ACTUALITé - SOCIéTé

POINTE-À-PITRE - Les habitants de la résidence Paul Moueza « an pwent an pwent »

France-Antilles Guadeloupe 04.12.2017
Nicolas LANCASTRE

0RÉAGIR

Les habitants de la résidence Paul Moueza « an pwent an pwent »
Geneviève Turlepin a voulu matérialiser son attachement à son quartier.

Geneviève Turlepin, une habitante de la résidence Paul Moueza a, comme les élèves du quartier, posé son empreinte sur la fresque de la solidarité réalisée dans le cadre de l'appel à projets lancé par Cap Excellence. Une façon, pour elle, d'affirmer son attachement à son lieu de vie.

Souvenez-vous, la semaine dernière, le public découvrait les empreintes de la solidarité, peintes sur la résidence Paul Moueza (ex-cité Henri-IV), et ce, dans le cadre d'un appel à projets lancé par la communauté d'agglomération Cap Excellence (lire notre édition du 21 novembre). Quelques jours après son dévoilement, cette oeuvre continue de susciter l'émotion des habitants dans le quartier, qui pour certains, se font le devoir de venir y mettre leurs empreintes.
À l'image de Geneviève Turlepin, une résidente qui a découvert la fresque quelques jours après les travaux de ces enfants. « Je me suis absentée pendant quelques jours. Quand je suis revenue, j'ai découvert cette magnifique fresque. Je voulais qu'elle porte aussi mes empreintes car ce lieu représente toute ma vie. J'habite le quartier depuis plus de 60 ans. J'ai vécu toutes ses transformations. Il y a eu de beaux souvenirs mais hélas aussi de la tristesse » , raconte celle qui n'a pas hésité à plonger ses mains dans la peinture pour immortaliser ses empreintes sur le mur. Elle est heureuse du changement de son quartier et avoue n'avoir aucune nostalgie. « Je ne comprends pas que l'on puisse regretter la misère, le manque d'eau, d'électricité, la petite maison sur les quatre grosses roches sans aucun confort. Je vous laisse imaginer le reste, ce que l'on peut vivre dans une telle situation de pauvreté. »
« Mettre mes empreintes sur cet ouvrage est un immense honneur pour moi » , a souligné Geneviève Turlepin.
« CETTE FRESQUE A UNE VALEUR INESTIMABLE »
Geneviève Turlepin poursuit ainsi : « Je suis heureuse dans cette nouvelle résidence. Il est vrai que le grand balcon qui servait de pallier commun à tous les appartements favorisait de meilleurs échanges entre voisins, mais de l'autre, nous avons une belle terrasse intérieure et un beau parc fleuri avec des bancs qui permettent toujours la convivialité. Cette fresque de la solidarité à une valeur inestimable. Elle regroupe petits et grands comme dans une seule et même famille. Mettre mes empreintes sur cet ouvrage est un immense honneur pour moi. »
Pour rappel, dans le cadre des contrats de Ville 2017, en faveur des quartiers prioritaires et d'éveil, issu de l'agglomération pointoise, l'association La Tyrolienne avait réuni une vingtaine de jeunes, plasticiens en herbe pour réaliser une oeuvre faisant appel au bien vivre et à la solidarité. Lors de la présentation, le grand public avait pu apprécier la magnifique peinture murale qui représente un arbre géant dont les extrémités des branches offrent aux visiteurs une montagne de fruits multicolores en forme de mains. L'oeuvre a été réalisée avec l'accompagnement des grapheurs Obydole Ursule Leslye et Nathanaël Philbert qui ont rappelé que « l'exemple ne vient pas toujours du haut de l'arbre mais parfois aussi au pied de l'arbre comme ses enfants qui donnent l'exemple en déposant leurs petites mains sur ce mur pour un appel à la générosité entre tous. »
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION