ACTUALITé - SOCIAL

BAILLIF - La grève se poursuit et pourrait se durcir

franceantilles.fr 10.11.2017
Fl.B.

5RÉAGIR

La grève se poursuit et pourrait se durcir
Les grévistes campent actuellement sur leurs positions, c’est-à-dire à l’entrée de l’hôtel de ville, ce vendredi
Une vingtaine d’agents communaux sont en grève depuis mercredi. Le maire, Marie-Yveline Théobald-Ponchateau, qui avait prévu de les rencontrer lundi, a finalement opté pour une rencontre jeudi. Alors que se dessinait la signature d’un protocole d’accord, la problématique des tickets-déjeuners a constitué le point d’achoppement des négociations. La remise en place de ces tickets a été qualifiée de « mission impossible » par la municipalité. Les grévistes ont donc quitté la table des négociations et campent depuis sur leurs positions.
5
VOS COMMENTAIRES
  • lenaif1 - 12.11.2017
    toujours plus
    seul la commune du moule a compris ce piège depuis plus de 15 ans le plus grave c'est que ces communes sont à l'arrêt sur le plan de l'investissement ex SAINTE ROSE n'a plus de bibliothèque depuis plus de 10 ans c'est l'avenir des jeunes qui est foutue c'est un fait au lieu d'aller dans un lieu ouvert à tous et surtout sur la culture , le savoir ils trainent dans les rues c'est la voie ouverte à tous les dévoiements un tel comportement est suicidaire sur tous les plans maintenant en 2017 tout le monde sait sur le plan politique tous les politiques dénoncent le clientélisme les syndicats et les salariés vont faire le triste constat
    Le triomphe de la demagogie est passager les ruines qu’elle laisse sont eternelles
  • iMandarinGriot - 12.11.2017

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • iMandarinGriot - 12.11.2017
    Externaliser les services ? Absolument !
    Le MandarinGriot, chaque fois qu'il voit une grève dans une mairie, au CR, au CD n'est pas loin de penser que c'est bien fait pour mes élus. Je vais rester sur mes municipalités. Dès que les lois sur la rémunération pour les agents, communaux, départementaux, régionaux, j'ai clamer la privatisation à tout va. Je disais que les salaires versés allaient engloutir tout l'argent de la DGF et que pire, n'importe quel syndicaliste allait militer pour que ses mandants soient fonctionnaires ou assimilés.
    Le mal est fait et ne risque pas de s'éteindre. Sur Canal 10, j'ai regardé, totalement effaré, un syndicaliste, clair, précis, et surtout sachant ce qu'il veut, reprocher au maire de P-a-P d'externaliser les services, autrement dit de les privatiser. Le Maire tente désespérément de se libérer de ces régies communales, qui bien tenues par les syndicats, l'UGTG en particulier, tiennent les Mairies d'une poigne de fer.
    Ces régies créées par les Maires pour s'assurer des réserves de voix pour les élections sont devenues des boulets pour l'action municipale. Je reconnais que mes syndicats, redoutables stratèges et non moins redoutables tacticiens, n'ont joué que des coups gagnants. Leurs mandants, même dans le privé, sont, dans les faits impossibles à licencier, à sanctionner. Ils sont devenus intouchables Et en cas de procès, leurs excellents avocats gagnent les doigts dans le nez !
    Ces grévistes gagneront ! Ils le savent !
  • kunta kinte - 12.11.2017
    Absurde et coûteux
    A Pointe-à-Pitre le Maire a externalisé les services et pour les mêmes travaux il paye le double de la note. Une fois aux entreprises privées et une autre fois aux titulaires communaux qui ne font RIEN tout en émargeant au budget de la Ville.
  • mécréant - 13.11.2017
    Comment ce même syndicat qui en son sein on compte des membres qui ont déjà dit clairement qu'ils sont plutôt proche de l'indépendance de la Gpe,alors par quel discours ils emmèneraient les travailleurs à militer pour l'indépendance de la Gpe.
  • raslebol - 11.11.2017
    Pour des tickets-dejeuners payes par le contribuable on refuse de negocier. La mairie n'est pas une entreprise privee? les mairies n'ambaucheront plus de personnel, on passe dans une autre ere ou on fera appel au service d'une entreprise privee. les grevistes sur la photo sont tous proches de la retraite, ce n'est pas par un hasard. L'etat se desengage et desormais attent des mairies d'etres des bons gestionnaires pour le bien du porte-monnaie du contribuable qui risque de payer les factures. Soyons raisonnables dans nos listes de revendications. C'est l'administre qui paie tout cela.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION