ACTUALITé - SPORTS

FOOTBALL - Régional 1 (après la 10e journée) - Derrière l'USR, quatre à la suite

France-Antilles Guadeloupe 06.12.2017
David BERTHÉLEM

0RÉAGIR

Derrière l'USR, quatre à la suite
PREMIÈRE. Le Siroco de Jérémy Sennoaj (ici, devant le Sainte-Rosien Philippe) ont fait chuter l'USR pour la première fois de la saison à l'extérieur. (D. CHOMEREAU-LAMOTTE)

Le Régional 1 a pris un visage inattendu avec le ralentissement des favoris depuis 5 journées. Positionnés dans le sillage de l'USR, championne sortante, Étoile (2e), Phare (3e), Siroco (4e) et Solidarité Scolaire (5e), s'offrent même le luxe de devancer les deux principaux rivaux des Sang et Or pour le titre : CSM et USBM. Explications.

Une seule victoire : c'est le faible bilan des deux favoris pour le titre lors des cinq dernières journées de R1. Avec l'USR et le CSM qui font du surplace, quatre formations, qui se tiennent en un point, ont su tirer leur épingle du jeu pour se hisser dans le top 5 (classement ci-dessous). Évaluation de leurs chances de s'installer durablement sur les cimes du R1.
2E, L'ÉTOILE A SU REBONDIR
Douchée par les Normands de Saint-Lô au 7e tour de la Coupe de France (défaite 1 - 4, le 11 novembre), l'Étoile a parfaitement su redresser la barre. « La Coupe de France, on l'a évacuée et on a su rebondir » , indique Willy Laurence, le capitaine de la formation mornalienne. Avec 10 points récoltés sur 12 possibles depuis la fin de leur aventure en Coupe. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, Elbert Anatol, son meilleur attaquant, vient de reprendre l'entraînement. Avec son excellent recrutement à l'intersaison, le promu de PHR semble le mieux armé pour inquiéter l'USR dans les semaines qui viennent.
Son classement : 2e avec 27 points (10 matches joués). Bilan sur les 5 dernières rencontres : 2 victoires, 2 nuls, 1 défaite. SA COTE : 2 CONTRE 1.
3E, LE PHARE AU TOURNANT
Avec un bilan similaire à l'Étoile (3 victoires, 1 nul, 1 défaite), le Phare apparaît comme la formation la plus régulière depuis le coup d'envoi de la saison. « On a bien su se remettre de notre élimination sur tapis vert en Coupe de France. Même si c'était un gros objectif » , observe Jean-Philippe Tacita, défenseur central de la formation des Mangles. Problème : les Canaliens restent sur deux matches sans victoire et connaissent des difficultés d'ordre offensif : « Le coach essaie de trouver la bonne formule : 4-1-2-3, 4-2-1-3 : on se cherche encore » , poursuit-il. Les retours de blessure de Kévin Copaver et de suspension de Richardson Petit peuvent-ils constituer le déclic ? Début de réponse samedi, au CSC.
Son classement : 3e avec 26 points (9 matches joués). Bilan sur les 5 dernières rencontres : 3 victoires, 1 nul, 1 défaite. SA COTE : 3 CONTRE 1.
4E, LE SIROCO FAIT ABSTRACTION
Dans un environnement troublé par les conflits de personnes à la tête du club, le Siroco a pourtant bien réussi son début de saison. « On reste sur notre dynamique de la fin de saison dernière. En plus, le coach réussit à nous protéger de ce qui se passe au dessus de nous » , salue Kévin Bartouche, le milieu offensif du club abymien, tombeur ce week-end du leader USR (2 - 0). Un club abymien qui coupe les « têtes » après son succès sur l'Étoile (1 - 0), lors de la 5e journée. « On a eu des difficultés à intégrer les nouveaux car les difficultés de l'année passée ont considérablement resserré les liens entre ceux qui étaient là » , poursuit Bartouche, conscient qu'à la même époque l'année passée, son club occupait... la dernière place.
Son classement : 4e avec 26 points (10 matches joués). Bilan sur les 5 dernières rencontres : 3 victoires, 2 défaites. SA COTE : 4 CONTRE 1.
5E, LA SS TIENT SES PROMESSES
Son recrutement réussi a attiré l'attention des observateurs. La Solidarité Scolaire, de retour dans l'élite cette saison, a intégré le top 5 à l'issue de la 4e journée. Et y a finalement pris goût. Une réussite rendue possible par l'intermédiaire de son attaquant Julian Wade, auteur de 5 des 6 derniers buts de la formation pointoise. Mais pour que le bain de jouvence du club doyen se prolonge, il faudra que ses partenaires de l'attaque se mettent au diapason du Dominiquais : Henry Lubin, Dimitri Zig (1 but chacun) ou Lukas Lincertin (0) affichent pour le moment des statistiques conformes au manque d'efficacité qu'a très longtemps dénoncé leur coach, Alex Parnasse.
Son classement : 5e avec 26 points (10 matches joués). Bilan sur les 5 dernières rencontres : 2 victoires, 2 nuls, 1 défaite. SA COTE : 4 CONTRE 1.
Le CSM et l'USBM restent dans le jeu
Avec ses quatre matches nuls concédés depuis son éprouvante parenthèse en Coupe de France (CSC, USR, SS et AOG), le CSM n'a pas su profiter des faux- pas à répétition de l'USR, son grand rival pour le titre. Mais à la faveur d'un succès en match en retard, le CSM, 25 pts, peut revenir à une longueur du leader. L'USBM, elle, n'a pas de joker. Avec 5 défaites au compteur en seulement 10 matches disputés, les Baie-Mahaultiens sont pourtant toujours dans la course.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION