ACTUALITé - SOCIAL

SAINTE-ANNE - Jobs vacances : 500 euros, une expérience professionnels et des jeunes heureux

France-Antilles Guadeloupe 06.08.2018
Franck BRELAND

0RÉAGIR

Jobs vacances : 500 euros, une expérience professionnels et des jeunes heureux
Les 20 jeunes ont immortalisé ce moment en compagnie du maire, de plusieurs élus et chefs de service. (F.B.)

Après un mois de travail dans différents services de la collectivité, les 20 jeunes employés dans le cadre des Jobs vacances, ont affiché leur satisfaction même s'ils ont trouvé l'expérience courte. L'opération devrait donc durer un mois supplémentaire en 2019.

L'Ambiance était joyeuse et très détendue, dans la salle des délibérations de l'hôtel de ville. Une vingtaine de jeunes avait pris place dans les fauteuils, habituellement occupés par les élus de la Ville.
Après un mois passé dans les différents services de la collectivité, l'heure était venue pour eux de recevoir leur rémunération pour le travail fourni. L'opération « Jobs vacances Semsamar/Ville de Sainte-Anne » a donné l'opportunité à 20 jeunes, de 16 à 25 ans, de toucher du doigt le monde professionnel. Cette action devait leur permettre de bénéficier d'une expérience contre une indemnisation de 500 euros versée par la Semsamar, bailleur social, en collaboration avec l'association de locataires Arawak.
DES JEUNES SATISFAITS
Avant la remise des chèques, un bilan de l'opération, qui en était à sa 2e édition, a été tiré avec en maître de cérémonie, Mickaël Maragnès, plus connu sous son nom d'artiste, Misié Sadik. Les échanges ont mis en évidence une satisfaction générale de toutes les personnes impliquées. « C'est un bilan très positif, assure Christian Baptiste. Après un mois de jobs dans le cadre de Juiyé a Sentann surtout, une vingtaine de jeunes a travaillé et a été indemnisée par la Semsamar. Cela témoigne d'une belle transversalité avec nos différents partenaires. Les jeunes sont très satisfaits et l'ont exprimé en affirmant avoir joint l'utile à l'agréable et tout en ayant été bien encadrés. »
INTÉGRER LA FONCTION PUBLIQUE DEMAIN
Fort de cette réussite, le dispositif sera reconduit, le maire s'y est engagé et envisage même son extension à la demande des jeunes. « Nous allons voir comment faire pour l'étendre à deux mois, annonce le chef d'édilité. Nous allons travailler avec la Semsamar à cet effet. Dans le futur, ce dispositif doit permettre à nos jeunes d'intégrer demain la fonction publique. Dans le cadre de la Gestion prévisionnelle des emplois et de compétences, nous allons faire en sorte que, peut-être, 5 ou 6 ans après cette expérience certains intègrent la collectivité. D'ici 5 ans nous aurons près d'une centaine de départs à la retraite qu'il faudra remplacer, même si ça ne sera pas totalement mais au moins 1 sur 3. »
ÉTENDRE LES JOBS DE VACANCES À DEUX MOIS
Important partenaire, notamment sur le plan financier, la Semsamar s'est dite prête à rallonger la durée des Jobs vacances en les faisant courir sur deux mois. « Vous avez fait du bon boulot, a observé Doriana Gatibelza. On s'est engagé cette année et on poursuivra. Le mois supplémentaire, c'est une bonne proposition. Nous allons y travailler. Certainement, ça ne sera pas 500 euros par mois mais vous aurez les deux mois. On trouvera un compromis. »
ILS ONT DIT
Jonathan Antonius : « C'est passé très vite »
(F.B.)
« J'étais affecté au service technique et ça s'est très bien passé. J'ai effectué des travaux de peinture, notamment dans les écoles. Je trouve que c'est passé très vite, trop vite. L'idéal aurait été d'avoir un contrat pour continuer à progresser. Personnellement, j'ai aimé travailler dans ce cadre surtout qu'on n'avait pas l'impression de travailler car ça rigolait beaucoup. »
Dylan Tally : « J'ai aimé »
(F.B.)
« J'étais au pôle animation, la première semaine, ensuite j'ai travaillé pour le Ticket sport. C'est mon premier boulot et j'ai grave aimé. Les enfants étaient supers. Pour moi, je n'ai même pas travaillé car j'ai aimé ce que j'ai fait. C'est incroyable d'avoir connu ça. »
Prescilla Songeons : « Bénéfique pour mon projet professionnel »
(F.B.)
« Titulaire d'un BTS communication, j'ai mis à profit tout ce que j'ai appris ces deux dernières années. Ça n'a pas été très compliqué pour moi de m'intégrer à l'équipe. Ce mois a été très rapide à mes yeux, ce n'était pas assez. J'ai passé un mois formidable. Je me suis intégré très facilement. J'ai eu une immersion remarquable. Je remercie la Ville et la Semsamar car ce mois m'a été bénéfique pour mon projet professionnel. »
Mélise Henderson : « Pas évident de diriger »
(F.B.)
« J'ai parlé avec la mairie de mes projets professionnels. On m'a placé dans le service d'animation et par rapport à mon projet, M. Céranton m'a mis un peu superviseur des autres. Ce mois m'a permis de voir que pour réussir mon projet, il va falloir que je m'accroche durement. Avoir des personnes sous sa responsabilité, ce n'est pas évident. Bien qu'il n'y ait pas eu de problèmes avec l'équipe de jeunes, même si parfois on ne s'est pas compris. »
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION