0RÉAGIR

ACTUALITé - SOCIéTé

Les animateurs en gérontologie aux petits soins des personnes âgées

Claudia BELTON France-Antilles Guadeloupe 07.05.2018
Les élèves de la Maison familiale et rurale de Lamentin ont accueilli les personnes âgées, jeudi, lors de la journée des Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). (C.B.)

Pour la journée des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), des ateliers ont été mis en place pour les aînés, à la maison familiale et rurale.

À la maison familiale et rurale de Lamentin, en fin de semaine dernière, le groupe Mouv'anima'ge a organisé, le Vill'age loisirs, bien-être et santé pour les aînés dans le cadre de leur formation d'animateur en gérontologie. C'était la journée des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. « Bienvenue à kaz an nou » , lance dans sa tenue bleue, Karine Bégarin, coordinatrice du projet, et également en formation d'animation en gérontologie, au sein de l'établissement. Pour le coup d'envoi de la journée des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ephad), Karine entonne un chant créole qui résonne dans le coeur des aînés. Dans la cour, ces derniers arrivent au compte-gouttes dans des mini-bus. En déambulateur ou canne à la main, l'équipe d'accueil est là pour les accompagner. Avec beaucoup de sérieux et prévenance, les élèves de la MFR ont joué le jeu. Neuf Ehpad (1) ont participé à ce rassemblement malgré les embouteillages sur les routes.
« PLUS ON VIEILLIT, PLUS ON TOMBE »
Les plus valides ont déambulé parmi les stands, d'autres se sont assis sagement, en attendant l'heure des contes. Certaines ont participé aux ateliers : composition florale, beauté, collage, peinture.
Plusieurs ont profité de ces instants pour se refaire une beauté : visage, pose de vernis, maquillage, soins des mains et des pieds. Retrouvant des chansons de leur jeunesse, elles ont parfois esquissé quelques pas de danse.
Les futures animatrices de gérontologie avec la directrice de la Maison familiale et rurale de Lamentin. (C.B.)
(1) Achille René Boisneuf Pointe-à-Pitre, Gerty-Archimède Pointe-à-Pitre, Moun Doubout Pointe-à-Pitre, Foyer autonome Pointe-à-Pitre, Palais-Royal Abymes, Aka Manman Morne-à-l'Eau, Moun gran moun Capesterre-Belle-Eau, Clinique de Choisy (Gosier), Clinique nouvelle les Eaux marines (Moule), Soley an nou Port-Louis et Moule, Jérémie Jalton Abymes et le club du 3e âge La Joie de Vivre.
Deux millions de chutes par an
Fred Jean-Marius, masseur kinésithérapeute, formateur en prévention des risques liés à l'activité physique, est intervenu en marge du village sur les risques de chutes chez les personnes âgées. « Nous sommes confrontés au vieillissement, a-t-il dit, rappelant que les spécialistes prédisent que notre département d'ici 2030 sera le plus vieux département de France et de Navarre. « Ce problème devient un problème sociétal et économique » , a-t-il ajouté. Plus on vieillit, plus on tombe. Les femmes tombent plus que les hommes. La chute constitue la première cause de mortalité accidentelle chez les personnes âgées. Elle représente deux millions par an. Lorsque les personnes sont tombées, il se créé très souvent une anxiété et la peur de retomber. Il y a des précautions à prendre pour ne pas tomber.
« Nous refusons de nous voir tels que nous sommes. Nous pensons avoir encore 20 ans ; je n'ai pas besoin de ma canne, de mon déambulatoire ou de mes lunettes. C'est alors qu'on multiplie les risques de chutes » .
Fred Jean-Marius, masseur kinésithérapeute, formateur en prévention des risques liées à l'activité physique, a préconisé une bonne de vie : équilibre alimentaire, pratique sportive adaptée, aménagement de l'habitat, aides techniques.
ILS ONT DIT
Max Ludger, coordonnateur de la formation en animation en gérontologie. « Des personnes capables de répondre à la demande »
C'est la deuxième promotion. Il faut déjà mettre en place des activités pour les personnes âgées. Nous formons des personnes qui seront capables de répondre à cette demande. Nous nous inscrivons dans la pensée de la présidente du conseil départemental lors de la Semaine bleue. Elle estimait que celle-ci ne devait pas se limiter à un jour, mais les associations devaient être des partenaires et travailler en coordination. Avec l'aide de la Région, nous comptons mener quatre promotions.
Karine Bégarin, 34 ans, coordinatrice du projet Mouv'anima'ge. « Ce projet entre dans le cadre de notre formation »
(C.B.)
Nous avons mis ce projet en place avec notre coordonnateur, M. Ludger. Nous sommes douze. Pour organiser cette manifestation, j'ai mis en place plusieurs cellules - cuisine et déco - que j'ai chapeautées. Ce projet entre dans le cadre de notre formation. Il s'agissait de faire sortir les personnes âgées qu'elles soient en activités et en plein air. Le but était qu'elles échangent avec les autres Ehpad. Toutes les douze, nous sommes également en évaluation.
« L'animation gérontologique est spécifique à la personne âgée »
France-Lise Bernard, 56 ans, animatrice en gérontologie, a commencé la formation à la MFR de Lamentin au mois d'octobre 2017. Elle s'achèvera au mois de septembre. « C'est une formation intense et prenante » , dit-elle. « Nous avons beaucoup de choses à apprendre en une année » .
C'est une reconversion. Avant France-Lise Bernard était secrétaire médicale. Lorsque son ancien employeur a été sur le point de mettre la clé sous le paillasson, elle s'est posé la question : qu'allait-elle faire ? la conseillère du Pôle emploi lui propose une formation en gérontologie. Elle se dit que c'est ça. « Le public est spécifique, poursuit-elle. L'animation n'est pas une nouveauté, Mais l'animation gérontologique est spécifique à la personne âgée. On nous apprend l'approche des personnes âgées. Qui sont-elles ? Comment s'approcher d'elles même si elles ne veulent pas ? » . Elle trouve le métier passionnant, il demande beaucoup d'écoute, du coeur et des yeux, et de l'empathie. Ce qu'elle aime par dessus tout, c'est l'accompagnement personnalisé. « C'est magnifique penser et créer des projets pour faire plaisir à l'autre, ce qui peut provoquer du sourire et des larmes » .

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION