ACTUALITé - SOCIéTé

La 11e Route du Rhum se présente bien

France-Antilles Guadeloupe 06.10.2018
M.A.

4RÉAGIR

La 11e Route du Rhum se présente bien
C'est au Memorial ACTe que les skippers seront accueillis et que le village principal sera édifié. (Franck Breland)

À un mois du départ, la Région a lancé officiellement la Route du Rhum. Seuls quelques derniers réglages restent à peaufiner.

Dans un mois, 124 marins vont hisser les voiles à Saint-Malo et s'élancer pour un parcours de 3 542 milles minimum, à destination de notre archipel. Les plus rapides, embarqués sur des multicoques « Ultimes » , ont pour objectif de rallier Pointe-à-Pitre en seulement six jours afin d'établir un nouveau record. Ils toucheraient nos côtes alors que les concurrents les plus lents quitteraient à peine le Golfe de Gascogne.
Mais on n'en est pas encore là. La Guadeloupe met la dernière main à ses préparatifs d'accueil avec, comme chef d'orchestre, la Région, qui a investi six bons millions d'euros dans l'opération.
LE MÉMORIAL ACTE EN VEDETTE
Ary Chalus - qui entend bien, au minimum, récupérer sa mise en retombées économiques pour l'archipel - a réuni vendredi matin l'ensemble des partenaires de la Route du Rhum au MACTe, afin de présenter officiellement l'organisation. « Nous sommes dans les derniers réglages » , a-t-il affirmé.
Quoi de neuf pour cette 11e édition, au-delà du record de participation ?
D'abord, l'entrée en lice du Memorial ACTe. C'est en effet sur son esplanade que seront célébrées les arrivées, là également que sera édifié le plus important des trois villages d'animation (lire ci-contre).
L'espace, il est vrai, est idéal pour garantir au public une bonne visibilité des arrivées et pour accueillir sur les parkings les dizaines de stands qui constitueront le village.
L'autre élément novateur, c'est que l'on pourrait lancer, en cette occasion, les bus de mer que la Région et le Syndicat mixte des transports veulent expérimenter (1). On aura l'occasion d'en reparler.
À plus long terme, la Région entend bien, avec cet événement, « donner du sens au nouveau modèle économique basé sur l'émergence d'une croissance verte et bleue » .
C'est dans cette optique qu'elle s'est déjà assurée d'être, une fois encore, le partenaire majeur des organisateurs pour l'édition 2022.
(1) Une ligne Bergevin/Fouillole, passant par la Darse et le Macte, une autre entre Bergevin et Jarry via la Darse.
Un village à Saint-Malo et trois en Guadeloupe
Trois villages seront installés en Guadeloupe, l'un au MACTe, le 2e à Basse-Terre, le 3e à la marina.
Le village du MACTe sera installé sur les parkings, sur une surface de 2 500 m2. Il ouvrira le 9 novembre, à 10 heures et sera animé jusqu'au 25 novembre. Il proposera aux exposants 124 stands, et sera équipé d'un pôle restauration. Une scène sera également installée pour les concerts, programmés tous les soirs à partir de 19 h 30. Enfin, deux pontons flottants vont être érigés pour l'accueil des navires des concurrents.
Le village de Basse-Terre sera installé sur l'esplanade du port, en face de la place du Cours Nolivos. Il ouvrira le 9 novembre à 10 heures, et sera animé jusqu'au 18 novembre. Il réunira une trentaine de chapiteaux, exposants et institutionnels confondus, et sera équipé d'un espace restauration et d'une scène pour les concerts en soirée.
Le village de la marina est confié aux bons soins du Cluster Maritime. Il aura une vocation plus pédagogique et ludique, et offrira au public des possibilités de contacts avec certains skippers.
Dans le village de Saint-Malo, la Guadeloupe disposera d'un pavillon de 950 m2, où se côtoieront le stand de la région - dédié à la promotion de notre territoire - des stands d'entreprises guadeloupéennes et une boutique dédiée aux petits producteurs. Un restaurant de 120 m2 a été confié au lycée des métiers de l'hôtellerie et du tourisme. L'animation sera assurée par des groupes carnavalesques qui se produiront tant dans le pavillon Guadeloupe que dans les rues de Saint-Malo.
Il ne faut pas confondre mille et mile
On a tendance à l'oublier, mais les pêcheurs de Guadeloupe sont d'incontournables partenaires de la Route du Rhum. Cette année encore, ils vont mobiliser 25 bateaux, pour assurer, 24 h/24, la sécurisation de l'arrivée des concurrents. C'est Charly Vincent, président du Comité des pêches, qui l'a rappelé hier, lors du lancement. Et il en a profité pour apporter une précision à l'un des intervenants, sur la différence entre mille et mile. Le premier, qu'on appelle aussi un nautique, mesure une distance en mer et équivaut à 1 850 mètres. Le second est une mesure terrestre anglo-saxonne, d'une longueur de 1 609 m. 240 mètres de différence, ça peut ne pas sembler énorme. Mais quand s'est multiplié par 3 542, ça finit par faire 850 km...
Le 4 novembre à Saint-Malo et à partir du 10 en Guadeloupe
Dans un mois, le dimanche 4 novembre exactement, sera lancée la 11e Route du Rhum à Saint-Malo. Les premiers concurrents sont attendus aux alentours du 10 novembre en Guadeloupe. À noter que la transatlantique fête cette année ses 40 ans d'existence.
4
VOS COMMENTAIRES
  • réflexion - 08.10.2018
    MACTe ?
    Quel rapport entre le mémorial et cette course ? Sauf pour gagner des sous et limiter un peu le trou abyssal de ses finances ?
  • Azouren - 07.10.2018
    Conseil d'Azouren le tébé ...
    Conseil à Ary Chalus plutôt que dépenser l'argent à tort et à travers :
    1°) transport publics gratuits pour tous,
    2°) puis couloirs réservés au bus dans tout le département,
    alors les touristes reviendront en masse ...
  • veve2gwada - 07.10.2018
    Saint malo, départ de rien
    40 ans que ça dure, et personne n’a compris que le départ ne s’est jamais fait à saint malo!!
    Le départ est à la pointe du grouin, qui est à cancale....
  • marvine - 11.10.2018
    il faut relancer le tramway sur rail ........
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION