ACTUALITé - SOCIéTé

Trois motards et deux piétons ont perdu la vie sur nos routes en septembre

France-Antilles Guadeloupe 08.10.2018

1RÉAGIR

Trois motards et deux piétons ont perdu la vie sur nos routes en septembre
Un piéton renversé par une voiture. (Photo d'illustration)

En septembre, le nombre d'accidents égale celui de septembre 2017. Il n'en est malheureusement pas de même du nombre de tués qui enregistre une hausse de 66,7%.

Selon le décompte de l'Observatoire départemental de la sécurité routière de Guadeloupe, le mois dernier en effet, 23 accidents ont fait 5 morts et 26 blessés sur nos routes, dont 11 ont été hospitalisés. Encore une fois, ce sont les usagers vulnérables qui paient le plus lourd tribut, puisque ce sont trois motards et deux piétons qui ont perdu la vie (1). À noter que depuis juillet, deux piétons sont décédés par mois sur les routes de Guadeloupe.
S'agissant des blessés, leur nombre a baissé de 13,3% , cela concerne plus particulièrement les blessés hospitalisés, une baisse de 38,9%.
DES USAGERS TRÈS VULNÉRABLES
Ce mauvais mois ne doit cependant pas masquer qu'en cumulé, depuis le début de l'année, malgré une augmentation du nombre d'accidents de 3,4%, le nombre de tués est en baisse de 9,7%, ainsi que le nombre de blessés hospitalisés qui enregistre une légère baisse (-0,5%) par rapport à la même période en 2017.
- Le 11 septembre, un piéton de 54 ans est fauché par une voiture sur la route départementale 114, route du Moule, à hauteur de Bel Étang, à Sainte-Anne. Le véhicule qui l'a percuté a pris la fuite en l'abandonnant à son triste sort. L'homme, découvert inconscient, décède peu de temps après, des suites de ses blessures.
- Le 12 septembre, les deux passagers d'une moto, de 23 et 24 ans, trouvent la mort, section Clérance, à Grand-Bourg. Le choc est d'une effroyable violence, l'engin est coupé en deux. Les deux jeunes, originaires de Marie-Galante, ne portaient pas de casque et le pilote était connu pour des conduites sans permis.
- Le 14 septembre, un piéton de 23 ans est percuté par une voiture, sur la RN 4, entre la sortie Bas-du-Fort, au Gosier, et celle de la marina (sens Le Gosier vers Pointe-à-Pitre). Le choc est particulièrement violent, le piéton est projeté sur les voies de circulation opposées.
- Le 20 septembre, un homme de 27 ans se tue à moto, sur la RN1, à Four à Chaux à Capesterre-Belle-Eau. Il heurte une voiture, avant d'être évacué, polytraumatisé, en urgence absolue vers le CHU, où il ne survit pas à ses blessures.
1
VOS COMMENTAIRES
  • iMandarinGriot - 09.10.2018
    Obligatoire, inévitable, imprévisible !
    J’aime bien ces constats destinés à émouvoir, faire pleurnicher dans les chaumières sur ces vies fauchées brutalement. Et inévitablement, obligatoirement, suit cet autre constat, destiné lui à provoquer un sentiment d’injustice : ce sont toujours les usagers les plus vulnérables qui paient le plus lourd tribu
    J’avoue que je me demande à quoi servent ces constats rituels. Ces accidents sont impossibles à prévoir et pour le moment, les GAFA ne proposent pas des logiciels qui prédisent ce que l’on va faire.
    Relisez les accidents décrits, ils sont tous dus à des comportements, pas à des défauts signalés par le Contrôle technique, cette pompe à fric gouvernementale, ou par les radars, autres pompes à fric. Vitesse excessive, pas de casque, vêtements sombres, sans oublier alcool et drogues et même certains médicaments ! Aucune campagne de prévention, aucune campagne de répression, aucun multiplication des radars, aucun renforcement des contrôles techniques ne peuvent maitriser ces pulsions.
    Je considère pour ma part que, dans cette île, où sans voiture particulière ou une deux-roues, nous ne comptons pas plus de morts et de blessés ! Je constate que de la où j’habite, me rendre dans les sections de ma commune, relève du parcours de combattant, de la loterie. Et autour de moi, c’est le même constat que l’on tire
    Enfin, cela permet à des hors-sols de venir me faire de la morale sur les télés locales !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION