ACTUALITé - SPORTS - ROUTE DU RHUM 2018

Des nouvelles de nos Guadeloupéens en mer après la troisième nuit

franceantilles.fr 07.11.2018

1RÉAGIR

Des nouvelles de nos Guadeloupéens en mer après la troisième nuit
Carl Chipotel est 19e en Class40 -FA

La troisième nuit en mer s'est avérée compliquée pour les Guadeloupéens qui ne sont pas arretés et qui bravent le flots. On vous donne les dernières nouvelles concernant Carl Chipotel, Damien Seguin, Thibault Vauchel-Camul, Rodolphe Sepho et Luc Coquelin. 

Carl Chipotel
Depuis le départ de la course il s'était avéré très difficile d'obtenir des informations concernant Carl Chipotel, le skipper de Pep' Gwadloup, en dehors de celles communiquées par la balise GPS de son bateau. Joint ce mercredi matin par l'organisation lors de la vacation, le Guadeloupéen est revenu sur ses dernières heures de course qui se sont avérées compliquées après la déchirure de son génois.  
Carl, comment ça va à bord de Pep' Gwadloup ?
C’est très dur, j’ai quelques soucis avec le bateau. J'ai mon génois qui s’est déchiré, il s’est déroulé à plusieurs reprises, c’est très compliqué de l’enrouler dans 40 nœuds. J'en suis arrivé à bout, j'ai laissé beaucoup d’énergie dans cette affaire, mais ce n’est pas grave, je continue.
Comptes-tu t’arrêter pour réparer ?
Pour l’instant, si je m’arrête, ce sera après Madère ou vers les Açores, si tout va bien. Mais si ça se complique, je devrai m’arrêter. Je verrai, mais après tout ce que j’ai fait pour être là, je n’ai pas le droit d’abandonner, ce n’est même pas une question que je me pose : je me bats.
Dans ces conditions, penses-tu encore à la régate ?
En ce moment, je suis plutôt en mode survie, j’essaie de faire avancer le bateau. Je sais qu’on a encore du gros temps à passer, c’est compliqué, je me concentre pour que le bateau aille mieux et pour récupèrer, parce que je suis pas mal fatigué. D’ici trois jours ou quatre, lorsque je serai à la latitude des Açores, ça ira mieux.
Un mot pour les Guadeloupéens qui t’attendent à Pointe-à-Pitre ?
Juste leur rappeler que je me bats de toutes mes forces pour ne pas arrêter, parce que je rentre chez moi.

Le skipper de Pep' Gwadloup est actuellement en 19e position, gain de 4 places au cours de la nuit et de la matinée, il est désormais à 215 nm (398 km) du leader en Class40, Yoann Richomme (Veedol - Aic).
 
Thibaut Vauchel-Camus
En tête dans la catégorie Multi50,depuis hier soir, Thibaut Vauchel-Camus a creusé l'écart au cours des dernières heures, releguant ainsi Armel Tripon et son Beauté Chocolat à 29 nm (53km). Contacté lui aussi lors de la vaction matinale il évoque des conditions compliquées pendant la nuit avec des rafales de vent atteignant par moment 40 noeuds. Le skipper de Solidaires en Peloton Arsep raconte qu'il va profiter de l'accalmie matinale, seulement "2 métres 50 de creux voire 3 métres", pour faire du rangement, vérifier que tout est en ordre dans le bateau et surtout se changer car "Il fait froid, il fait très froid. Mais sinon ca va". Il évoque également l'état de son bateau, pour le moment celui-ci ne connaît pas d'avarie, " J'ai été assez prudent. J'ai anticipé assez tôt l'arrivée du vent, donc je n'ai pas fait de manoeuvre à l'arrache qui aurait pu être problèmatique pour la suite."
 
 
Rodolphe Sepho
Il semble que le skipper de Rêve de Large, 29e en Class40 à 298 nm (551 km) de Yoann Richomme (Veedol - Aic), se soit fait une "Enorme frayeur..." cette nuit. Voici le message que Rodolphe Sepho a envoyé ce matin, après une nuit très compliquée : " Salut, nuit agitée à bord de Rêve de large. Je n’ai jamais passé de nuit aussi difficile en mer. J'étais grand-voile trois ris et trinquette, je me suis fait surprendre par le vent qui est passé de 25 à 40 noeuds en cinq minutes, puis 45-47. Pas le temps de rouler la trinquette, énorme frayeur, j'ai failli perdre le mât, j'avais décidé de larguer la trinquette dans l'eau, mais avec un peu de courage, je l'ai repêchée presque intacte avec une petite déchirure sur une couture. La grand-voile aussi a souffert, petite déchirure sur la chute, mais je peux réparer sans escale pour l'heure. Encore beaucoup de vent sur zone, 35 noeuds, j'attends qu'il mollisse pour réparer et repartir, je suis actuellement sous tourmentin à six noeuds. "

 
Damien Seguin
Actuellement 8e dans la catégorie Imoca, Damien Seguin qui navigue sur Groupe Apicil est revenu sur une "nuit tonique" dans le gros temps au cours d'une petite vidéo. Le Guadeloupéen se porte bien, son bateau aussi, et il se troue à 236 nm (437 km) de Alex Thomson, toujours en tête de cette catégorie. 

 
Luc Coquelin
En ce qui concerne Luc Coquelin (Rotary / La Mer pour Tous) nous n'avons plus de nouvelles qu'hier soir si ce n'est les informations transmises en direct par sa balise GPS. Toujours pointé en 6e position, le Guadeloupéen évolue depuis 24 heures à une vitesse moyenne de 4,8 kn (soit 7,8 km/h) et compte 261 nm (483 km) de retard sur Sidney Gavignet (Café Joyeux) en tête dans cette catégorie.
1
VOS COMMENTAIRES
  • Jeandesîles - 07.11.2018
    Marie Galante pourrit pendant ce temps
    Désolé de ne pas partager la ferveur commune autour de la course qui nous est chère, mais l'état de ma chère île de Marie Galante, m'en détourne.
    Imaginez 3 semaines d'ordures non ramassées, amoncelées un peu partout.
    "Ne m'appelez plus jamais l'île verte, écolo etc..."! Je fais le bonheur des rats et des mangoustes.
    D'accord, les camions sont tous en panne; on se moque de qui?
    Un camion ça s'entretient et ça se répare, à condition d'avoir des compétences et d'anticiper. Celui qui souffre le plus de la situation, c'est le ramasseur de déchets qui se tape ça à la fourche, avec un camion-plateau. Pour lui, c'est encore plus sérieux que pour les usagers dont on ne prive pas de recevoir des taxes de voirie...
    Quand on sait que la barge n'est pas payée de son transport, que l'argent du contribuable a été dépensé à tort et à travers (air connu, tout le monde connaît la réalité des faits et l'impunité où presque des élus responsables)et que les recrutements ne se font pas toujours aux compétences requises, mais plus par copinage ou par intérêt politique, il y a de quoi sortir de ses gonds!!
    Qui va bouger?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION