0RÉAGIR

ACTUALITé - SOCIéTé

Octobre Rose : plus de 800 Guadeloupéens ont « marché pour la vie »

Propos recueillis par Boris COLOMBET France-Antilles Guadeloupe 16.10.2017
(Roberto BIRHUS et B.C.)

Une fois encore, le succès de « la Marche pour la vie » , organisée dans le cadre d'Octobre Rose et en partenariat avec le magazine Créola, ne s'est pas démenti. Entretien avec Martial Arconte, président du Comité de la Ligue contre le cancer Guadeloupe.

Quel est l'objectif de cette « Marche pour la vie » qui s'élançait dimanche matin du gymnase de Boisripeaux/Abymes ?
Nous cherchons à informer, sensibiliser et surtout inciter l'ensemble de la population - qu'il s'agisse de femmes mais aussi d'hommes puisque ces derniers peuvent également avoir des cancers du sein -, à se faire dépister dès la réception du document de l'Agwadec (1). Et même sans, les gens peuvent se faire dépister. Il suffit de prendre contact avec son médecin traitant ou son gynécologue. Et là, je m'adresse plus particulièrement aux personnes de moins de 50 ans. Tout simplement parce que 33% des cancers du sein concernent des personnes de moins de 50 ans. Le maître mot, c'est donc : dépistage!
Pour sa 6e édition, le rendez-vous semble avoir attiré encore plus de monde que l'an dernier. Combien compte-t-on de participants ?
Je crois que nous venons de battre tous les records. Nous étions venus avec 800 tee-shirts que nous remettions aux participants et avant même le coup d'envoi de la marche, nous n'en avions plus un. Nous avons dû nous adapter en distribuant des casquettes aux derniers participants venant s'inscrire.
La suite de la journée ?
De la zumba, toujours ici, au sein du gymnase de Boisripeaux. N'oublions pas non plus le village santé. L'accueil d'un village des associations, qui a été organisé en association avec le conseil municipal jeune des Abymes. C'est l'occasion de parler sport et activités physiques. Enfin, Barone, la marraine (lire ci-contre), nous a offert une prestation musicale.
(1) Structure chargée de la gestion des dépistages des cancers pour la Guadeloupe.
Dr Joëlle Otz, Médecin oncologue, marraine de l'événement et artiste sous le nom de Barone : « Rester combattif »
(Roberto BIRHUS et B.C.)
« En tant que Guadeloupéenne, je ne pouvais qu'accepter de marrainer cet événement. Ce qui me fait plaisir, c'est de voir le monde qu'il y a autour de ce rendez-vous. Nous n'avons que des battantes ici. Je vais en profiter pour faire passer ce message : il faut continuer à se battre, ne pas oublier de se faire dépister et surtout... même lorsque la maladie est présente, il est nécessaire de rester combattif. L'erreur serait de s'isoler. Il faut se rapprocher de la Ligue contre le cancer qui aménage beaucoup d'ateliers et de dispositifs pour aider ces personnes. »

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION