ACTUALITé - SPORTS

BASKET-BALL - Retrouvailles - Les Begarin font le grand saut pour suivre leurs « 4J »

France-Antilles Guadeloupe 09.09.2017
Philippe CADART

0RÉAGIR

Les Begarin font le grand saut pour suivre leurs « 4J »
La famille Begarin. De gauche à droite, de haut en bas : Pierre, le père, Jimmy (26 ans), Catherine, la mère, le grand frère Jessie (29 ans, Le Portel, Pro A), Jems (19 ans) et Juhann (Insep, 15 ans). (D.R.)

Même par amour pour ses enfants, c'est toujours loin d'être évident de faire un très grand saut de 6 000 km. C'est pourtant ce qu'ont choisi de faire les parents de Jessie Begarin, l'arrière du Portel (Pro A), pour accompagner Juhann (15 ans), qui fait sa rentrée à l'Insep. Avec Jems (19 ans) et Jimmy (26 ans) en plus dans les valises, des figures du Ban-e-Lot, la famille a décidé de s'installer en Métropole.

Il flotte dans le fameux Chaudron portelois (Pas-de-Calais), qui a défrayé la chronique tout au long de la saison 2016-2017, un parfum de Guadeloupe. En plus du joueur Garry Chathuant, le « frère » , trois Bégarin bossent sous les ordres d'Éric Girard, le coach de l'ESSM. Il y a là forcément Jessie, qui a accompli une super-saison et qui n'a cessé de monter en puissance au fil des mois. Mais aussi ses petits frères Juhann (15 ans), dont Girard loue le gros potentiel et Jems (19 ans), à la recherche d'un centre de formation qui, à l'occasion de leur visite à l'intersaison, ont obtenu l'accord du technicien pour bosser une semaine sur le parquet nordiste. Mais ce n'est pas tout.
Dans les tribunes, papa Pierre et maman Catherine, accompagnés de Jimmy (26 ans), entraîneur adjoint la saison passée au Ban-e-Lot, ne loupent rien du spectacle. Jessie, ils sont déjà venus le voir en Métropole, mais c'était à l'époque dans la ville de Charleville-Mézières (Ardennes).
UNE DÉCISION DIFFICILE À PRENDRE
Pour le coup, ils vont revenir au Portel. Parce qu'ils ont décidé de faire le grand saut après que Juhann a passé avec succès les tests pour entrer à l'Insep, lui qui suit les traces du grand frère Jessie, qui avait fréquenté l'institution parisienne avec un certain Nicolas Batum. La décision n'a pas été facile à prendre. On peut parler de fameuse tempête sous crâne. Mais les parents ont craqué : « On a tranché parce que finalement, nous allions finir par rester à deux au Lamentin. »
La saison de Jessie a aussi aidé à prendre la décision. Parce que le fiston est en contact très fréquent avec sa terre natale : « On l'a suivi toute la saison sur SFR Sports. On l'a très souvent au téléphone, avant et après le match. Jessie et Le Portel ont réalisé une saison magnifique. Qui aurait pu croire qu'ils se qualifieraient pour les play-offs ? » Jimmy, le regard dans les étoiles, confirme : « Jessie a beaucoup progressé en attaque et il défend toujours aussi bien. Je suis ses stats depuis longtemps. » Toute la famille est très fière de celui qui fut champion d'Europe U18 en 2006.
Les Begarin vont donc se poser en Métropole. Ils reviendront au Portel. Pour découvrir ce Chaudron qui bout « comme dans la tête d'un fou » . Ce Chaudron qui chante. Qui fait la farandole. Ce Chaudron élu meilleur public de France pour sa première saison en Pro A. Habiteront-ils dans le coin ? Non. Il ne faut pas exagérer : le « pôle Nord » d'entrée, c'est trop. Ils vont se poser dans le Lyonnais.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION