ACTUALITé - SOCIéTé

Avec Pôle emploi, c'est « Maintenant! »

France-Antilles Guadeloupe 17.07.2017
V.D.

1RÉAGIR

Avec Pôle emploi, c'est « Maintenant! »
L'application Maintenant! a été présentée, jeudi, dans les locaux de Pôle emploi, au Parc d'activités d'Antillopôle aux Abymes. (Roberto Birhus)

Pôle emploi propose, depuis quelques jours, un nouveau service pour mettre en relation quasiment en direct demandeurs d'emploi et recruteurs, via l'application « Maintenant! »

« Toutes les solutions pour l'emploi sont bonnes. » C'est pour cela que le directeur régional de Pôle emploi, Stéphan Jules, a souhaité que la Guadeloupe soit la cinquième région à offrir le service Maintenant! Et la première d'Outre-mer.
Cette application - créée par deux employées de Pôle emploi, Laurèn Michel et Raphaëlle Gaillard - a été mise en ligne il y a un an sur maintenant. pole-emploi.fr (1). Elle permet de mettre en relation, quasiment en direct, demandeurs d'emploi et recruteurs.
« C'est un travail en miroir » , explique Laurèn Michel. Chacun doit s'inscrire et, là aussi, c'est rapide. « Il faut compter 7,22 minutes pour un candidat et 4 minutes pour un recruteur. » Ils doivent renseigner un formulaire.
PAS DE CV
Le candidat n'envoie pas de CV, mais précise dans quel métier il cherche, s'il a de l'expérience, ses principales qualités, sa disponibilité, le salaire souhaité, son prénom, son lieu d'habitation, son mail et son numéro de téléphone.
Le recruteur ne publie pas d'offre. Il indique, lui aussi, dans quel métier il cherche, si le candidat doit ou non avoir de l'expérience, quand il en a besoin, la rémunération envisagée, les principales compétences exigées. Ensuite, c'est un algorithme qui fait tout le travail.
« Il va chercher dans la base et fait des rapprochements. » Et si ça matche, le recruteur reçoit les coordonnées des candidats (téléphone et mail) et inversement.
GAGNER DU TEMPS
L'idée, c'est de gagner du temps, en cassant les codes de recrutement. « Déposer une offre, recevoir les candidatures, les analyser, appeler les candidats et les recevoir. Ces cinq étapes sont longues et coûteuses pour les entreprises. »
Maintenant! permet plus de simplicité et de réactivité. « Et de laisser une chance à tout le monde, en se basant plus sur des habiletés que sur des diplômes. C'est un recrutement plus sur l'humain » , précise encore Laurèn Michel.
Nora Bazile, directrice d'agence chez Adecco, qui assistait à la présentation de Maintenant! dans les locaux de Pôle emploi, à Antillopôle, aux Abymes, jeudi, a été convaincue. Elle a testé l'application en direct.
« C'est hyper réactif. Je me suis inscrite en 3 minutes. J'ai reçu un mail de confirmation et même pas 5 minutes après, j'avais cinq mises en relation. Dans la demi-heure, j'en avais sept. Avec, à chaque fois, le prénom de la personne et ses coordonnées. »
Nora Bazile adhère. « Recevoir des candidatures par mail dans les 5 minutes, ça me permet d'être tout de suite dans le concret, de contacter le candidat dans l'instant T et de faire une présélection par téléphone. »
(1) En Bourgogne Franche-Comté, dans les Pays de Loire, en Auvergne Rhône-Alpes et en Corse.
Un démarrage sur les chapeaux de roue
Ouvert aux demandeurs d'emploi depuis seulement cinq jours en Guadeloupe, ce service comptait déjà jeudi quelque 1900 inscriptions. Les entreprises ont dû attendre mercredi pour y avoir accès. Et jeudi, déjà une dizaine d'offres d'emploi étaient en ligne, pour l'essentiel dans l'hôtellerie et la restauration (cuisinier, serveur, etc.).
SPÉCIFICITÉS LOCALES
« La Guadeloupe est la région qui a démarré le plus fort » , se félicite le directeur régional de Pôle emploi, Stéphan Jules.
Pour l'instant, ce mode de recrutement ne concerne que 18 métiers. « En tension et à forte saisonnalité » , précise Laurèn Michel. Mais la liste est vouée à s'adapter, notamment aux spécificités locales et à évoluer vers des métiers de plus en plus qualifiés. À noter que ce nouveau service, d'abord pensé pour les demandeurs d'emploi, est ouvert à tous (étudiants, seniors, personnes en recherche d'emploi complémentaire). Et il est gratuit pour les candidats comme pour les recruteurs.
IL A DIT Moïse Kisoka, 1re vice- président de la FTPE : « Une mise en relation efficace et rapide » Fédération des très petites entreprises.
(Roberto Birhus)
C'est une application qui permet de répondre à un besoin criant en Guadeloupe, quel que soit le secteur (services, l'artisanat...). Et ça va marcher. Elle permet une mise en relation efficace, rapide et innovante entre les demandeurs d'emploi et les entrepreneurs. Par exemple, une serveuse est malade dans un restaurant. Nous pouvons passer par ce service Maintenant! et trouver un remplaçant très vite. C'est un plus quand nous savons la lourdeur administrative et la longueur du traitement à Pôle emploi. Nous sommes à l'ère du digital, nous devons développer de nouvelles pistes pour résoudre le problème du chômage en Guadeloupe.
1
VOS COMMENTAIRES
  • iMandarinGriot - 17.07.2017
    L'Internet utilitaire !
    Le MandarinGriot déroge à son habitude de rééditer un de ses commentaires en signalant que c'est sur le même sujet écrit différemment.
    Pourquoi me direz-vous ? Pour plusieurs raisons que je vais expliciter bien entendu. D'abord, c'est une application française qui, miracle marche. Je signale nos logiciels tricolores brillent par leur non-efficacité (armée, police et le dernier en date, celui du Post-Bac ! ).
    Ensuite, et c'est bien la 1ère fois que je rencontre un formulaire qui ne demande que l'adresse mail et le numéro de téléphone !
    Et c'est aussi la 1ère fois que je vois que le CV n'est pas demandé. Je rigole devant cette survivance du XXè siècle !
    C'est la 1ère fois que je rencontre un formulaire aussi simple que celui de Facebook, Google Drive, GMail, Onedrive.
    Outre ces 4 points, j'ai des bonnes raisons d'augmenter le pourcentage lambda de mes compatriotes qui savent que l'ordinateur utilitaire existe. En effet, 1 900 inscriptions dans un pays où toutes mes élites n'ont 3 mots à la bouche : Passé, Esclavage, Patois an nou, c'est mieux qu'encourageant ! Et parait-il, nous avons le plus fort démarrage ! J'espère que mon département sera comme l'Estonie, le pays roi de l'Internet utile. Il y entrera, de gré ou de force, par nécessité ou obligation, dans le XXIesiècle et cela, contre ses élites absolument rétrogrades.
    Je reconnais que mes administrations y sont pour beaucoup !




1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION