ACTUALITé - SCIENCES ET RECHERCHE

Un groupe de réflexion sur l'économie digitale

France-Antilles Guadeloupe 08.08.2017

1RÉAGIR

Un groupe de réflexion sur l'économie digitale
Les principaux acteurs de la réflexion se réunissent régulièrement pour échanger et avancer.

Le potentiel de l'économie numérique est insuffisamment exploité. Un groupe rassemblant les principaux acteurs s'est constitué afin de proposer des pistes.

Alors que les assises des Outre-mer se profilent, on apprend la constitution d'un groupe de réflexion et de travail autour de l'économie digitale. Rassemblant, à un degré ou un autre, les acteurs majeurs en ce domaine - EDF, Grand Port, CTIG (Comité du tourisme des Îles de Guadeloupe), GuadeloupeTech, UDE (Union des entreprises), etc. - ce groupe entend proposer des pistes de développement pour améliorer significativement la part, trop faible actuellement, de l'économie numérique dans le PIB guadeloupéen.
« Le numérique est un secteur d'avenir essentiel, singulièrement sur un territoire archipélagique, puisque la dématérialisation et l'automatisation des traitements permettent de s'affranchir des distances et des contraintes liées à l'insularité » .
COORDONNER LES INITIATIVES
Forts de cette certitude, les initiateurs de cette réflexion ont commencé par plancher sur l'existant - les forces et faiblesses - avant d'identifier les freins locaux au développement de ce secteur. Les propositions suivront, en leur temps. Les atouts sont nombreux. Outre qu'il existe une volonté politique manifeste de la Région de fournir les infrastructures nécessaires, quelques acteurs majeurs sont déjà très avancés dans des projets qui leur sont propres et disposent donc d'une expérience essentielle. Ces initiatives, pour peu qu'elles soient coordonnées, peuvent constituer un socle de développement.
Mais il y a des obstacles à surmonter, notamment chez les entrepreneurs, dont une grande partie est encore réfractaire au digital, faute de la culture et de la formation nécessaires. Par ailleurs, les jeunes générations - si l'on excepte une poignée de startupers clairvoyants et dynamiques - se comportent plus en consommateurs qu'en acteurs du numérique. Ces deux tendances peuvent et doivent être inversées.
On connaîtra rapidement les propositions issues de ce brainstorming. Elles seront livrées en septembre.
La Réunion en point de mire
En termes d'économie numérique, l'action de La Réunion est exemplaire. Sa politique volontariste de développement de ce secteur a porté très rapidement ses fruits. Aujourd'hui, son secteur digital regroupe 538 entreprises, emploie 4 300 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros, soit 9% de son PIB.
1
VOS COMMENTAIRES
  • iMandarinGriot - 09.08.2017
    Ai-je lu " groupe de réflexion " ?
    L'usager averti que j'estime être a lu très attentivement cet article mais les flots d'annonces sur des flots de sujets non suivis de réalisations immédiates Sont monnaies courantes dans mon département pour que je bondisse de joie.
    Je suis un censeur sévère en digne émule de Caton l'Ancien et je livre les incongruités que j'ai relevés.
    Volonté politique ? Ou ? Que mes élus et autres décideurs en parlent c'est vrai mais cela n'est pas suivi d'acte concret. Pourquoi ? Envoyez-donc à un de nos élus un fichier. Quel est son premier geste ? Il demande de l'imprimer pour pouvoir le lire ! Et vous voulez qu'il agisse réellement ? Rêvez !
    Entrepreneurs réfractaires ? Absolument ? Je parle souvent de la mine effarée de mes interlocuteurs quand je leur dis qu'ils peuvent se mettre à l'ordinateur ! Je rigole cependant quand lee membres de la commission les accusent. Pourquoi ? J'affirme ici, clairement que le seul discours, la seule personne qui ait parlé en bien du numérique sur les antennes est Monsieur Audry Cornano. Les autres, et même chargé du numérique, l'ont été à charge. Je parle de responsables qui ont mandat de cela. Et je n'ai pas fini : qui a entendu mes leaders littéraires, politiques, mes écrivains, mes syndicalistes dire un mot, un seul mot gentil sur Internet, les écrans.
    Jeunes consommateurs ? Absolument ! Je répète cela très souvent !
    Enfin, il est dit que les propositions suivront. J'attends mais sans espérer !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION