 09.07.2018
    Après la tragédie du Roi Christophe
    Voici la comédie du burlesque Sous-Roi Louis-Georges Tin.
12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION