ACTUALITé - SOCIAL

Trois villages d’enfants « copain du Monde » en Guadeloupe pour les enfants victimes des ouragans

franceantilles.fr 10.07.2018

0RÉAGIR

Trois villages d’enfants « copain du Monde » en Guadeloupe pour les enfants victimes des ouragans
Photo d'Archives
Ils sont originaires de la Dominique, de Saint-Martin, d'Haïti, de Guyane et bien entendu de la Martinique et de la Guadeloupe. 180 enfants de 8 à 12 ans, victimes des ouragans dévastateurs de septembre dernier, vont passer des vacances extraordinaires en Guadeloupe jusqu'au 23 juillet.
Le Secours populaire français et l'Association caribéenne de solidarité ne les ont pas oubliés. Avec le soutien de la Fondation de France et des collectivités départementale et régionale, ils ont organisé trois villages d'enfants « copain du Monde » pour leur permettre de vivre des moments inoubliables.
60 enfants sont accueillis à Port-Louis avec les Francas. Avec cette même association, 70 autres effectuent un séjour à Caféière Petit-Bourg. Enfin, 50 ti moun sont reçus au Creps, aux Abymes, avec les Ceméa. Tout ce petit monde se retrouvera pour une journée « inter-séjours », jeudi 20 juillet, au Creps, pour des échanges éducatifs et festifs, mais surtout solidaires.
La rencontre inter-culturelle au cœur du séjour
Tout au long de ces séjours, les enfants vont être sensibilisés à la solidarité, aux actions à mettre en place pour améliorer le quotidien. Ils vont également bénéficier d'un programme éducatif autour des aléas climatiques. Les pompiers vont par exemple leur expliquer les dispositions à prendre en cas d’alertes. Des initiations aux gestes de premiers secours vont être mises en place. Des psychologues seront présents. Des visites dédiées au respect de l’environnement sont aussi prévues, comme par exemple la découverte de la mangrove.
La rencontre interculturelle est bien entendu au cœur de ces villages d'enfants « copain du monde ». Les enfants apprennent à découvrir les autres cultures, communiquent avec des enfants non francophones et peuvent même goûter les spécialités culinaires de leurs voisins caribéens. Selon l’Association caribéenne de solidarité, qui organise ses premiers villages d’enfants « copain du Monde », il s'agit avant tout de « favoriser un échange amical entre les îles de la Caraïbes ». « Ces vacances un peu particulières doivent inciter les enfants à mettre en œuvre des actions de solidarité, tant pendant leur séjour et qu'à leur retour chez eux. »
Même ambition pour le Secours populaire qui organise toute l’année ce type de villages d’enfants. « Ces derniers participent à la démarche d’éducation populaire de l’association, ils sensibilisent aux droits de l’enfant et aux valeurs du mouvement « copain du Monde ».
A noter que 41 villages d’enfants « copain du Monde » sont prévus, en France, en Europe et dans le monde pour l’été 2018.
Reportage complet au cœur d'un village « copain du Monde » dans l'une de nos prochaines éditions

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION