ACTUALITé - SOCIéTé

GOURBEYRE - Un projet pour valoriser l'habitation Bisdary et les monts Caraïbes

France-Antilles Guadeloupe 08.06.2018
Jean-Luc GOUBIN

0RÉAGIR

Un projet pour valoriser l'habitation Bisdary et les monts Caraïbes
Malgré quelques petits problèmes occasionnés par ses racines, le majesteux flamboyant sera conservé.

L'habitation Bisdary a été sélectionnée parmi les 18 sites emblématiques à restaurer qui bénéficieront d'un coup de pouce du loto patrimoine (voir nos éditions du 1er et du 4 juin). Ce financement providentiel permettra d'accélérer un projet déjà bien avancé, qui place le site au centre d'un grand projet de valorisation des monts Caraïbes.

Roger Plaisant, l'élu en charge du patrimoine et de la culture à la mairie de Gourbeyre, dégage un enthousiasme communicatif quand il évoque les projets de la municipalité sur le site de cette habitation surplombant le quartier de Bisdary au pied du mont Houelmont. Cette dernière a été la demeure du gouverneur Charles Houël au XVIIe siècle. Jackie Kennedy aurait aussi séjourné. Sur cette propriété achetée à l'État en mai 2015, la municipalité souhaite installer un centre mémoriel d'interprétation de l'histoire et du patrimoine du sud Basse-Terre.
CAFÉ, CACAO ET VANILLE
Mais les ambitions de la collectivité ne s'arrêtent pas là. Cette structure s'inscrira dans un projet de développement plus large de la zone des monts Caraïbes. À terme, l'objectif est d'assurer l'émergence d'activités éco touristiques en proposant des randonnées à dos d'âne, en vtt et à pied au départ de l'habitation. Par ailleurs , la commune Gourbeyre a pour ambition de développer dans la zone la culture du café, du cacao et de la vanille sur 270 hectares. En décembre 2014, elle a signé avec le conservatoire du littoral une convention lui permettant de bénéficier du foncier dédié à ces activités culturales. « Nous mettrons en place un espace ou cette production pourra être vendue ainsi que celle de l'ensemble des artisans de la région. »
RÉALITÉ AUGMENTÉE À L'HABITATION
Dans la première phase , le centre mémoriel d'interprétation sera dans une configuration épurée et la maison du géreur rénovée. Des ajouts récents qui ne présentent aucune valeur patrimoniale seront détruits. Le parc paysager de l'habitation sera remis en état et ouvert au public. Il s'agira de faire revivre ce jardin qui comportait jadis, de nombreuses plantes ornementales, des plantes médicinales et des arbres fruitiers.
Dans la deuxième phase des travaux, le centre mémoriel sera équipé de la technologie dernier cri (notamment la 3D, la réalité augmentée ). « Il permettra aux visiteurs de se replonger dans l'ambiance d'une époque. » explicite Roger Plaisant. La maison du géreur sera réhabilitée et transformée en un espace traiteur et en un lieu convivial de rencontres et d'expositions.
Roger Plaisant (à g.) accompagné de Jilles Julan (directeur de cabinet), Stanley Julan et Lerry Hanany (gardes du littoral).
L'effet accélérateur du loto patrimoine
Le plan de financement pour la première phase des travaux est déjà bouclé. Ce soutien financier inattendu (1 millions d'euros souhaité du loto patrimoine) permettra de passer plus rapidement à la deuxième phase des travaux.
Première phase (2,8 millions)
Le plan de financement déjà bouclé intègre une participation de la commune, de la Région, du ministère de la culture et une dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR)
Début des travaux : premier trimestre 2019
Fin prévisionnelle des travaux : fin 2019
Deuxième phase ( 2,3 millions)
- Construction d'un local d'exposition et de vente
- Équipement du centre d'interpération (réalité virtuelle)
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION