ACTUALITé - SPORTS

GYMNASTIQUE - Après les championnats du monde - La déception d'Axel Augis

France-Antilles Guadeloupe 10.10.2017
ALP

1RÉAGIR

La déception d'Axel Augis
Axel Augis est passé au travers à Montréal. Mais le Guadeloupéen n'entend pas en rester là. (ALP)

Axel Augis sort déçu des Mondiaux à Montréal (Canada), où il n'a pu se qualifier pour la finale à la barre fixe. Une erreur de parcours qui ne doit pas occulter la belle saison du gymnaste originaire de Guadeloupe.

Ce n'était pas le résultat espéré. Engagé à la barre fixe aux championnats du monde à Montréal (Canada) en ce début de mois, Axel Augis a malheureusement dû se contenter d'une 32e place dans un concours très serré.
« Je n'ai pas été très bon, analyse-t-il. Ça reste correct, ce que j'ai fait, mais l'objectif était d'être en finale. Donc je suis un peu déçu. J'ai fait trop de fautes, et après, je n'ai pas été assez vigilant, pas assez concentré. Je n'étais pas dedans à 100%. Or ça se joue sur les petits détails... »
OBJECTIF : DEVENIR PLUS RÉGULIER
Pour ses quatrièmes Mondiaux et après les Jeux de Rio, Axel savait pourtant à quoi s'attendre. Mais il n'a pas réussi à bien exécuter son programme. « Le niveau était élevé mais c'est surtout moi qui ai fait une erreur de parcours. Peut-être que je n'étais pas bien préparé, que j'étais trop confiant. C'était compliqué pour tout le monde aux qualifs, il y a eu beaucoup plus d'erreurs que d'habitude... »
Pour sa défense, le gymnaste n'est pas au mieux de ses capacités, preuve en est son absence du concours général. « J'ai un problème aux tendons d'Achille, depuis plus d'un an, et ça alterne entre les deux. Donc je ne peux pas faire de sol et de saut pour l'instant. J'espère que ça va s'améliorer avec le temps, mais je ne sais pas comment je vais arriver à gérer ça. »
Montréal est un nuage dans une saison qui était jusqu'ici plutôt réussie, avec un titre aux Universiades à Taipei (Taïwan) et une troisième place aux Internationaux de France. Une progression logique pour le gymnaste âgé de 26 ans.
ÉTUDIANT EN MASTER 2
« Je ne pense pas avoir passé un cap, parce que j'avais déjà eu des médailles en Coupe du Monde. C'est juste que je n'avais jamais réussi à performer en finale. En 2011, j'avais fini 5e aux Universiades avec un beau mouvement, mais j'étais moins fort. »
Aujourd'hui, le niveau est là, mais il manque la régularité. « Je dois être prêt mentalement et physiquement, et maintenir cet état dans la durée. Je le suis sur de petites périodes mais il faudrait que j'arrive à être en forme six mois d'affilée. » L'athlète d'origine guadeloupéenne va maintenant rentrer en France et devoir jongler avec un emploi du temps difficile, entre études et carrière sportive. Actuellement en Master 2, il n'a pas encore de projet professionnel défini. Côté gymnastique, ses ambitions sont plus claires. « Je suis un peu dans un dilemme. Je vais m'entraîner un peu moins, parce que je dois faire un stage en entreprise, en marketing. Mon objectif est de rester en forme, tout en faisant mon stage, et faire les championnats de France par équipes. Je veux aller jusqu'aux Jeux de Tokyo en 2020, mais pour ça, il faudra que j'arrive à performer au niveau mondial. »
BIO EXPRESS
- Axel AUGIS
26 ans, né le 6 décembre 1990 à Courbevoie. 1,72 m, 71 kg.
Club : Insep / Clamart Gym 92.
Palmarès : Universiades de Taipei (barre fixe ; 1er - 2017), Coupe du Monde (barres parallèles ; 3e - 2017), Challenge Cup (bares parallèles ; 2e - 2013, 2015, 2016), finaliste olympique (2016), Championnat d'Europe (barre fixe ; 7e - 2015).
La gym, discipline oubliée en Guadeloupe ?
Axel Augis est actuellement le seul gymnaste originaire de Guadeloupe au haut niveau. « Quand j'étais plus jeune, j'ai croisé des talents mais ils ont vite arrêté. Et comme moi, ils venaient de Métropole. »
Le médaillé de bronze aux barres parallèles à la Coupe du monde de Paris en septembre regrette que sa discipline soit si peu pratiquée sur l'île. « Il y a des clubs de gym, mais c'est vraiment pour le loisir. Ce serait bien de développer la gymnastique là-bas, parce que je pense qu'il y a tout à faire. À la Réunion, ils le font très bien. Je ne vois donc pas pourquoi ce ne serait pas possible en Guadeloupe. »
1
VOS COMMENTAIRES
  • morouvif - 10.10.2017
    à propos
    Ah ouais les gymnastes,c'est ceux qui s'entrainent en plein milieu de la rivière salée lol
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION